Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Pins qui moussent sous la pluie

Pins qui moussent sous la pluie

par mickeymousse, le 20/10/2019 à 23:19 - 194 visites

Bonjour,

Par ce "beau" temps automnal, j'ai décidé de faire une balade sous la pluie... En passant dans un parc, j'ai noté que les conifères qui poussaient là (probablement des Épicéas d'Orient, vu qu'il y avait pleins de petits cônes comme ça,par terre) produisaient à leur pied, sous l'effet de la pluie, une sorte de mousse savonneuse.
En observant de plus près, j'ai vu que la pluie ruisselant dans les rainures de l'écorce créait de petites bulles savonneuses, qui par gravité s'accumulaient au pied des troncs, produisant cette espèce de mousse.

Ma question est: pourquoi ces pins moussent sous la pluie? Je n'ai rien trouvé de similaire sur le web, mais je n'ai probablement pas les bons mots-clés.

PS: Quand je dis qu'ils moussaient, je veux dire comme ça, pas comme ça.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 22/10/2019 à 16:43

Bonjour,

Nous sommes bien ennuyées car nous n’avons pas plus trouvé d’explications que vous.
Dans une réponse du Guichet du Savoir portant sur la mousse, nous rappelions que « Pour mousser le mélange nécessite de l’eau, du gaz et l’action d’un tensioactif qui permet une stabilité. Cet agent tensioactif se place juste à la frontière entre les molécules d’eau et les molécules d’air ».

Par ailleurs, la Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères explique la « formation de petits amas de mousses ou d’écume dans les rivières de surface ou souterraines, est le plus souvent naturelle. Elle est liée à la présence, toute aussi naturelle dans les eaux de matière organique en décomposition provenant des végétaux aquatiques mais aussi des végétaux terrestres (…) Cette présence de matière organique décomposée par l’action des bactéries, se comporte comme un agent tensioactif à la surface de l’eau ; c’est-à-dire qui diminue l’attractivité des molécules d’eau entre elles ».

L’écorce des arbres et les diverses matières organiques joueraient-ils ce rôle au pied des conifères ?

L’autre hypothèse envisageable serait liée à la présence d’insectes. Ainsi, aujardin.org aborde le cas du « crachat de crapaud, mais en fait, cette mousse blanche est sécrétée par l’anus de la larve d’un petit insecte appelé cercope. Sous chaque crachat se cachent un ou plusieurs cercopes à l’état larvaire, positionnés la tête vers le bas. Ces larves se nourrissent de la sève des plantes et sécrètent l’excédent par leur anus en infiltrant de l’air pour former les bulles. Cette mousse les protège de la sécheresse, des prédateurs et des parasites. (…) Grâce à leur couleur et leur petite taille, les adultes passent souvent inaperçus et lorsqu’ils nous voient, ils vont généralement se cacher sous la tige ou les feuilles de la plante ».

Toutefois, ces explications ne nous convaincant pas réellement, nous avons posé la question à la Direction Régionale Office National des Forêts ainsi qu’au jardin botanique de Lyon qui répond à toutes les questions portant sur la botanique. Aussi, n’hésitez pas à les contacter : conseil.botanique@mairie-lyon.fr

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 06/11/2019 à 09:16

Bonjour,

le Jardin botanique de Lyon que nous remercions pour leur réponse n'a pas plus que nous trouvé d'où pouvait provenir cette mousse.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact