Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > gilets pilotes avions ou astronautes

gilets pilotes avions ou astronautes

par picdelamirandole, le 08/05/2004 à 18:17 - 5256 visites

Je cherche des renseignements sur la technique ( et les fabricants ) des vetements à pression variable comme ceux que peuvent porter des pilotes soumis à des grandes accelerations.
donc : 1 : les mécanismes mis en oeuvre
2: les fabricants
3/ peut-être la technique des airbags, mais ce qui m'intéresse c'est le processus contrôlable.
Merci

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 11/05/2004 à 14:44

Réponse du département Sciences et Techniques

blink.gif Les vêtements utilisés en astronautique sont des vêtements "anti-g" : anti-gravitation.

Le site l'Agence spatiale canadienne donne une définition de ce que l'on entend par "g" :

[i]"On désigne par « g » une mesure permettant tout simplement de quantifier la force. La force de gravité standard est de 1 g. Il s’agit de 1 g positif, car la force s’exerce vers le bas, en direction de vos pieds. Si vous vous mettez sur la tête, vous subissez 1 g négatif, et tout le sang afflue vers votre tête.

Lorsque vous êtes assis dans un avion et que le pilote tire le manche vers lui, vous ressentez une accélération comme si la pesanteur devenait plus forte. Selon la force de traction exercée par le pilote sur le manche, vous pourrez subir une accélération de 2 g, de 3 g ou même jusqu’à 9 g (dans un F-16!). À 9 g, j’aurais l’impression que ma tête de 6 kilogrammes en pèse 54 – difficile de tourner la tête dans ce cas-là! Votre sang deviendrait plus lourd lui aussi, et affluerait vers vos membres inférieurs. Votre coeur s’efforcerait de maintenir le sang dans votre tête mais, à des forces g élevées, à moins de faire de gros efforts et de porter une combinaison anti-g, le sang s’évacuerait de votre tête et vous perdriez connaissance.

À titre de référence, une accélération supérieure à 4 ou 5 g positifs fera perdre connaissance, à moins d’avoir été entraîné pour y résister.

Un g négatif n’entraîne jamais de perte de connaissance, parce qu’il repousse le sang vers la tête. On pourrait obtenir un g négatif élevé en repoussant le manche. La plupart des avions chasseurs sont conçus pour absorber environ 3 g négatifs seulement.

Au cours du lancement d’une navette, l’accélération ne se fait ni vers le haut ni vers le bas. Elle est dirigée vers l’avant et s’apparente plus à celle d’une voiture d’accélération (dragster). C’est comme si vous étiez repoussé contre le dossier de votre siège. La force est d’environ 3 g, mais comme elle va de l’avant vers l’arrière, personne ne perd connaissance.

Enfin, à l’atterrissage de la navette, on ressent la force g vers le haut et le bas, puisque la navette revient sur Terre comme un avion. On ressent la force G maximale lorsque la navette tourne pour s’aligner sur la piste, et cette force ne dépasse jamais 2 g ou 2,5 g. Mais, après à peine une semaine passée en impesanteur, même cette force-là paraît lourde, et nous portons des combinaisons anti-g qui exercent une pression sur nos jambes et notre abdomen pour que le sang reste dans notre tête".[/i]

Vous trouverez des informations sur cette technique sur les sites suivants :

- le site russe OAO,
- aviation.fr
- le site canadien Recherche et développement pour la défense, qui propose une fiche technique sur la protection anti-G pour le CF-18 : système de tolérance soutenue anti-G à forte accélération (STING).
- une autre page du même site : Une tradition de réalisations et d’innovations
- le site Swissinfo,
- une page du site Lycos sur la Thixotropie et accélération.

Concernant les fabricants, vous pouvez consulter :

- David Clark Company
- Le programme RID

Concernant les airbags, vous pouvez consulter à la bibliothèque de la Part-Dieu un dossier réalisé par Sécurité civile et industrielle.

Réponse de

par gds_cdp, le 14/05/2004 à 12:07

Réponse du service Guichet du Savoir

En complément, vous pouvez consulter ces deux sites :

* Les ailes militaires belges qui décrit l'équipement de vol du pilote, ainsi que le phénomène voile rouge / voile noir provoqué par une pression gravitationnelle excessive.
* Autoflug Libelle, concepteur d'un nouveau type de combinaison anti-g, la Libelle G-Multiplus et qui décrit les effets physiologiques et le protocole de test.

Merci à Twister pour ces précisions smile.gif
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact