Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > VERITES

VERITES

par THOT, le 08/08/2019 à 00:44 - 383 visites

Bonjour à toute l'équipe.

quelle différence peut-on trouver dans le vérité dans les domaines de la foi, de la science et de la philosophie?
Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 09/08/2019 à 15:22

Bonjour,

" La quête de la vérité est le but même de la philosophie. Le Vrai constitue pour Platon, avec le Beau et le Bien, une valeur absolue. Mais qu’est-ce que la vérité et comment y accéder puisqu’on ne peut la confondre avec la réalité ? On se heurte à un problème de définition et de méthode. En général, on définit la vérité soit comme un jugement conforme à son objet (on parle alors de vérité-correspondance), soit comme un jugement non-contradictoire (on parle alors de vérité-cohérence ou de vérité formelle). Son caractère universel la distingue de l’opinion, toujours particulière. D’un point de vue théorique, elle s’oppose à l’erreur et à l’illusion (qui diffère de l’erreur en ce qu’elle persiste même quand elle est expliquée). La vérité a aussi un sens pratique : la véracité désigne le fait de dire la vérité qui, dans ce cas, s’oppose au mensonge. Atteindre la vérité suppose des critères pour la séparer de ce qui n’est pas elle. Lorsque la vérité se reconnaît d’elle-même, ce critère est l’évidence. Mais souvent la vérité est cachée. Dès lors, si elle n’est pas révélée comme dans la religion, elle doit être démontrée. Le scepticisme considère, lui, qu’elle est inaccessible. "
source : La vérité

Lire aussi :
- Toute vérité est-elle définitive ?
- Faut-il démontrer pour savoir ?
- La vérité ne peut-elle être établie que par la démonstration ?
- Philo 52 : La vérité


Pour l'étude de votre sujet, nous vous renvoyons également à l'ouvrage publié sous la direction de Benoît Bourgine, Joseph Famerée et Paul Scolas intitulé Qu'est-ce que la vérité ? dont voici un extrait de l'introduction :

" Par-delà relativisme et dogmatisme, la modernité nous a enseigné que la vérité était plurielle. C'est sans doute là l'un de ses acquis les plus précieux. La vérité doit s'entendre à différents niveaux selon que l'on parle depuis le lieu de la science, qui tente de percer à jour le monde visible, ou depuis le lieu de l'éthique et de la politique, à la recherche d'une action juste sur le plan individuel et collectif, ou bien encore depuis le lieu des convictions, des sagesses et des religions qui portent sur les questions ultimes. Vérité du savoir, vérité de l'agir et vérité du croire - il y a plusieurs demeures dans la maison de la vérité : la demeure de la science, celle de l'éthique et de la politique (à distinguer soigneusement l'une de l'autre), celle enfin du sens ultime de nos existences.
Niveau scientifique, ethico-politique ou convictionnel, que l'un de ces registres prétende à une vérité totale, exclusive des autres registres, et c'est l'aliénation, aliénation à la fascination d'un savoir sans finalité qui fait perdre jusqu'au sens de l'humain dans le cas d'une science exercée sans conscience, aliénation à la vérité du Parti qui fait perdre jusqu'au sens des mots dans le cas du totalitarisme politique, aliénation à une caricature de loi divine qui fait oublier jusqu'au prix de la vie humaine dans le cas du fondamentalisme religieux. Nous avons appris à nous méfier d'une vérité qui se prétend exclusive, comme la source de toutes les aliénations. Lorsque le religieux veut faire la loi dans le domaine politique ou scientifique, on sait ce qu'il advient de la vérité : on convertit au fil de l'épée et Galilée est déclaré hérétique ; le scientifique n'est pas davantage fondé à imposer une norme sociale ou une parole définitive sur la destinée de l'humain : ce serait permettre qu'on défende le racisme au nom de la science ou qu'on déclare le matérialisme comme s'imposant à tout esprit rationnel ; quant au politique, la vérité dégagée à l'issue d'une délibération même démocratique ne saurait prévaloir sur les lois de la nature ou sur le sens que chacun donne librement à son existence : en d'autres termes, exclure Darwin des programmes scolaires ne vaut guère mieux que l'imposition d'une pensée unique en matière de croyances.
Ces registres doivent donc coexister en respectant leur domaine respectif de compétence : pour rester vrais, il leur faut apprendre la limite ; car dès qu'ils cessent d'être vrais en transgressant cette limite, ils en deviennent aliénants. Seule la vérité libère. [...]
Si la vérité est plurielle, elle n'est pas éclatée : une unité organique doit être posée pour rendre compte de l'interdépendance de ses différents registres. La vérité du savoir scientifique a besoin pour subsister de la vérité du niveau éthique et politique, qui elle-même a besoin de s'enraciner dans le terreau des convictions. La vérité, à ces différents niveaux, tient ou tombe solidairement. "

Nous vous laissons poursuivre la lecture de cet ouvrage ainsi que des documents suivants :

- Vérité / Antonia SOULEZ - Encyclopaedia universalis
- Dictionnaire culturel en langue française [Livre] / sous la dir. de Alain Rey Tome 4 - pages 1825 à 1830
- Philosophie, science et foi [Livre] : l'homme à la recherche de la vérité : Actes de la Journée jubilaire tenue à l'Institut catholique de Paris,le 24 novembre 2000 / coordination de Francis Jacques

- « Les religions et la question de la vérité » / Zarka Yves Charles, Cités, 2015/2 (n° 62), p. 3-8.
- Dictionnaire des faits religieux [Livre] / sous la direction de Régine Azria et Danièle Hervieu-Léger aux pages 1261 à 1265

- « Points de vues philosophiques sur la vérité » / Deshays Catherine, Gestalt, 2008/1 (n° 34), p. 47-61.
- Philosophie/Vérité
- Ouvrages de la BML sur la vérité en philosophie

- VÉRITÉ, mathématiques / Jean-Paul DELAHAYE, Encyclopædia Universalis
- Dictionnaire d'histoire et philosophie des sciences [Livre] / sous la direction de Dominique Lecourt aux pages 973 à 978.
- Le trésor, dictionnaire des sciences [Livre] / sous la dir. de Michel Serres et Nayla Farouki aux pages 1021 à 1023

Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact