Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > conséquence sortie de l ue pour la france ?

conséquence sortie de l ue pour la france ?

par snap61, le 10/04/2019 à 15:53 - 166 visites

bonjour

Quelles seraient les conséquences d'une sortie de l union européenne pour la france ?

merci

Réponse du Guichet du savoir

par bml_soc, le 12/04/2019 à 16:55

Bonjour,

La sortie du Royaume Uni de l’Union Européenne a d’abord été prévue le 30 mars 2019. Mais cette date a été reportée par le Conseil européen le 21 mars dernier ; deux dates avaient été alors envisagées :
- soit, 12 avril 2019 en cas de sortie sans accord
- soit, 22 mai 2019 en cas d’accord
Finalement, afin d’éviter une sortie sans accord qui aurait pu intervenir dès ce 12 avril, l'UE et le Royaume-Uni se sont mis d'accord sur un nouveau report : les britanniques ont désormais jusqu'au 31 octobre 2019 pour se mettre d'accord sur les conditions du Brexit.

Un Brexit sans accord aura des conséquences lourdes au niveau de tous nos échanges avec la Grande Bretagne.
En effet, l’EU permet des échanges libres entre ses Etats membres dans ces multiples domaines :

- Libre circulation des marchandises
- Libre circulation des capitaux
- La libre circulation des travailleurs- La liberté d'établissement et la liberté de prestation de services
- La libre circulation des travailleurs
- La reconnaissance mutuelle des diplômes
- L’omniprésence du marché unique numérique
- Des communications à des prix abordables pour les entreprises et les consommateurs
Les marchés publics
Le droit des sociétés
La propriété intellectuelle, industrielle et commerciale
Le détachement de travailleurs

Aussi, par définition, une sortie de La Grande Bretagne de l’UE sans accord aurait pour effet de rompre, purement et simplement, chacun de ces points qui régissent notre vie commune avec elle.

Mais nous ne nous en tiendrons pas seulement à cette liste, et dans un souci de synthèse, nous pouvons affirmer que les plus gros changements que le Brexit pourrait apporter, se rapporteraient d'une part au domaine économique et commercial, d'autre part au quotidien des personnes.

1- Les plus gros impacts porteraient alors sur notre économie et la vie des entreprises.

• Si des accords ultérieurs de libre-échange ne sont pas conclus avec l'UE , la France fera partie des six pays les plus touchés par le Brexit selon le cabinet Euler Hermes.

• Mais nous avons finalement peu d’estimations « officielles » sur les impacts macroéconomiques du Brexit en France.
Nous pouvons cependant citer cependant l’Insee, qui dans sa dernière « note de conjoncture » a réalisé plusieurs simulations sur les répercussions d'un Brexit sans accord et avec accord au niveau des échanges commerciaux. En prenant en compte les barrières tarifaires et non tarifaires, le PIB de la France "serait alors amputée à plus long terme de 0,6 % dans le cas d'un soft Brexit et de 1,7 % dans le cas d'un hard Brexit".

• Selon notre ministère de l’économie, « Quel que soit l'issue, le Brexit aura des répercussions sur l'activité des entreprises[françaises] », et il souhaite donc les accompagner dans les changements à venir.

Mais le problème, c’est qu’il faut se préparer à tous les scénarios, et surtout à celui d’une sortie sans accord.
C’est pourquoi un « plan de sensibilisation des entreprises à l'impact d'un Brexit sans d’accord » a été mis en place afin d’anticiper ce qui risque de changer pour les entreprises (notamment les PME) en ce qui concerne :
- Les contrats
- Les ressources humaines
- Les fournisseurs

Deux « supports des sensibilisation » destinés aux entreprises sont ainsi proposés par ce Ministère :
-« Se préparer à une sortie sans accord du Royaume-Uni de l’Union Européenne »

- « Guide douanier de préparation au Brexit : information à destination des entreprises dans le cadre du scénario no deal Brexit »

2- Le Brexit sans accord aura aussi un impact sur de multiples autres secteurs connexes ce qui pourraient toucher les personnes dans leur quotidien.

- Quant sera-t-il par exemple des français installés en Grande Bretagne ?
- Pour répondre à leurs questions, le site du ministère français des Affaires étrangères a publié une page à destination des Français résidant outre-Manche

Il y est rappelé que les autorités britanniques ont déjà annoncé la mise en place depuis le mois d’avril du nouveau statut de "settled status" qui permet à tous les ressortissants de l’UE vivant au Royaume-Uni depuis au moins cinq ans de résider légalement et pour une durée indéfinie sur le territoire britannique.

- Sera-t-il possible de conduire au Royaume-Uni avec un permis de conduire français ? Cela sera possible, au moins jusqu'en 2020, mais rien n’indique que cet avantage sera conservé en cas de sortie sans accord.

Pour faire le point sur toutes ces questions pratiques que se posent les français travaillant, résidant, étudiant ou simplement souhaitant faire un voyage au Royaume-Uni, vous pouvez faire le point ICI

• En complément d’information, voici quelques sites utiles que nous vous conseillons :

Le site internet spécialisé du Gouvernement français sur le Brexit

La commission européenne

Le Parlement européen

Le site du Conseil de l'Union européenne

Réponse du Guichet du savoir

par bml_soc, le 13/04/2019 à 16:59

Réponse complémentaire du département Société

Vous vous interrogez sur les conséquences nationales en cas de « Frexit », c’est-à-dire l’hypothèse d’une sortie de la France de l’Union européenne. Puisqu’il s’agit d’une hypothèse, les discours, qu’ils émanent de politiques ou de spécialistes, sont par essence spéculatifs.

Au niveau politique, les arguments avancés pour justifier une éventuelle sortie de la France de l’Union européenne sont bien entendu différents selon la nature des mouvements qui le réclament. Les conséquences qu’ils anticipent et prônent ne seront donc pas les mêmes selon leurs positionnements sur l’échiquier politique.

Ainsi, les appels à quitter l’Europe des partis souverainistes estampillés à droite tels que le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, L’Union populaire républicaine de François Asselineau ou encore Les Patriotes de Florian Philippot s’appuient davantage sur un projet nationaliste. Même au sein de l’extrême droite, il faut toutefois noter que la sortie de l’euro ne semble plus être une priorité comme au Rassemblement national de Marine Le Pen.

Quant à la gauche, on trouve aussi des tendances eurosceptiques au nom de la lutte des classes et du rejet du néo-libéralisme, non sans malaise. La position ambigüe d’un mouvement comme la France insoumise a d’ailleurs alimenté les débats et polémiques. Signalons à ce titre le livre "Combattre l’Europe : de Lénine à Marine Le Pen" de l’historien Bernard Bruneteau qui offre une perspective historique sur tous les mouvements eurosceptiques, qu’ils soient catalogués à gauche ou à droite, depuis les débuts du projet européen.

Qu’en pensent les spécialistes ? Ceux qui se font le plus entendre à ce titre sont les économistes. Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau intervenait récemment sur France inter pour mettre en garde contre les effets désastreux d’une sortie de l’Euro. D’autres économistes comme Jacques Sapir militent au contraire depuis des années pour une sortie de la zone euro. En tout état de cause, des économistes ont récemment publié des articles où ils explorent plus en détail les conséquences plausibles d’un abandon de l’euro par la France. Le premier émane de L'Observatoire français des conjonctures économiques et le second du chercheur Grégory Claeys. Ces articles montrent la complexité du sujet et ne portent en outre que sur la politique monétaire de l’Union européenne.

Pour aller plus loin, consultez notre bibliographie sur l’Union européenne.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact