Question d'origine :

Bonjour le Guichet du Savoir, D'abord, soyez assuré.e.s et remercié.e.s du soutien que vous représentez face à l'intox, la désinformation, et le reste. Ma question. Quand on paramètre les cookies en accédant à un site web, on a souvent 2 niveaux de paramétrages. Quelques questions relatives au cookies du site concerné. Puis on nous propose de "voir nos partenaires". On découvre souvent plusieurs dizaines de "partenaires", avec des consonnances très internationales et apparemment sans liens avec l'objet du site. A constater les plusieurs dizaines de sociétés partenaires qui surveillent notre comportement, on s'interroge sur la répartition des tâches, sur le nombre de fichiers qu'ils créent sur mon appareil, sur la nature des informations qu'ils prélèvent et la redondance de ces informations. Pourriez-vous apporter un peu de lumière, sur qui sont ces entreprises partenaires, quelle est la nature des liens entre eux et le site principal, quels sont les principaux acteurs de cette économie, quels types de modèles ils fabriquent avec les données et pour les vendre à qui. Elaaguez la question à votre guise si elle est trop nébuleuse (avec mes excuses). Bien à vous.

Réponse du Guichet

Avatar personnalisé gds_db - Département : Equipe du Guichet du Savoir
Le 26/04/2021 à 11h24
Bonjour,

" Pour rappel, un cookie est un fichier informatique stocké par un serveur sur le terminal (ordinateur, téléphone, tablette) d'un utilisateur et associé à un domaine web. Il est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine. Il peut servir à mémoriser l'identifiant client auprès d'un site marchand, le contenu d'un panier d'achat, ou un identifiant pour tracer la navigation à des fins publicitaires ou statistiques... Les informations collectées peuvent parfois être "sensibles" puisqu'elles peuvent contribuer à révéler les habitudes de vie d'un internaute (orientation sexuelle, opinion politique, état de santé...).

Quatre catégories de cookies
En pratique, il existe quatre types de cookies, d'après la classification de la Cnil, autorité de référence en la matière. Il est important de les distinguer car ils ne sont pas tous régis par les mêmes normes.
Les premiers, les cookies dits "nécessaires", permettent d'enregistrer des informations entre deux consultations d'un même site web sur un même appareil. Ils permettent d'enregistrer des identifiants de connexion, de garder en mémoire les préférences de présentation du site, ou de se rappeler du contenu d'un panier d'achat... Ils ne requièrent pas de consentement de la part de l'utilisateur car ils sont considérés comme nécessaires à la fourniture d'un service.
Les cookies dits "statistiques" permettent de suivre les actions d'un internaute sur un site web. Si les statistiques ne permettent pas d'identifier la personne concernée, le consentement n'est alors pas nécessaire. Les cookies "first-party" ou "internes" sont déposés par le site consulté. Ils peuvent être déposés en plus des cookies nécessaires et être utilisés pour collecter des données personnelles, suivre le comportement de l'utilisateur et servir à des finalités publicitaires.
Les cookies "third party" ou "tiers" sont tous les cookies qui ne sont pas générés par l'opérateur du site mais par un tiers utilisant des publicités. Ils sont déposés par ou pour un site B, une régie publicitaire le plus souvent, sur un site A. Cela permet au site B de voir quelles pages ont été visitées sur le site A par un utilisateur et de collecter des informations sur lui. C'est un puissant outil marketing pour la publicité ciblée, car il permet de suivre l'activité de l'utilisateur sur de très nombreux sites différents.
source : Consentement, bannière, finalités... Ce qui va changer au 1er avril en matière de cookies publicitaires / L'Usine Nouvelle (site web) - lundi 29 mars 2021

Sur le site de ce constructeur automobile, vous pourrez consulter les liste des "partenaires" avec la finalité de ces cookies : Fonctionnel, Mesure d'audience et de performance, Publicités Personnalisées, Social.

Ce sont les sociétés présentes dans la publicité ciblée et le marketing numérique qui récupèrent les données liées aux cookies "third party" ou "tiers".

Depuis mai 2018, les acteurs de la publicité en ligne sont appelés par l'IAB Europe à renseigner, dans la Global Vendor List, les données qu'il collectent sur les sites des éditeurs, comment ils les utilisent (cross device, géolocalisation...), et la base légale (consentement ou intérêt légitime) qu'ils revendiquent.

Pour tout savoir sur les fameux "partenaires" des sites internet collectant les cookies, vous pouvez consulter ce dossier (de cinq articles) réalisé par Mind media : RGPD (1/5): quelles données les acteurs de la publicité en ligne collectent-ils en 2021 ?

A noter, depuis le 1er avril 2021, les sites internet doivent afficher un bouton « tout refuser », au même niveau et avec le même aspect que le bouton « tout accepter. ​Et si les sites ne s’exécutent pas ? "Ils risquent une amende de la Cnil jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires mondial"​, répond Étienne Drouard, avocat spécialisé en protection des données au cabinet Hogan Lovells.
source : Ouest France

Autres sources en complément pour aller plus loin :
- IAB France
- Mécanismes et (r)écueil du consentement / Rédigé par Benjamin Poilvé - 15 janvier 2020
- Les publicitaires digèrent mal la fin des cookies sur Internet / Vincent Fagot - le Monde - 14 février 2020

Bonne journée.

DANS NOS COLLECTIONS :

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire