Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Figurines

Figurines

par Ouzouclin, le 08/07/2019 à 08:54 - 580 visites

Bonjour
Sue la façade de l'immeuble 8 rue lanterne, nous pouvons voir 8 figurines.
Connaissez-vous le nom des personnages représentés?
Dans l'attente
Remerciements
M. Dutèle

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 10/07/2019 à 17:07

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,
On peut lire dans l’article de Wikipédia consacré à la rue Lanterne :
Au n°8, l'architecture, liée au romantisme, se caractérise par une diversité et une richesse de programmes décoratifs et une variété de sources d'inspiration.
En note, un renvoi vers l’ouvrage Façades lyonnaises : 2000 ans de création architecturale et de confluence culturelle / Nicolas Jacquet, ed. les Beaux jours, 2008 que nous avons consulté.
En effet, dans le chapitre « Le romantisme architectural lyonnais », pages 130-131, on lit :
Sous la monarchie de Juillet (…) Lyon s’illustre remarquablement par une architecture que nous pourrions rattacher au courant du romantisme. Cette nouvelle mode s’exprime dans la diversité et la richesse des programmes décoratifs, ainsi que dans la variété des sources d’inspiration. Ils traduisent une révolution des sensibilités. Certains sont remarquables, comme le 32, quai Saint-Antoine, le 5 quai Romain-Rolland, le 8 rue de la Lanterne, ou le 7 rue Chavannes. (…)
Déclassant la sécheresse et la stérilité des formes antiques, le romantisme se nourrit plutôt des influences nordiques, des inspirations gothiques et du répertoire fantastique. (…)


Il est également fait mention du »Romantisme qui refusait les règles de la tradition. Divers exotismes, d’origines variées étaient ainsi à la mode ». « Le style caractéristique du Second Empire est donc né vers la fin de la Monarchie de juillet. On le nomme Eclectisme, d’un mot grec exprimant l’idée de choix (…) », dans L’Architecture à Lyon, tome 2 : Lyon et le grand Lyon de 1800 à 2000 / par Jacques Beaufort. Cependant la rue Lanterne n’est pas citée dans cet ouvrage.

Sur le site du Ministère de la culture, l’immeuble est recensé. On peut voir une photographie de la façade et cette indication : Hôtel Saint-Julien, puis de l'Ecu de France, devenu immeuble.
Sur le site de l'Inventaire du patrimoine culturel Auvergne Rhône-Alpes : le descriptif de l’hôtel.

Aucun des ouvrages consultés dans le temps imparti ne fait mention de l’identité des figurines.
Vous pourriez peut être vous adresser à la mairie du 1er arrondissement.

Consultés également mais sans obtenir davantage d’informations :

-L’Inventaire général du patrimoine culturel Auvergne Rhône-Alpes : la rue Lanterne
-Description du quartier qui environnait l’église de Notre-Dame de la Platière / Paul Saint Olive, dans la revue du Lyonnais, en ligne.
-Dictionnaire de lyonnaiseries par Louis Maynard qui recense entre autres, dans chaque rue les détails architecturaux remarquables.
- Le système de la façade & de la baie : maisons à loyer urbaines du XIXe siècle
-Connaître son arrondissement, le 1er / Jean Pelletier
-Lyon et Villeurbanne / Dominique Bertin, Anne-Sophie Clémençon : Il est seulement mentionné : « au n° 8 : série de portraits dans des médaillons ».
- Lyon : silhouettes d’une ville recomposée : architecture et urbanisme 1789-1914 / Dominique Bertin, Nathalie Mathian

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 11/07/2019 à 09:44

Réponse de la Documentation régionale

Nous avions contacté l'association Sauvegarde et embellissement de Lyon, nous vous communiquons leur réponse :

Le service de l'Inventaire, par l'intermédiaire de Bernard Ducouret, a fait en 2004 une étude très complète de l'histoire et de l'architecture de ce bâtiment.
Il fut construit en 1851 sur la plan de l'architecte André Miciol à l'emplacement de l'ancien Hôtel saint-Julien, devenu au milieu du 16e siècle Hôtel de l’Écu de France.
Bernard Ducouret n'a pas, lui non plus, trouvé ce que représentent ces personnages. Il suppose que ce sont des portraits qui représentent des rois et des reines de France, en référence à l'ancien nom de l'édifice, l'Ecu de France...

Sur le site de l'Inventaire : Ensemble des 6 hauts-reliefs en médaillon
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact