Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > De, des, d'

De, des, d'

par catalan, le 13/07/2021 à 20:23 - 99 visites

Je voudrais savoir quelle est la nature et la raison pour laquelle on utilise "DE', "DES" ou "D'" dans les cas suivants:
1. La fuite d'eau.
2. La fuite des cerveaux.

Doit-on dire:
A. Ce projet de loi est accompagné "des" promesses politiques dont la visibilité est fort incertaine. Ou bien "DE" promesses....
B. En présence "DES" adultes ou en présence "D"'adultes les enfants montrent une plus grande maturité.

Je vous remercie par avance pour votre réponse.

Réponse attendue le 17/07/2021

Réponse du Guichet du savoir

par bml_litt, le 16/07/2021 à 09:51

Réponse du Département Langues et Littératures :

Bonjour,

Quand utiliser « de », « d’ » ou « des » ? Voilà bien une question épineuse.

On utilise la préposition « de » ou sa forme contractée « d’ » devant un mot commençant par une voyelle ou un h muet pour :
- Indiquer une origine
Ex : un poulet de Bresse
- Indiquer un point de départ dans le temps ou dans l’espace
Ex : il part de Paris
- Indiquer une matière
Ex : un tube de peinture
- Indiquer une cause
Ex : fou de chagrin
- Indiquer le moyen
Ex : il s’aide d’une corde pour escalader la paroi rocheuse
- Indiquer une possession
Ex : la maison de mon voisin

La préposition est un mot invariable qui ne possède ni genre ni nombre. Elle sert à relier deux éléments entre eux, à marquer le lien de dépendance entre deux mots et à apporter un complément d’information.
Ex : La sœur de Jérôme part en vacances demain (la préposition indique le lien de dépendance existant entre Jérôme et sœur et introduit ainsi Jérôme comme étant le complément du nom sœur)
Ex : De la forêt sortait un long hurlement à vous glacer les os (ici, de vient introduire le complément circonstanciel de lieu forêt)
En qualité de préposition « de » peut introduire un complément d’agent, un complément circonstanciel, un complément du nom, un complément d’adjectif qualificatif ou encore un complément du pronom.

Mais « de » peut aussi être un article, et c’est là que les choses se corsent.
« Des » peut tout d’abord être la forme plurielle des articles indéfinis « un » et « une ».
Ex : Des lapins courraient entre les maisons.
Il peut aussi s’agir d’un article défini contracté qui se compose de la manière suivante :
de (préposition) + le (article défini) = du
de (préposition) + la (article défini) = de la
de (préposition) + l’ (article défini) = de l’
de (préposition) + les (article défini) = des
Ex : Il parle des livres qu’il a lus. Il se rappelle de la tempête qui avait fait rage ce jour-là et du brouillard qui l’accompagnait (dans ce cas on fait référence à des objets et souvenirs précis)
… ou encore d’un article indéfini contracté composé ainsi :
de (préposition) + un (article indéfini) = d’un
de (préposition) + une (article indéfini) = d’une
de (préposition) + des (article indéfini) = de / d’ (si devant une voyelle)
Ex : Il parle d’animaux (ici on parle des animaux en général alors que si on avait écrit: Il parle des animaux, cela sous-entendrait qu’on parle d’animaux déjà mentionnés auparavant).

À tout cela s’ajoute enfin la problématique du niveau de langue qui pourra transformer « des » en « de » dans le cadre d’une langue soignée et écrite :
Ex : Des petites fleurs poussaient le long de la rive (oral) / De petites fleurs poussaient le long de la rive (écrit, plus soigné)

Analysons maintenant les phrases et expressions que vous avez proposées :
- La fuite d’eau : ici d’ est une préposition qui introduit eau comme complément du nom fuite et vient nous apporter une précision sur la nature de la fuite.
- La fuite des cerveaux : ici des est un article défini contracté car on ne parle pas des cerveaux de manière générale, mais des cerveaux au sens de savants ou chercheurs et l’on fait donc référence à un type de cerveaux en particulier.
- Ce projet de loi est accompagné des promesses politiques dont la visibilité est fort incertaine : même situation que pour les cerveaux, on se réfère à un type particulier de promesses, celles dont la visibilité est fort incertaine dont on aura déjà parlé.
- Ce projet de loi est accompagné de promesses politiques dont la visibilité est fort incertaine : avec de, c’est l’ensemble des promesses politiques qui sont alors touchées de manière générale par des problèmes de visibilité. Il s’agira donc d’un article indéfini contracté.
- En présence des adultes les enfants montrent une plus grande maturité / En présence d’adultes les enfants montrent une plus grande maturité : La phrase sonnant comme une généralité, on sera plus dans une situation de registre de langue.


Pour plus de précision sur ce point de grammaire :

- Grammaire alphabétique, Alain Bentolila
- Le français correct : guide des difficultés, Maurice Grevisse
- Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, Joseph Hanse et Daniel Blampain
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact