Question d'origine :

Bonjour, J'ai lu dans la sémiotique générale de J.M Klinckenberg que le malais n'a qu'un seul mot pour dire frère et soeur et que le hongrois en a quatre. J'aimerais ce que recouvrent ces 4 mots, quelles réalités de lien entre les personnes viennent-ils définir ? Merci

Réponse du Guichet

Avatar par défaut bml_litt - Département : Langues et Littératures
Le 01/06/2021 à 16h09
Réponse du Département Langues et Littératures :

Bonjour, il semblerait que dans la langue hongroise certaines nuances soient apportées selon les circonstances.

Pour les cas les plus généraux : une personne qui a les mêmes parents qu'une autre personne se dira "testvér" ( au pluriel testvérek)


Quelques distinctions :

Si le frère ou la soeur a la même mère mais un père différent, il faudra écrire "anyai férfi féltestvér".

"Apai féltestvér" se dira du frère ou de la sœur né du même père, mais d'une mère différente.

Voyez aussi que le grand frère dans une famille a également son mot propre (báty), de même la grande soeur (nővér). Et les frères cadets et les soeurs cadettes aussi évidemment !

Les paradigmes changent d'un pays à l'autre. Nous autres Français sommes parfois plus avares de nuances (que Alain Rey me pardonne cette injure à la langue française !).


En d'autres termes, selon les liens de sang, selon les liens de parenté, les mots employés diffèrent au gré des circonstances.

La langue hongroise est réputée pour être très compliquée. Elle est agglutinante, c'est à dire que vous avez plusieurs mots dans un seul.
D'ailleurs en Hongrie, il existe quatre façons de s'adresser à autrui, là où le français en compte deux ("tu" et "vous" et l'anglais un seul "you"). Derrière ce système à 4 niveaux se cache un système élaboré de relations sociales propre à la culture hongroise (on notera d'ailleurs que la forme la plus familière était utilisée par tous lorsqu'ils s'adressaient aux monarques).

Jó étvágyat !

DANS NOS COLLECTIONS :

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire