Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Le pont en béton de La Foa

Le pont en béton de La Foa

par zeriba, le 16/07/2021 à 11:10 - 100 visites

Bonjour,

J'aimerais en savoir plus sur le contexte de construction du pont en béton de La Foa, et surtout m'assurer de sa date de construction.
Il est indiqué que la passerelle Marguerite a été construite en 1909 et n'a été utilisée que pendant 30 ans. L'année 1939 est une année particulière...

Merci d'avance !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 19/07/2021 à 11:10

Bonjour,

Commençons par préciser que ce n’est pas en 1939 que la passerelle Marguerite est mise hors d’usage, mais dans les années 60, c’est-à-dire une trentaine d’années après des travaux de renforcement effectués en 1927 qui n’ont pas suffi à la protéger de l’usure du temps.
Ce sont les informations que nous trouvons sur différentes pages du site de la Province Sud de Nouvelle Calédonie :

« La passerelle Marguerite, classée au titre des monuments historiques par arrêté n° 3049 en date du 13 novembre 1984, fut édifiée en bois, en 1893 par les bagnards. Devenu obsolète elle fut remplacée en 1906 par un pont métallique suspendu et inauguré en 1909. Le pont prend le nom Marguerite, en l’honneur de l’épouse du Gouverneur de la Nouvelle-Calédonie, Marguerite Richard, qui a coupé le ruban lors de l’inauguration. En 1927, des travaux pour la renforcer ont été entrepris mais les années n'auront pas su la protéger de l'usure du temps. C'est pourquoi, elle aurait été mise hors d'usage dans les années ‘60. Un pont, juste à côté sera construit pour la remplacer.
Après son classement au titre des monuments historiques, la commune de La Foa et l’association Marguerite se mobilisent pour la préserver. Un timbre à l’effigie de la passerelle est émis en 1985, peu après la création de l’association Marguerite, chargée de la protection du patrimoine de la commune et de ses environs. Devenue un véritable emblème du village, elle est accessible depuis 1997 aux piétons. »
Source : Plan d’urbanisme directeur, rapport de présentation (2018)

« Pour le franchissement de la rivière La Foa, un premier pont en bois est édifié en 1893 par les bagnards. Devenu obsolète, son remplacement est envisagé par un pont suspendu métallique permettant le passage des automobiles. Ainsi, un pont de type Gisclard sous licence de construction Arnodin est choisi. Construit et vérifié aux usines de Châteauneuf-sur-Loire, il est ensuite transporté et monté à La Foa. Inauguré en 1909, le pont prend le nom de passerelle Marguerite, nommé en l’honneur de l’épouse du Gouverneur de la Nouvelle-Calédonie, Marguerite Richard, qui coupe le ruban lors de cette inauguration.
Longue de 48 m pour une chaussée de 3 m de large, la passerelle peut supporter des surcharges automobiles de 4 tonnes. Des travaux de renforcement réalisés en 1927 portent cette charge à 10 tonnes. Cependant, usée par le temps, la passerelle est mise hors d’usage 30 ans plus tard et un second pont en béton est construit à quelques mètres.
Après son classement au titre des monuments historiques, la commune de La Foa et l’association Marguerite se mobilisent pour la préserver. Un timbre à l’effigie de la passerelle est émis en 1985, peu après la création de l’association Marguerite, chargée de la protection du patrimoine de la commune et de ses environs. Devenue un véritable emblème du village, elle est accessible depuis 1997 aux piétons. »
Source : Passerelle Marguerite

En revanche, nous n’avons pas trouvé d’informations certaines sur la date de construction du pont qui la remplace, situé à quelques mètres sur le côté ouest de la passerelle. Les informations trouvées dans une étude hydrologique datant de 1996 évoque un "accès rive gauche actuel" datant de 1978 (p.12) en précisant que "le nouveau pont et son remblai d'accès provisoire" n'ont pas été inclus dans l'étude.
D’autres sources donnent l’année 1989 pour la mise en service du nouveau pont en béton. On retrouve cette information en particulier dans l’ouvrage de Didier Leinekugel Le Cocq : Ingénieurs des ponts : l'histoire de la famille Arnodin - Leinekugel Le Cocq de 1872 à 2002 (extrait consulté via Google Livres).

Pour en avoir confirmation, nous avons écrit au Centre Administratif de la Province Sud, et ne manquerons pas de vous transmettre sa réponse si nous en recevons une.


Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact