Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > infusions et thés

infusions et thés

par vilainpetitcrapaud, le 06/07/2019 à 15:23 - 560 visites

Bonjour
J'ai remarqué que dans les bars les infusions et thés coûtent très chers . Qui fixe les prix ? Pourquoi ces boissons sont si chères ?
Merci pour votre réponse

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 08/07/2019 à 17:23

Bonjour,

En France, le prix du café, du thé et des infusions servis aux clients est librement fixé par le restaurateur. C’est aussi sur ces boissons qu’il effectue ses marges les plus importantes :

« Le café et le thé

Ce n'est pas un hasard si l'on vous propose toujours un café en fin de repas... Il fait partie des produits les plus rentables pour les établissements de restauration et les débits de boissons. L'organisme de formation des professionnels de la restauration commerciale BM Form'Action en fait la démonstration sur son site internet. Pour un café servi au comptoir à 1,40 euro, soit 1,26 euro hors taxe, le coût d'achat sera de 0,1825 euro hors taxe. Le calcul hors taxe ? Un café à 15 euros le kilo, soit 0,115 euro la tasse, 0,0175 euro la bûchette de sucre et 0,05 euro le chocolat ou le petit biscuit. La marge brute s'élève donc à 1,0755 euro hors taxe, soit environ 85%, ce qui est dans la moyenne des "liquides" vendus dans la restauration. Avec les charges et l'achat du percolateur, qu'il faut amortir, la marge du "petit noir" tourne autour de 75%.

Et le thé ? C'est plus, selon un restaurateur parisien témoignant dans les colonnes de L'Obs : "Pour un thé vendu 4 euros dans un bar, il faut déduire la TVA et le prix d’achat pour obtenir le bénéfice net que fait un professionnel. On enlève approximativement 0,20 euro de TVA à 5,5%, et entre 0,10 et 0,40 euro pour le prix d’achat du thé. Le restaurateur récupère donc 3,60 euros de bénéfice sur un thé". Selon lui, on fait payer le temps de consommation au client, puisqu'il se boit plus lentement...

Si on schématise, les boissons chaudes sont vendues entre 8 et 10 fois leur prix de revient, alors que les bières et sodas sont vendues 4 à 5 fois leur prix de revient. »
Source : Pizzas, burgers, glaces... Des marges folles dans vos assiettes


Et si le thé est aussi cher dans les bars, c’est aussi, comme le rappelle un article de Rue 89, parce que le consommateur est disposé à payer ce prix :

« La vraie question est la suivante : serait-il intéressant pour un cafetier de baisser le prix de la tasse de thé ? Pour que l’opération soit avantageuse, il faudrait qu’il gagne des clients supplémentaires, au point de venir compenser la baisse de prix de vente unitaire. Le fait que la tasse de thé soit chère signifie que cette opération ne doit pas être très avantageuse (sans quoi, elle aurait été effectuée).

Conclusion : le prix de la tasse de thé est élevé dans les bars et restaurants parce que les acheteurs de thé sont en moyenne très peu sensibles au prix. On peut chercher des raisons diverses à cela ; en général, on associe une faible élasticité de la demande par rapport au prix à l’absence de substituts satisfaisants. Cela revient à dire que les buveurs de thé veulent boire du thé, et rien d’autre. Si les buveurs de thé ont envie de payer moins cher globalement, il faudrait qu’ils quittent les établissements dans lesquels le thé est le plus cher ; manifestement, pour eux, l’opération n’en vaut pas la chandelle.

Mais c’est une leçon de base : quelle que soit la question que vous vous posez sur des prix ou leur évolution, n’oubliez pas que toute explication qui néglige le rôle de la demande pour se limiter aux coûts est fausse. »


Pour aller plus loin :

- Pourquoi le thé coûte-t-il aussi cher dans les cafés et restos ? rue 89
- Lyon parmi les villes où le prix du café est le plus cher, lyonmag.com
- Cafés et débits de boissons : des prix différents au bar, en salle et en terrasse, century21.fr
- Cafés : quelles obligations pour les professionnels ? DGCCRF


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact