Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > hyperostose

hyperostose

par ogied, le 19/07/2018 à 18:02 - 454 visites

Je viens d'apprendre que les problèmes rencontrés avec mon dos résultaient d'une hyperostose ankylosante assortie
- d'une coulée osseuse antérieur étagée
- d'une distension pulmonaire latérale
- d'une absence de foyer pulmonaire systématisé
- d'une absence d'épanchement pleural
- d'une silhouette cardio-médiastinale normale.

Ceci pour la radio correspondante. Un pneumologue n'a rien vu d'anormal pour ce qui le concerne, après que je lui fais part de de mon essoufflement lors d'efforts significatifs (antérieurement consentis sans difficultés), et d'une toux persistante avec des remontées glaireuses.

Mes bilans sanguins ne présentent pas de points négatifs notables au regard des causes et effets associés à l'hyperostose :
- cholestérol
- excès de vitamine A
- ingestion de compléments alimentaires ou de certains médicaments
- diabète

De plus , je ne souffre pas d'obésité.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 20/07/2018 à 14:57

Bonjour,

Nous ne sommes hélas que bibliothécaires et ne pourrons pas apporter de réponse précise à vos interrogations.
Le mieux est de contacter des médecins spécialistes qui pourront vous aider efficacement.

Quelques informations relatives à l'Hyperostose :

" Hyperostose
Production excessive, localisée ou diffuse, de tissu osseux.
Les hyperostoses relèvent de causes multiples, depuis le cal osseux exubérant se développant après une fracture jusqu'aux hyperostoses généralisées d'origine génétique.
Par ailleurs, l'os étant un tissu vivant, elles peuvent être définitives ou transitoires, concerner l'ensemble du squelette ou certains os spécifiques (os plats tels que les os du crâne ou du bassin ; os longs tels que le fémur ou le péroné), voire certaines parties d'un os, la diaphyse (partie médiane) d'un os long, par exemple. "
source : Larousse médical

" L'hyperostose vertébrale ankylosante (HVA), décrite par Forestier et Rotés Querol en 1950, est une maladie diffuse et d'origine inconnue de l'appareil locomoteur qui se caractérise par l'ossification progressive du périoste, des ligaments et des tendons. Elle affecte essentiellement le squelette axial. Ses signes cliniques peuvent être discrets et son diagnostic est radiologique.
Elle peut entraîner une ankylose vertébrale et se compliquer de compression médullaire et d'atteintes des articulations périphériques.
En 1975, Resnick a démontré la fréquence de l'atteinte extraspinale et lui a donné le nom d'hyperostose squelettique diffuse (diffuse idiopathic skeletal hyperostosis [DISH]), qui est utilisé dans les ouvrages anglo-saxons.
Les hommes sont deux fois plus atteints que les femmes. Des atteintes d'HVA sont détectées dans 28 % des autopsies effectuées chez des individus de 50 à 90 ans. L'antigène d'histocompatibilité human leukocyte antigen (HLA) B-27 se trouve à un taux identique à celui de la population générale.
Une éventuelle hérédité autosomique dominante de la maladie a pu être retrouvée. La fratrie des patients semble six fois plus atteinte que les témoins.
Il semble exister un lien avec le diabète de type II, puisque 25 à 50 % des patients atteints d'HVA sont diabétiques, et qu'une HVA est retrouvée chez 30 % des diabétiques de type II.
L'anatomie pathologique laisse apparaître une métaplasie du tissu fibreux et une ossification endochondrale postérieure. L'extension de cette ossification du périrachis produit la bande ossifiée caractéristique, en avant du corps vertébral.
L'HVA serait en fréquence la deuxième cause de myélopathies cervicales, après la cervicarthrose.
Les principales manifestations extravertébrales se situent aux hanches, aux coudes et aux épaules. Le risque d'ossifications périarticulaires lors de la mise en place de prothèses de hanche apparaît très fréquent.
Chez les patients de plus de 60 ans, et en majorité des hommes, l'existence de l'HVA peut être soupçonnée devant une limitation de la mobilité vertébrale, rarement accompagnée de douleurs et d'ossifications vertébrales hypertrophiques.
Il n'existe pas de traitement préventif au développement ou à la progression de l'HVA.
La physiothérapie peut améliorer la mobilité du patient. Le traitement médical doit commencer par du paracétamol. En cas de myélopathie ou de dysphagie importante, la chirurgie peut devenir nécessaire. "
source : Encyclopédie médico-chirurgicale

Bonne journée et bon courage à vous.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact