Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Gérard Prévot

Gérard Prévot

par carlito007, le 16/07/2021 à 17:08 - 99 visites

Bonjour, un grand merci pour ce site et à celles et ceux qui le font vivre !

Je suis à la recherche d'interwiews, de documents littéraires ou d'articles de presses concernant Gérard Prévot https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rard_Pr%C3%A9vot

Il s'agit d'un auteur belge. Je suis en train en effet de rédiger une étude critique sur la collection Angoisse du Fleuve Noir
http://www.bdfi.net/collections/pages/fn_ang.php
et j'aurais besoin de documents précis sur sa vie, afin de pouvoir rédiger une biographie digne de ce nom.

Je suis preneur de tout document (photographie notamment), y compris dans la presse belge.

Merci à vous !

Bien cordialement
Laurent

Réponse du Guichet du savoir

par bml_litt, le 17/07/2021 à 10:46

Réponse du département Langues et littératures :

Bonjour,

sur le portail des littératures belges, nous avons relevé un certain nombre d'informations qui pourrait être un bon début pour entrevoir qui était Gérard Prévot :
A également écrit sous les pseudonymes de Red PORT, Francis MURPHY et Diego MICHIGAN. Gérard Prévot compte parmi ces auteurs singuliers qui, c'est un comble, s'illustrent par leur polymorphisme. Un comble? Pour quelqu'un de cette trempe, ce serait plutôt la moindre des choses. Romantique, quand il «fallait» souscrire au surréalisme; prêt à vouer l'alexandrin aux gémonies, quand, enfin, il achevait de lui redonner toute son ampleur; se souhaitant apatride, quand il clamait son amour des brumes du nord, voilà l'auteur atteindre, peut-être, à la Haute note jaune, quand il croyait tout perdu. Si son trajet va droit à Paris pour revenir, en fin de vie, à Ostende, s'adosser à la mer, sa carrière littéraire connaît, elle aussi, une bifurcation lorsque, de la poésie, elle s'ouvre au conte fantastique. Cette voie nouvelle, sans effacer l'autre, la renforce, comme l'avaient déjà fait les approches théâtrales. Dans tous les textes, des thèmes convergents s'épaulent; ainsi cette certitude que la littérature peut transcender la mort et marcher plus loin que l'habitude, en route vers la vie véritable.Biographie Gérard Prévot est né le 2 septembre 1921 à Binche, où ses parents tenaient un magasin de vêtements. Elevé par sa grand-mère, il révèle vite un intérêt certain pour la lecture. Pendant ses études laborieuses au Pensionnat de Solre-sur-Sambre, puis au Collège Notre-Dame de Binche, le jeune homme s'enthousiasme pour les poètes maudits. En 1940, au cours de l'exode devant l'envahisseur allemand, il rencontre Marie-Louise Bruggeman qu'il épousera deux ans plus tard. Installé à Courtrai, le jeune couple se défera rapidement.Une première pièce de Gérard Prévot, Icare, est représentée en 1945 par les élèves de l'Académie de Binche. Après son engagement dans la brigade Piron, de mars 1945 à juin 1946, il s'implique de plus en plus dans la vie littéraire. D'abord secrétaire de rédaction aux éditions Écran du monde, il signe des textes dans diverses publications : T'avau Binche, Le Thyrse, La revue nationale... Journaliste, il collabore dès 1949-50 au Peuple et à La Cité. Parti pour Paris en compagnie d'Hubert Juin en 1951, il s'y établira définitivement en 1954. Là, il se lie d'amitié avec Aragon, Jean Paulhan et Pierre Seghers, mais les conditions de vie précaires qu'il connaît à cette époque ruineront vite sa santé.Collaborateur occasionnel aux Lettres françaises, Gérard Prévot devient vite lecteur pour les éditions Gallimard. Par ailleurs, Paul Anrieu représente avec succès La nouvelle Eurydice créée au Théâtre de la Cambre en décembre 1958. Quelques années plus tard, l'auteur signe avec Marcel Hicter une adaptation de La Célestine, puis il donne La mise à mort, au Centre dramatique de Wallonie.Malgré sa volonté de s'ancrer en France, Gérard Prévot revient souvent en Belgique, notamment pour des lectures (au Théâtre-Poème, en 1971). Au début des années 70, Jean-Baptiste Baronian le pousse vers la littérature fantastique. Gérard Prévot y mord si bien qu'une douzaine de livres relevant de ce genre paraissent entre 1970 et 1975. Installé à Ostende en 1974, l'écrivain est décédé à Bruxelles le 12 novembre 1975 des suites d'un diabète, alors qu'il venait de remettre son dernier manuscrit. Plusieurs textes (dont une pièce consacrée à Louis II de Bavière) restent inédits.

Evidemment, en qualité de biographe, nous vous encourageons très fortement à contacter et à multiplier les sources documentaires afin de mieux cerner l'écrivain et l'homme privé.

Vous pouvez prendre attache avec la famille, les ayant droits.

Vous pouvez entrer en contact avec les éditions Fleuve noir qui doivent posséder des archives à n'en point douter.

L'INA est un site très intéressant pour entendre parler les écrivains : qui sait, Gérard Prévot a peut-être eu son heure de gloire télévisuelle ?

L'émission culturelle de France culture Mauvais genres fourmille de participants qui ont la passion de ces auteurs qui ne demandent qu'à être redécouverts.

Joseph Duhamel, dans le blog des Lettres belges francophones Le carnet et les instants, résume ainsi l'écrivain:

On a qualifié son fantastique de « métaphysique », ce qu’il est. Ses questionnements sur le sens de l’existence touchent indéniablement le lecteur. Et sans doute une citation qu’il fait de Shakespeare résume-t-elle bien ce qu’est son interrogation fondamentale : « “Emmène-moi en quelque endroit où nous puissions à loisir échanger nos questions et réponse sur le rôle joué par chacun de nous dans cette vaste brèche du temps…” ». L’univers de Prévot est dans cette citation.

Bonnes recherches documentaires !
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact