Question d'origine :

Existe-t-il parmi les Talibans des individus capables d'exercer des fonctions telles que: agriculteurs, forgerons, commerçants, mécaniciens, médecins, etc, nécessaires au fonctionnement d'un état?

Réponse du Guichet

Avatar par défaut oxalide - Département : Société
Le 13/10/2021 à 16h08

Les talibans ont précédemment gouverné l'Afghanistan de 1996 à 2001, et ils ont imposé une interprétation extrémiste de la charia à son peuple, ont hébergé Oussama ben Laden alors qu'il préparait le 11 septembre.

De plus, de 1996 à 2001, les Afghans ont connu la misère absolue. Les talibans ont finalement été chassés du pouvoir par l'invasion du pays menée par les États-Unis en 2001.

Maintenant, ils sont de retour et donnent des interviews promettant un régime moins répressif ( avec amnistie pour tous les Afghans qui ont travaillé pour le gouvernement), cela même alors que des civils ont été exécutés.

Vous posez une question cruciale : «Les Talibans disposent-ils d'assez de compétences pour gouverner l'Afghanistan ?»

Malheureusement, tout porte à croire que l’histoire se répète et qu’un avenir sombre attend le peuple afghan.

Bonjour,

 

J'espère que nous vous avons bien compris. En nous demandant si les talibans ont assez de compétences pour gouverner l'Afghanistan, et s'ils sont capables d'exercer des fonctions telles qu'agriculteurs, forgerons, commerçants, mécaniciens, médecins, etc, nécessaires au fonctionnement d'un Etat, cela revient finalement à nous poser les questions suivantes : qui sont les talibans ? Quels sont leurs objectifs pour l'Afghanistan ? Et sur quelle(s) ressource(s) s'appuient-ils pour subvenir aux besoin de la population?

 

Nous allons tenter de répondre le plus clairement possible à ces points.

 

D'où viennent les talibans et qui sont-ils d’un point de vue ethnique et sociologique?

 

Les talibans sont des combattants politiques qui ont émergé dans les années 1990 dans le sud de l'Afghanistan, dans la région de Kandahar. "Leur objectif initial était de débarrasser l'Afghanistande tous les groupes armés qui se disputaient le pays depuis la fin de la guerre contre l'URSS", entre 1979 et 1989, explique Gilles Dorronsoro, professeur de science politique à l'université Paris1 et auteur de l’article Afghans, peuple déchiré".

 

A la fin de la guerre contre l'URSS, ces combattants ont été rejoints par des milliers de jeunes hommes d'origine pachtoune, l'ethnie la plus présente en Afghanistan "Ils étaient originaires des campagnes, de milieux pauvres, ils s'étaient réfugiés durant la guerre au Pakistan ou avaient combattu l'URSS"  précise Ashley Jackson, auteure d'études sur les talibans, dans un article de France tv info.

 

  • D’un point de vue ethnique les talibans sont issus de milieux pauvres de l’ethnie patchoune

Les talibans sont «issus des milieux pachtounes tribaux du sud de l’Afghanistan. Ils viennent de Kandahar, la ville des émirs de l’Afghanistan, du fondateur jusqu’au président Hamid Karzaï, à savoir le lieu d’origine du pouvoir en Afghanistan. Ils se voient donc avec une, nous explique Olivier Roy, politologue et professeur à l’Institut universitaire européen de Florence, dans un article du FigaroToutefois, les talibans ne « représentent pas l’aristocratie tribale, mais sont « plutôt issus des milieux les plus pauvres, paysans ».

 

  • D’un point de vue sociologique, les talibans sont aussi des « étudiants » spécialisés dans le droit islamique.

Le mot «Taliban» signifie «Etudiant» en pachtou.

 

En effet, beaucoup de talibans ont été formés dans des madrassas, des écoles coraniques, au Pakistan. Ces ont des islamistes sunnites, extrêmement conservateurs.

 

Les talibans sont donc essentiellement « des juges, ou des juristes islamiques - de niveau plus ou moins élevé - chargés de rendre la justice selon la charia… Leur obsession, c’est la loi islamique, et de mettre en place des tribunaux - leur spécialité», poursuit Olivier Roy, toujours dans le Figaro.

 

Quel est le dessein des talibans ?

 

Le seul but des talibans est de mettre la population afghane sous contrôle, de manière à établir un véritable gouvernement islamique en Afghanistan, avec une interprétation très stricte de l’islam. Contrairement à des mouvements comme Al-Qaïda, les talibans n'ont pas d'objectif international.

 

Un extrait du documentaire Afghanistan: vivre en pays taliban, diffusé sur Arte, illustre ce contrôle perpétuel des mœurs en territoire taliban : "La première chose qu'on fait [en arrivant dans un village], c'est fermer l'école, car elle suit le programme scolaire du gouvernement afghan, explique un commandant taliban. A la place, on installe nos propres écoles religieuses qui suivent notre programme et forment les talibans."

 

Les talibans peuvent-ils subvenir aux besoins de la population afghane?

 

  • Vraisemblablement, selon les spécialistes, les talibans sont incapables de répondre aux besoins de la population.

En Afghanistan de 1996 à 2001" Il n'y avait pas de services publics, de système bancaire, la plupart des hôpitaux étaient gérés par des ONG", pointe Sher Jan Ahmadzai sur France TV Info.

 

Mais à l’heure actuelle, «cet apport, initialement destiné au gouvernement afghan, commence déjà à se tarir car la communauté internationale est moins encline à financer les fondamentalistes.De même, ils ne pourront pas compter sur les réserves en dollars de la Banque centrale afghane, estimées à près de 10 milliards et placées en grande partie à l'étranger. Une partie est déjà gelée par les Etats-Unis » selon un article de Clement Lesaffre pour Europe 1.

 

Selon l’ONU, en l’absence de soutien et de dialogue de la communauté internationale, la quasi-totalité de la population afghane (97 %) risque de basculer sous le seuil de pauvreté l’an prochain, contre 72 % aujourd’hui.

 

Face à cette projection, Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, insiste sur le fait que la communauté internationale doit discuter avec les talibans pour éviter une catastrophe humanitaire en Afghanistan (source : France 24).

 

Sur quelles ressources économiques les talibans peuvent-ils s’appuyer pour subvenir aux besoins de la population ?

 

La récente actualité en Afghanistan ne doit pas nous faire oublier que ce pays rural a longtemps «survécu» grâce à sa production agricole dominée par des cultures dédiées à la drogue, et notament celle du pavot.

 

Bien que de nombreux programmes d’éradication de la culture du pavot soient menés depuis plusieurs années, le pays continue sa production d’opium dont la vente profite souvent au gouvernement et aux talibans.

 

La province du Helmand, dont Lashkar Gah est le chef-lieu, représente à elle seule en 2020, selon l’ONU, plus de la moitié de la culture du pavot de l’ensemble du pays (France 24). Elle offre, en effet, un environnement très favorable aux récoltes de cette plante.

 

Or à l’heure actuelle les talibans ont progressivement pris le contrôle de cette province du Helmand. Ils ont lancé, le 31 juillet, une offensive sur Lashkar Gah qui, initialement repoussée, leur a permis de s’emparer d’une partie de cette ville de 200.000 habitants.

 

L’objectif des talibans, selon le Monde, est désormais de s’assurer le contrôle exclusif de la province du Helmand, et donc de la moitié de la production d’opium afghan, lui-même source de 90% de l’héroïne mondiale.

 

Selon France 24, de nombreux experts pensent qu’il ne faut pas réitérer l’erreur du passé en essayant de mettre fin à la production du pavot en Afghanistan : l’opium semble être en effet le seul recours face à la crise, pour les talibans, mais aussi le peuple afghan.

 

Voici, nous avons tenté de vous donner quelques éléments de réponse, nous les espérons claires et synthétiques et nous espérons qu'elles vous aideront à vous construire votre propre opinion.

 

Bien cordialement,

 

Le département Société.

DANS NOS COLLECTIONS :

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire