Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > masques jetables mode d'emploi

masques jetables mode d'emploi

par minette, le 02/06/2020 à 10:17 - 230 visites

Bonjour à toute l'équipe du Guichet, à qui je souhaite ne pas être trop débordée par toutes les questions qui vont invariablement suivre le déconfinement ! Pour ma part, j'espère avoir une réponse impossible à trouver à cette question importante : si j'utilise un masque à jeter pour deux arrêts de bus le matin, est-il possible de le réemployer pour les deux arrêts de retour le soir ? ou dois-je jeter deux masques pour dix minutes chacun ?
Bonne recherche, et bon courage !
Bien cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 03/06/2020 à 16:45

Bonjour,

L’Institut national de recherche et de sécurité au travail (INRS) a créé une page « foire aux questions » sur le port du masque. En ce qui concerne la durée d’utilisation du masque jetable, voici ce qui est dit :

« Un masque chirurgical est conçu pour un usage unique. Il doit être changé dès qu’il devient humide et au moins toutes les 4 heures. »

La limite de quatre heures est aussi préconisée par l’AFNOR, qui précise en sus :

« Le document AFNOR recommande d’utiliser un masque barrière pendant un maximum de 4h. Chaque personne qui travaille hors de son domicile peut par conséquent en prévoir 3 par jours : 1 pour le matin, 1 pour l’après-midi et 1 éventuellement de secours. Nota bene : n’oubliez pas de vous laver les mains ou d’utiliser un gel hydroalcoolique avant de mettre un masque et une fois que vous l’avez enlevé. »

Même si vos deux arrêts de métro matin et soir ne laisseront pas le temps à votre respiration de rendre votre masque inopérant par l’humidité, nous ne pouvons, en tant que non-spécialistes, mais surtout en tant que service public, que vous conseiller de suivre les préconisations à la lettre. D’autant que, comme le suggère l’AFNOR, la manipulation de votre protection est déjà vectrice de contamination possible :

« En effet, "un masque chirurgical (qui permet d'éviter les projections) est conçu pour un usage unique", indique le site de l’Institut national de recherche et de sécurité. Mais pourquoi est-il si important de respecter cela ? Béatrice Lognos est médecin généraliste à Saint Georges d’Orques, elle nous explique, "dès qu'on le touche, il perd toute son utilité dans la mesure où il peut être contaminé par le virus. Dans ce cas-là, il faut absolument le changer immédiatement. On estime qu’un soignant en réanimation qui est au contact régulier de personnes contaminées doit changer son masque 10 à 20 fois par jour". »

(Source : francetvinfo.fr)

L’article cite des professionnels de la santé, plus exposés que d’autres à la contamination, mais aussi plus susceptibles de travailler face à des publics fragiles. Cependant, il convient de prendre au sérieux l’idée que, lorsque nous portons notre masque chirurgical, ce sont les autres que nous protégeons. Sans oublier que son port n’est pleinement efficace que s’il est assorti d’un respect strict des distances de sécurité :

« Aussi dénommé masque chirurgical ou masque de soins ou encore masque antiprojections, c’est un dispositif médical répondant à la norme NF EN 14683. Il a une capacité filtrante de 95 à 98 % des particules de 3 μm selon son type. Il est à usage unique. Il représente une des mesures de prévention pour limiter la diffusion du COVID-19. Cependant son usage de manière isolée est insuffisant pour assurer un niveau de protection satisfaisant et les autres mesures barrières doivent aussi être adoptées. »

(Document du Ministère de la santé et de la solidarité)

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact