Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Mallet Stevens

Mallet Stevens

par dlyon, le 16/11/2017 à 09:49 - 227 visites

Bonjour,

De quelle maladie est mort Robert Mallet-Stevens ?
Je vous remercie.
Très cordialement,

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 17/11/2017 à 10:26

Bonjour,

Robert Mallet-Steven est mort de la maladie de l'homme de pierre appelée aussi fibrodysplasie ossifiante progressive ou myosite ossifiante.

L'ouvrage intitulé Robert Mallet-Stevens, architecte dirigé par Jean-Pierre Lyonnet indique :

"A la fin des années trente, le bruit des bottes se faisant assourdissant, quelques-uns choisirent l'exil aux États-Unis, tels Hector Guimard, Charles Siclis ou Pierre Chareau. Atteint de la maladie de la pierre (le comble pour un architecte), Mallet-Stevens se réfugie en zone libre, à Penne-d'Agennais (Lot-et-Garonne) où il passera la totalité de l'occupation."

Quelques extraits d'articles :


" Quelques heures avant sa mort, de la maladie de la pierre - un comble pour un architecte !, comme il le disait lui-même avec humour -, on raconte qu'il aurait proféré cette phrase énigmatique, belle comme un haïku : « Peut-être ne reverrai-je plus jamais l'ombre violette d'un piquet fiché dans la neige au soleil couchant ! »"
source : Robert Mallet-Stevens, moderne du deuxième type / Patrice Bollon - Le Figaro Littéraire, jeudi 12 mai 2005

" Né en 1886 dans une famille au service de maintes activités artistiques, Robert Mallet-Stevens, dit Rob, meurt en 1945 de la maladie de la pierre. «Un comble pour un architecte», disait-il. Ainsi, il n'a pas comme les deux autres grands modernes, Le Corbusier-le-théoricien et Auguste Perret-le-constructeur, irrigué l'idéologique période de la reconstruction. On l'a vite rangé dans l'«entre-deux»- guerres, tel un décorateur mondain, voire un habile illusionniste touche-à-tout et «cubisant»."
source : Mallet-Stevens restauré / FEVRE Anne-Marie - Libération, no. 7454 - jeudi 28 avril 2005, p. 32, 33

Pour en savoir plus sur Robert Mallet-Stevens, quelques ouvrages à la Bibliothèque municipale de Lyon.

Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact