Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > chanoine

chanoine

par Sevee, le 27/05/2020 à 12:19 - 244 visites

Bonjour
Je cherche une explication précise et simple de ce qu'est un chanoine et la différence entre chanoine régulier et séculier.
Voici le résultats des mes recherches:

CHANOINE

Même tonsure + même vêtement que le moine

Mais ils conservent 1 pied dans le monde > ils peuvent être curés de paroisse, chargé d’enseigner, de soins...

ils ont une vie plus souple que celle d'un moine

Le chanoine REGULIER suivra une règle. Est-il dans un monastère? un couvent?

Le chanoine SECULIER vit dans "siècle" > plus grande liberté
Est-il dans un couvent ou que dans une collégiale ou cathédrale?

Quels sont les caractéristiques d'un chanoine-comte?

Merci à vous
Merci de me répondre à

Réponse de Sevee

par Sevee, le 27/05/2020 à 12:35

Bonjour

pourriez-vous me dire le pouvoir qu'avaient les chanoines-comtes? j'ai lu que le chapitre de Saint Jean s'est progressivement émancipé jusqu'à se dissocier matériellement de l’archevêché. Avez-vous plus d'informations et plus de précision à ce sujet?
Quelles sont processions et capital foncier de l’archevêché de Lyon autour du XIII, XIV, XVIe?

Merci pour votre réponse et recherche
Bien à vous

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 28/05/2020 à 22:20

Bonjour,

le site eglise.catholique.fr indique que :

Citer:
Les chanoines réguliers vivent généralement selon la règle de Saint Augustin. Les chanoines séculiers sont des clercs diocésains, membres d’un chapitre cathédral ou collégial, ou de certaines basiliques dont la fonction essentielle est de réciter l’office divin. Chanoine honoraire est un titre honorifique donné à certains ecclésiastiques.


Tandis qu'un internaute sur son site dédié à la culture du patrimoine liégeois note que
Citer:
Les chanoines séculiers célèbrent la liturgie en commun mais ne pratiquent pas la vie commune (depuis le XIIe siècle) ni la communauté des biens. Ils composent le chapitre séculier d'une collégiale ou d'une cathédrale où ils assurent le service du chœur et la récitation des offices. Leur subsistance est assurée par des revenus fixes appelés prébendes.


Dans Les ordres religieux. Guide historique, Monique et Gaston Duchet-Suchaux consacrent une notice détaillée aux chanoines et, pour ne citer que quelques extraits, mentionnent que

Citer:
Les chanoines réguliers mènent la vie commune dans une abbaye ; ils pratiquent la pauvreté et renoncent à la propriété de leurs biens. Ils suivent la règle de saint Augustin. Certains, comme les prémontrés, assurent un ministère dans les paroisses.
Exemples de chanoines réguliers : chanoines de saint Augustin, prémontrés, croisiers, les ordres hospitaliers.
Aujourd'hui, le titre de chanoine honoraire est décerné à titre purement honorifique à un curé au terme de sa carrière.
canon (eng), canonico (ital).
(...)
Au VIIIe siècle, saint Chrodegang, évêque de Metz, a rédigé une règle pour le chapitre de la cathédrale de cette ville, qui marque une date importante dans l'histoire des chanoines. Il y est en effet question de "clerici canonici qui extra claustra in civitate commament", c'est à dire de clercs soumis à une règle et qui demeurent dans la cité hors des monastères.
De plus en plus, les règles de vie religieuse destinees aux chanoines se sont mises ressembler à celles des moines. A partir du VIIIe siècle aussi, on a établi une distinction entre les chanoines soumis à l'évêque (canonici sub episcopo) et ceux placés sous l'autorité d'un abbé, ou d'un prieur ( canonici sub abbate). après une période de crise, on établit une distinction entre chanoines réguliers, vivant en communauté sous l'autorité de l'évêque aux abords d'une église, et observant une forme de vie religieuse, et chanoines séculiers, formant une catégorie à part dans le clergé de la ville épiscopale et attachés au service de la cathédrale.
A partir du XIe siècle, les chanoines séculiers ont le droit de posséder des biens personnels.
[...]
Il s'agit alors de distingue les chanoines (canonici) vivant dans le siècle (saeculares) de ceux qui vivent en communauté. ce sont ces derniers qu'on désigne sous le nom de canonici regulares. ..;"

il faut distinguer les chanoines séculiers qui vivent à la manière du clergé séculier, sans observer de règle ni respecter la pauvreté des chanoines réguliers qui ne représentent qu'une petite partie des chanoines (...) Les chanoines réguliers vivent en communauté à l'intérieur d'une clôture et pratiquent la pauvreté.


Pour approfondir la question, nous vous suggérons les lectures suivantes :

- La vie quotidienne des moines et chanoines réguliers au Moyen Âge et temps modernes. Colloque international du Laboratoire de recherches sur l'histoire des ordres et congrégations religieux, Wroclaw-Ksiaz, 30 nov.-4 déc. 1994.

- Les chanoines réguliers: émergence et expansion (XIe-XIIIe siècles) : actes du sixième colloque international du CERCOR, Le Puy en Velay, 29 juin-1er juillet 2006 / Michel Parisse, 2009.

- Le clerc séculier au Moyen Âge.


Nous vous laissons également consulter notre réponse apportée sur les chanoines-comtes de Lyon qui devrait répondre à vos interrogations.

En complément, vous pourriez également lire Les anciens chanoines-comtes de Lyon ainsi que l' Histoire de la ville de Lyon .
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact