Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > En cours > prix de vente d'un livre

prix de vente d'un livre

par baldina, le 11/02/2019 à 09:25 - 119 visites

bonjour, comment détermine t-on le prix de vente d'un ouvrage quand il bénéficie d'une subvention pour la fabrication ?
Merci

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 12/02/2019 à 16:00

Bonjour,

L'ouvrage intitulé Gérer une maison d'édition de Pascal Arnaud répond parfaitement à votre question :

" Comment traiter les subventions pour le calcul du point mort ?
Il existe aujourd'hui un certain nombre de dispositifs d'aides à la publication, qu'ils soient nationaux ou régionaux, soutenant l'action des éditeurs pour la publication de tel ou tel ouvrage. Ces dispositifs se concrétisent en général par l'octroi d'une subvention. Il y a bien sûr une incidence importante de celle-ci sur le point mort des ouvrages concernés. Mais l'obtention d'une subvention ne modifie en rien le coût de revient fiscal et comptable de l'ouvrage concerné, donc la valeur de cet ouvrage en stock.
Comme nous l'avons vu plus haut, l'économie générale de publication d'un livre repose sur un principe simple : équilibrer le plus rapidement possible les charges fixes engagées lors de la publication de ce livre par la marge sur coûts variables générée. La subvention obtenue par l'éditeur peut dès lors avoir un effet sur les deux termes de l'équation :
— soit cette subvention est totalement impactée sur les charges fixes de l'ouvrage, alors la marge sur coûts variables unitaire reste identique (ainsi que le prix de vente) et le point mort diminue de façon conséquente ;
— soit cette subvention est totalement impactée sur la marge sur coûts variables unitaire par baisse du prix de vente et le point mort reste à un niveau comparable à celui calculé sans subvention (ici, c'est le lecteur qui profite principalement de la subvention en définitive).
En règle générale, la solution retenue est située entre ces deux extrêmes. Nous avons vu que, sans subvention, la seule variable rendant économiquement compatibles un coût de fabrication et un prix de vente est le tirage. La subvention permet d'assouplir cette relation et de conserver un prix de vente compatible avec les attentes du marché ainsi qu'un tirage compatible avec les capacités de ventes de l'éditeur.
L'encadré suivant donne un exemple d'incidence possible d'une subvention sur le calcul du point mort d'un ouvrage.

INCIDENCES D'UNE SUBVENTION SUR LE CALCUL DU POINT MORT D'UN OUVRAGE
Un éditeur souhaite publier 3 000 exemplaires d'un ouvrage. Le coût de fabrication (Cf) ressort à une somme de 12 000 €.
Par l'application du coefficient, le prix public (PPHT) doit être de 25 € HT. Or, l'étude du marché montre que ce type d'ouvrage est plutôt attendu à 20 € HT par les lecteurs... L'éditeur a, par ailleurs, obtenu une aide à la publication à hauteur de 30 % des coûts de fabrication, soit 3 600 €.
Enfin, la structure de diffusion et de distribution qu'il utilise retient 60 % du prix de vente et les droits d'auteur sont de 10 %. La marge sur coûts variables unitaire est donc de 30 % du prix public hors taxes (soit de 7,50 € si le livre est vendu à 25 € HT et de 6,00 € s'il est vendu à 20 € HT).
Calcul du point mort sans subvention
Sans aucune subvention, le point mort de cet ouvrage sera de 1 600 exemplaires dans le cas d'un prix de vente de 25 € HT (12 000 € / 7,50 €) et de 2 000 exemplaires dans celui d'un prix de vente de 20 € HT (12 000 € / 6,00 €).
Comme cet ouvrage doit avoir un prix de vente de 20 € HT, sans subvention, le point mort de cet ouvrage est très élevé par rapport au tirage... La subvention est nécessaire.
Calcul du point mort avec subvention
Pour tenir compte de la subvention, les calculs sont légèrement modifiés et le point mort de cet ouvrage tombe à 1 400 exemplaires dans le cas d'un prix de vente de 20 € HT ([12 000 € - 3 600 €] / 6,00 €).
On voit bien, dans cet exemple, que l'octroi dune subvention a deux effets essentiels :
- il permet d'abaisser le prix de vente de l'ouvrage sans modifier son coût de fabrication et de le rendre compatible avec les attentes des lecteurs (baisse du prix de 25 € HT à 20 € HT);
- il permet, par ailleurs, à l'éditeur d'accroître la rentabilité de cet ouvrage, malgré la baisse du prix de vente, par l'abaissement du point mort (de 2 000 à 1 400 exemplaires dans le cas d'un prix de vente de 20 € HT).
"

Pour aller plus loin, nous vous renvoyons à la lecture du chapitre 1 de cet ouvrage ainsi qu'aux documents suivants :
- Le seuil de rentabilité éditoriale
- Le Point mort éditorial / Pascal Arnaud
- Guide des aides aux auteurs, éditeurs, libraires
- Prix unique du livre / Syndicat de la librairie française
- La répartition du prix du livre / Ministère de la Culture
- Le prix du livre

Bonne journée
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact