Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Usage du terme "catholique"

Usage du terme "catholique"

par Omeg, le 30/03/2021 à 17:30 - 200 visites

Bonjour,

Depuis quand remonte l'usage du terme "catholicisme", "catholique" pour distinguer ce courant religieux des autres?

La page Wikipedia sur le catholicisme le fait remonter au XVIe siècle, mais on y apprend également que le terme a été utilisé pour la première fois dans le Concile de Nicée en 325.

Merci!

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 01/04/2021 à 12:40

Bonjour,

La première mention du terme de catholicité apparaît au début du IIe siècle sous la plume d'Ignace d'Antioche : « Là où paraît l'évêque, que là soit la communauté, de même que là où est le Christ Jésus, là est l'église catholique. » / Lettre aux Smyrniotes, VIII, 1 (vers 112)

" En grec, katholikos qualifie ce qui est universel ou général : dans ses Esquisses pyrrhoniennes (II, 84), Sextus Empiricus distingue les arguments universels, katholikoi logoi, des arguments spécifiques, eidikoi. L'adjectif a été rapidement appliqué à l’Église chrétienne : au début du IIe siècle, Ignace d'Antioche l'utilise dans sa lettre à l’Église de Smyrne ("Là où est le Christ, là est l’Église universelle", 112), ce que, deux siècles plus tard, Cyrille de Jérusalem explicite ainsi : "Elle est nommée "catholique" parce qu'elle est répandue à travers le monde entier d'une extrémité de la terre à l'autre, parce qu'elle enseigne universellement et sans exception tous les dogmes que les hommes doivent connaître, et enfin parce qu'elle impose le vrai culte à tout le genre humain, princes et simples individus, savants et ignorants" (Cathéchèses, 18, 23). A la même époque, un poème d'Amphiloque d'Iconium (Iambes à Séleucus, 310) témoigne que l'on nomme "catholiques" les épîtres du Nouveau Testament qui, à l'inverse de celles de Paul, ne sont pas adressées à des Églises particulières ; de même, le symbole de Nicée-Constantinople (le credo) définit la croyance en une Église "une, sainte, catholique et apostolique."
L'acception moderne de "catholique", qui l'oppose implicitement à "orthodoxe" ou à "protestant", est sans doute due au fait que l'emploi ecclésial de ce mot d'origine grecque semble avoir été le fait d'écrivains latins : c'est le cas d'Augustin ("Car que suis-je ? Ne suis-je pas catholique ? Il me suffit d'être dans l’Église", Commentaires sur les psaumes, 36, 3, 19) aussi bien que son adversaire Vincent de Lérins, qui fait même dire à des hérétiques : "Venez, pauvres ignorants, vous qu'on appelle habituellement catholiques !" (Commonitorium, 21, trad. M. Meslin).
Elle est aussi due à l'évolution historique qui a fait de deux communautés également "catholiques" et également "orthodoxes" une Église occidentale (romaine) et une Église orientale : cette dernière est moins hiérarchisée et centralisée, donc plus diverse, mais on peut résumer ce qui fut, à l'origine, une querelle de prééminence entre les trois patriarcats chrétiens (Rome, Alexandrie, Antioche), devenus cinq (Constantinople et Jérusalem y étant ajouté au IVe siècle), à un affrontement entre les deux capitales historiques de l'Empire romain, Rome et Bysance. Au Ve siècle, la chute de l'empire romain d'Occident fit de Bysance la seule Rome effective, capitale d'un empire chrétien ; mais la situation changea en l'an 800, lorsque le pape couronna Charlemagne, c'est-à-dire institua un nouvel empereur chrétien. Le conflit d'autorité se doubla d'une querelle théologique. Cet état de fait eut des conséquences [...] qui, aggravées par les croisades [...], aboutirent à une rupture effective entre les deux chrétientés."

source : Dictionnaire culturel en langue française / Alain Rey - page 1313


Les premières occurrences de l’Église catholique sont reprises dans cet article d'Alexandre Faivre :

"« Église catholique »: l’évolution d’un concept
L’adjectif katholikos est très courant en grec. Il signifie tout simplement universel. Par contre le syntagme « église catholique » est peu fréquent avant le milieu du IIIe siècle. Lorsqu’Ignace d’Antioche écrit : « Là ou paraît l’évêque, que là soit la communauté (plèthos), de même que là où est le Christ, là est l’église catholique. » L’église catholique dont il est question est l’église universelle, virtuelle et céleste de Jésus-Christ.
Dans le martyre de Polycarpe, l’expression exprime avant toute une universalité géographique.
C’est Tertullien qui a introduit l’adjectif catholicus dans la langue latine et lui a donné une connotation doctrinale. La seule fois où Tertullien a utilisé l’expression « église catholique », c’était pour rappeler que Marcion, dans la première ardeur de sa foi, avait fait cadeau à l’église catholique « d’une somme d’argent qui fut bientôt rejetée avec lui-même quand il se fut dérouté de notre vérité pour suivre son hérésie ».
Chez Clément d’Alexandrie, on trouve deux occurrences de l’expression église catholique. La première proclame l’antériorité de l’église catholique par rapport aux réunions humaines. La seconde affirme fortement et solennellement, au moyen d’un vocabulaire philosophico-théologique, l’unicité de « l’antique catholique église ». "
source : Faivre Alexandre, « Chrétiens et Églises, des identités en construction durant les trois premiers siècles », Transversalités, 2014/2 (N° 130), p. 41-67.


A lire aussi :
- Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II / Encyclopaedia universalis
- Catholicisme / Wikipedia
- Dictionnaire des monothéismes
- L'histoire du catholicisme [Livre] / Yves Bruley

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact