Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Grenouilles

Grenouilles

par dlyon, le 06/07/2019 à 06:59 - 659 visites

Bonjour,

Une fois les cuisses de grenouilles récupérées pour être mangées, quadvientil du reste de cet amphibien ?
Je vous remercie.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 08/07/2019 à 14:28

Bonjour,

Les pratiques semblent varier selon les pays ou les industries qui les préparent. Ainsi le site swiss.info.ch indique qu’une «Une grenouille pèse 125 grammes. Vous lui enlevez les cuisses, qui représentent 20% du poids total, et jetez le reste», selon le président de la Société vaudoise pour la protection des animaux (SVAP).

France3 régions mentionne qu’en « France, on importe entre 3000 et 4000 tonnes de cuisses de grenouille par an. Sachant que les cuisses ne représentent que 20% de l'animal, cela fait pas mal de gâchis».

Mais, parallèlement, la Protection suisse des animaux Spa relève d’autres pratiques :

« Dans de nombreux endroits, l’abdomen est séparé du tronc des grenouilles vivantes sur une lame fixe et la partie antérieure du corps inutilisable de l’animal, généralement encore vivant, est jetée ».
(…)
« On n’utilise la plupart du temps que les pattes arrière appelées «cuisses de grenouilles» avec la base de la colonne vertébrale: il faut tuer au moins six grenouilles pour un petit plat ».
« La consommation de cuisses de grenouilles a été critiquée en termes de protection des animaux à cause de la pratique de couper sur des grenouilles vivantes les pattes arrière et d’utiliser le reste de la carcasse (jusqu’à 80 % de l’animal) pour l’alimentation des porcs ou comme carburant dans des installations de biogaz, mais aussi en raison des impacts potentiels sur l’équilibre écologique dans la nature
(…)

Le pire scénario consiste en la pratique encore très répandue en Chine, en Amérique du Sud, dans les Caraïbes et en Afrique, où l’on sépare avec un dispositif de coupe très tranchant les pattes arrière sur les grenouilles vivantes. On retire ensuite la peau des pattes qui remuent encore, puis le reste du corps est jeté dans une poubelle où il se vide lentement de tout son sang, sans perte de conscience. La mise à mort par décapitation n’est guère mieux. Elle consiste à trancher la tête des grenouilles vivantes. La loi en Suisse autorise cette méthode de mise à mort à condition que les animaux aient été au préalable engourdis par le froid et que les têtes soient ensuite immédiatement détruites. Un documentaire de la télévision suisse romande (TSR, 2010) a montré que ce n’était depuis longtemps pas toujours le cas dans la cuisine destinée à l’abattage de l’entreprise suisse «Pisciculture des Enfers» au Locle, où les grenouilles sont décapitées au ciseau, puis les têtes jetées telles quelles à la poubelle! Les grenouilles réfrigérées vivantes sont décapitées à la pièce ».

Enfin, le canadien R. Morin dans l’article Élevage de la grenouille note que « Dans les pays non Européens, la grenouille est généralement mangée entière, après avoir enlevé la peau et les viscères (Negroni 1997). En Europe et en Amérique du Nord, le marché de la consommation est principalement pour les cuisses importées congelées ».

Sur la consommation de grenouille, nous vous laissons consulter une précédente réponse sur les importations et exportations de grenouilles.

Pour finir, vous pourriez éventuellement contacter une entreprise qui dépèce les grenouilles.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact