Question d'origine :

Bonjour, dans le cadre de mes études en musicologie, j'effectue un mémoire sur le traitement de la mort dans les chansons de Brel, Ferré et Brassens. J'ai pour cela sélectionné une chanson pour chacun: "Le tango funèbre" pour Brel, "Les quat'z'arts" pour Brassens et "Ne chantez pas la mort" pour Ferré. Ma question comporte deux points: 1. Quels livres pourraient m'aider à traiter ce sujet-là? En sachant que ce mémoire comporterait une partie analytique et s'appuierait donc en partie sur un "figuralisme" dans la composition et les arrangements, voir un procédé contraire (j'ignore s'il existe un terme correspondant) où la musique présenterait une ambiance en contradiction avec les paroles. 2. Concernant la chanson "Ne chantez pas la mort" de Léo Ferré, je n'ai pas été en mesure de trouver le nom de l'arrangeur, il me semble que le texte est de Jean-Roger Caussimon et la musique de Ferré mais j'ignore qui en fut l'arrangeur. Sauriez-vous me le dire et si la partition de ces arrangements est consultable? En vous remerciant pour l'aide précieuse qe vous savez nous apporter, Baptiste Godin

Réponse du Guichet

Avatar par défaut bml_mus - Département : Musique
Le 19/12/2014 à 15h11
Réponse du Département Musique

Bonjour,

Le figuralisme est un procédé fréquent dans la musique classique (une traduction musicale d’émotions, d’idées, d’actions) et expliqué notamment dans un certain nombre de livres d’analyse musicale :

- Le sens de la musique en 2 tomes est une anthologie qui étudie l'évolution de la pensée et de la pratique musicales dans les oeuvres de grands compositeurs, à travers les notions d'imitation, d'expression, de représentation, suggestion, abstraction...

- Via ce lien vous trouverez une solide bibliographie d’une quinzaine de références en analyse musicale


Mais appliqué spécifiquement à la chanson, nous n’avons pas trouvé d’ouvrage similaire qui relèverait, analyserait et décrypterait ces analogies musicales que sont les figuralismes et qui pourtant apparaissent bien dans des chansons actuelles sous diverses formes musicales (instruments de musique, bruits d’objets, rires ou pleurs, imitation d’animaux, onomatopées vocales etc…).
Néanmoins pour vous aider dans vos recherches vous pouvez également consulter :

- Ce site vous y trouverez une intéressante analyse de la chanson de Brassens que vous avez choisie

- Cet ouvrage de référence en cantologie qu’est « Chanson, l’art de fixer l’air du temps » de Stéphanie Hirschi

- Et ce Petit précis du commentaire d'écoute pourrait également vous intéresser.


Concernant votre seconde question :

Ici vous trouverez la revue de référence online qui donne a priori tous les contributeurs et arrangeurs pour chaque titre ou disque paru (non accessible depuis nos postes de bibliothécaire) et nous avons également consulté le disque vinyle de l’album « Il n’y a plus rien » sur lequel on peut lire :

« Arrangements et direction d’orchestre : Léo Ferré
Voix : Danièle Licari
Prise de son : Claude Achalle Charles Rochko assisté de Philippe Omnès
Réalisation artistique : Richard Marsan »

On peut en conclure que les arrangements studio sont de Léo Ferré.

La partition de ces arrangements studio n’est pas accessible à notre connaissance. Comme précédemment répondu à votre question au GDS concernant les partitions de Jacques Brel et Charles Trenet « les partitions des versions studios sont souvent très difficiles à trouver et le transcription des arrangements utilisés lors des enregistrements studios est soumise aux règles de la propriété intellectuelle »

La partition pour voix existe nous ne la possédons pas à la bibliothèque de Lyon mais vous pouvez la commander à ce lien.

Enfin, dans le Dictionnaire Ferré de Robert Belleret on trouve une petite analyse « Ne chantez pas la mort » disponible à la bibliothèque de la Part-Dieu.

DANS NOS COLLECTIONS :

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire