Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > gothique et plaques d'immatriculation

gothique et plaques d'immatriculation

par Nulenhistoire, le 10/05/2019 à 10:33 - 743 visites

Bonjour,

Comment est-on passé de l'art roman à l'art gothique ? Est-ce simplement une conséquence liée à une amélioration des techniques ou/et est-ce lié également à un changement dans la religiosité et dans sa symbolique ?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 10/05/2019 à 11:15

Bonjour,

Nous vous rappelons que les questions posées au Guichet du Savoir doivent respecter les règles suivantes :
- une seule question par message
- pas plus de trois questions par semaine et par usager

Nous avons supprimé votre deuxième question, merci de la poser à nouveau dans un message distinct.

Bonne journée.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_art, le 11/05/2019 à 17:21

Réponse du Département Art et Loisirs

L’architecture médiévale exprime une esthétique et une identité religieuse avec des allusions à l’architecture passée, antique notamment (Architecture romane).
Si les deux styles, roman et gothique, sont parfaitement distincts donc identifiables, la transition reste complexe à expliciter...

Cet article, paru dans la revue L’Eléphant est très clair tant sur le contexte que sur ce que vous qualifiez de "passage" :
« Le Moyen Âge est particulièrement marqué par le pouvoir religieux du christianisme. Monastères, prieurés, églises, cathédrales, chapelles, etc. voient le jour un peu partout en Europe et rayonnent au-delà de leurs environs immédiats. Humbles ou emplies de faste et de majesté, ces architectures réunissent tous les arts et techniques dans un même but : inscrire dans le concret l’horizon spirituel hégémonique d’alors. Les grands pèlerinages tracent des routes entre ces architectures, tout autant que les architectures se construisent en fonction de ces cheminements. Le tout forme un vaste système sillonnant l’Europe. L’art et les techniques s’y diffusent sur plusieurs siècles.
Le Moyen Âge en deux époques
Aucune architecture, aucune forme, aucun style ne sort de nulle part comme une illumination ou une révélation divine. Il s’agit toujours d’une lente évolution, d’une progression technique et esthétique qui se précise d’une construction à l’autre.
Les historiens de l’art et les archéologues ont défini deux époques et deux styles d’architecture médiévale : le roman (Xe-XIIe siècle) puis le gothique (XIIe-XIVe) – tout en sachant que le passage de l’un à l’autre relève éminemment plus d’une transition que d’une rupture nette et franche
.(-) »

Dans le chapître Du préroman au gothique in Contre l’art roman ? de Xavier Barral I Altet, ce dernier énonce la difficulté inhérente à cette question.
Le paragraphe L’essentiel de l’art roman :
« Les débuts du Moyen-Age artistique sont traditionnellement situés au moment où apparaît en Occident le style dit roman, que l’on fait correspondre chronologiquement avec le début du XIe siècle. Pourtant la réalité est nettement plus complexe : d’une part, l’art roman comporte de nombreuses nuances régionales ; d’autre part, il faut prendre en compte le poids des héritages antiques parvenus à travers le haut Moyen-Age, mais aussi les innovations issues des nouvelles structures spatiales et temporelles qui se mettent en place à l’époque féodale. La création artistique de cette période -comme de toutes les autres- dépend en effet fortement de l’évolution de la société, de bouleversements politiques ainsi que des progrès économiques et techniques » (-).
Le triomphe du gothique
« En Europe occidentale, l’art roman et l’art gothique coexistent au moins pendant cinquante ans. Au cours de la seconde moitié du XIIe siècle, ces deux styles vivent parallèlement au gré des choix régionaux ou personnels de commanditaires. Voilà pourquoi, dans un livre sur l’art roman, il convient de parler de gothique, au moins des premières périodes gothiques.
L’art religieux de l’Europe gothique peut être défini par un seul monument : la cathédrale. L’importance du rôle joué par les évêques et le poids économique et politique de la ville conduisent à une vision nouvelle d’un art qui avait été interprété au XIXe siècle comme la victoire de l’esprit laïque sur le monachisme et la féodalité. Aujourd'hui, on sait que les apports décisifs de ce nouvel art ne sont pas uniquement l’arc brisé et la voûte sur croisée d’ogives, car ils apparaissaient déjà dans les édifices romans.
Les nouveaux procédés techniques, la standardisation ainsi que la rationalisation du travail définissent davantage les changements. Dans la cathédrale s’élaborent les progrès essentiels de l’architecture religieuse
(-)

Alain Erlande-Brandenburg in Architecture romane et gothique précise la naissance de l’art gothique comme « ne succédant pas à l’art roman mais à l’art paléochrétien. Les premiers édifices gothiques ont pris la place d’édifices qui relevaient de cette esthétique qui imprégnait encore les monuments du premier âge roman. L’art gothique est apparu à une date précise et dans un milieu spécifique avant de s’imposer peu à peu à la France du Nord et bientôt à l’ensemble de l’Europe. Il est lié à des hommes d’église qui partageaient une culture commune, soucieux de répondre par une nouvelle esthétique aux exigences de la société de leur temps. Elle n’a pas seulement touché l’architecture, mais l’ensemble des techniques, dans un tout cohérent. »

L’ouvrage de Philippe Bernardi Bâtir au Moyen Âge explore notamment dans son introduction « l’ombre des cathédrales » la symbolique de la cathédrale, emblème ou reflet d’une société.

l'exploration d’une évolution stylistique supporte des études variées.Nous vous conseillons donc également la lecture des documents qui suivent (sélection non exhaustive), dont certains pourraient couvrir des explications ou éléments redondants.

Art d'occident: le Moyen Age roman et gothique de Henri Focillon
La révolution gothique, 1130-1190 de Alain Erlande-Brandenburg
Comment identifier les grandes périodes stylistiques de Daniela Tarabra
Initiation à l’architecture française de Robert Bornecque
Roman tardif et premier gothique de Franz Heinrich Gerhard
L’esprit des pierres sous la direction de Paolo Piva
Art d'occident : le Moyen âge roman et gothique de Henri Focillon
À l'aube de l'architecture gothique de Jacques Henriet

Dans la base Archires : Histoire monumentale de la France : styles roman et gothique d’Anthyme Saint-Paul

Pour l’approche symbolique :

La tradition cachée des cathédrales : du symbolisme médiéval à la réalisation architecturale de Jean-Pierre Bayard,...
La signification dans l'architecture occidentale de Christian Norberg-Schulz
Initiation à la symbolique romane : XIIe siècle de Marie-Madeleine Davy
Figures romanes de Frank Horvat, Michel Pastoureau
Ossuaires: une anatomie du Moyen âge roman de Jean-Clet Martin
Manuel pour comprendre la signification symbolique des cathédrales et des églises de Guillaume Durand de Mende
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact