Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Insolites > C'est quoi au juste, la Moulaga?

C'est quoi au juste, la Moulaga?

par Guattari Teenage Riot, le 17/01/2020 à 14:01 - 945 visites



Mais c'est quoi, la Moulaga, et surtout, est-ce que moi aussi j'en veux?


Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 20/01/2020 à 10:08

Bonjour,

Le mot « moulaga » (avec ses variantes « moula » et « moulax ») récemment porté à l’attention du grand public par Heuss L’Enfoiré et Jul, vous laisse perplexe tel un raton laveur devant une pizza-pepperoni. Rassurez-vous, vous n'êtes pas le seul :

« Ces mots sont bien présents dans le rap français ces derniers mois notamment via les tubes très ambiancés de Heuss l’Enfoiré («Georges Moula», «khapta», «moulaga», «Aristocrate» pour ne citer qu’eux). A tel point que la définition de «moula» fait partie des plus recherchées sur Google en 2019 (9e d’un classement dominé par «procrastination», «pervers narcissique» et «GAFA»).

Raison de plus pour s’interroger sur la signification de la «moula», «moulaga», «moula-gang». En interrogeant les personnes autour de nous, beaucoup – et même ceux qui chantent les hits – n’en connaissent pas la définition. En creusant un peu, Nova avait déjà expliqué en novembre 2018 que la «moula» serait en fait née aux Etats-Unis dans les années 1930. Pour beaucoup cela venait de l’espagnol «mula» qui signifie «mule» en rapport avec ceux qui transportaient l'argent ou la drogue. »

(Source : cnews.fr)

Selon l’article de Nova cité suit l’évolution de ce terme déjà ancien, celui-ci désigne, à l'origine, l'argent :

« Et pour parler bien de moula, qui s’écrit parfois « mula » ou encore « moulah », il faut commencer notre voyage aux Etats-Unis. A l’origine, « mula » c’est de l’anglais, du vieil anglais même, puisque ce mot est utilisé depuis les années 30.

Certains pensent que ça vient de l’espagnol. « Mula », c’est notamment une mule, qui à l’époque, servait de monnaie d’échange. C’est une expression qui s’est répandue dans l’argot des rues, pour arriver, comme souvent, dans la bouche des rappeurs. Impossible de retrouver quel est le premier rappeur s’étant servi du terme. Toutefois, nous savons qu’en 1997, Notorious BIG et Tracey Lee chantent déjà leur amour des dollars.

[…]

Ce qui est intéressant aussi, c’est que le mot s’est transposé tel quel en français.

Un des premiers à le dire c'est Akhenaton en 1995 dans son morceau “J’ai pas de Face” - IAM toujours en avance, surtout que le mot est utilisé dans plusieurs morceaux et plusieurs projets.

Mais c’est Booba qui va provoquer l’étincelle avec son morceau Caramel, en 2012, je le cite : “je dois faire du biff, de la mula, du caramel”. […].

Si en France comme aux Etats-Unis « moula » signifie argent, le terme a aussi un autre sens. Depuis quelques années, la « moula » on peut aussi la fumer, et tousser. C’est devenu du cannabis, qui se fume donc, et on dirait que c’est le rappeur MHD qui est à l’origine de ce glissement de sens dans son titre « AFRO TRAP Part.1 ».

« T'as fumé ma moula t’as toussé ». La moula, c’est de l’argent et c’est devenu du shit. C’est presque une métonymie qui a lieu ici puisque l’argent permet d’acheter de la drogue et la drogue d’avoir de l’argent... Qui plus est, « mula » en espagnol signifie, comme on l’a vu, la « mule »… Et la mule, c’est celui qui transporte la drogue. »

En regardant de près les paroles du hit de Heuss l’Enfoiré, nous pensons qu’il s’agit ici de cannabis plutôt que d’argent. Si en effet les refrains sont peu précis, les couplets en revanches donnent quelques indices, puisque le narrateur n’y « fume que d'la moulax », réclame qu’on lui donne « d'la moula, une bouteille de cola » car il n’a « même pas décollé », déclare que lui et son acolyte sont « sous moulax ».

Que vous en vouliez vous-même est un choix qu’il ne nous appartient pas de juger, nous vous suggérons toutefois de lire la page consacrée à la substance sur le site de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies et vous rappelons que cette pratique est un "usage illicite de l'une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est puni d'un an d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende" (voir sur drogues.gouv.fr), voire de 4500 euros d’amende si vous prenez le volant sous influence.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact