Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Cela aussi passera

Cela aussi passera

par Sweetlibrary, le 06/06/2019 à 11:40 - 842 visites

Bonjour,
J'aimerais connaître l'origine d'un conte dans lequel un roi reçoit en cadeau, pour retrouver l'espoir, un anneau avec l'inscription "cela aussi passera". J'ai trouvé des références à Salomon, Farid al-Din Attar... et de multiples versions mais pas de source sérieuse.
Pourriez-vous m'aider ?
En vous remerciant par avance :)

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 07/06/2019 à 11:21

Bonjour,

"This too, shall pass" en anglais, "Gam Ze Ya'avor" en hébreu et "Cela aussi passera" en français.

Nous n'avons malheureusement pas retrouvé ce conte dans les diverses anthologies consultées dans notre fonds.

D'après nos recherches sur internet son origine vacille effectivement entre les contes folkloriques juifs et les fables de poètes persans.


Voici ce qu'indique wikipedia :

" Son origine a été attribuée aux œuvres de poètes persans soufis, tels que Sanai et Attar de Nishapur. Attar raconte la fable d'un roi puissant qui demande à des sages assemblés de créer une bague qui le rendra heureux lorsqu'il sera triste. Après délibération, les sages lui remettent un anneau avec ces simples mots "Cela aussi passera" gravés dessus, ce qui a l'effet escompté : de le rendre heureux lorsqu'il est triste. Cependant, cette parole se transforme en malédiction chaque fois qu'il est heureux.
Cette histoire apparaît également dans le folklore juif. De nombreuses versions de l'histoire ont été enregistrées par les archives du folklore israélien de l'Université de Haïfa. Le folklore juif présente souvent Salomon comme un roi humilié par cet adage ou comme celui qui le remet à un autre.
Dans certaines versions, la phrase est simplifiée encore plus, n'apparaissant que comme les lettres hébraïques gimel, zayin et yodh, qui commencent par les mots "Gam zeh ya'avor" (hébreu: זֶה יַעֲבֹר, gam zeh yaavor), "ceci aussi passera. "

Les poètes persans Sufi Farid al-Din Attar of Nishapur (1142-1221) et Sana’i de Ghazni aurait effectivement utilisé cette formule dans leurs fables d'après l'ouvrage suivant :
The Quote Verifier: Who Said What, Where, and When / Ralph Keyes

Et cet autre livre renvoie à l'histoire de Salomon : Folktales of the Jews, Volume 1: Tales from the Sephardic Dispersion / Dov Noy, Dan Ben-Amos, Ellen Frankel

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact