Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Attribution d'une citation

Attribution d'une citation

par Fémi, le 05/02/2019 à 20:58 - 206 visites

Bonjour, je souhaite inclure une citation dans le roman que je suis en
train d'écrire mais en faisant des recherches, je la trouve attribuée soit
à Chamfort, soit à Balzac, pouvez-vous m'éclairer?
La citation est la suivante: "Il faut que le cœur se brise ou se bronze."
Merci beaucoup!

Fémi Peters

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 06/02/2019 à 14:53

Bonjour,

Tous les dictionnaires du XIXe siècle comme Dictionnaire de la langue française de Prosper Poitevin, le Dictionnaire Wallon-francais indiquent qu’il s’agit là d’une citation de Chamfort

Plus récemment dans Fugues, Philippe Sollers écrit que « Chamfort a une oreille très fine : il sent venir la Révolution à laquelle il adhère avec enthousiasme. Il est l’ami de Mirabeau, il est là au serment du Jeu de paume, il sera nommé à la Bibliothèque nationale par le ministre Roland ( ce qui le conduira à sa perte). Il se fait jacobin, sentant peut-être qu’on va lui reprocher son passé historique (…) Chamfort est déjà suspect, il est dénoncé, son zèle révolutionnaire ne trompe personne, on l’emprisonne, on le libère, on vient de nouveau de l’arrêter (…) Il ne mourra que quelques mois plus tard dans une dépression profonde : « il faut que le cœur se brise ou se bronze ».

Pourquoi alors Balzac ? Tout simplement parce que l'auteur l'a réutilisé. En effet, dans la revue L’année balzacienne il est rappelé qu’en conclusion d’un paragraphe de Caractères et anecdotes, Chamfort écrit la formule suivante « j’ai été amené là par degrés ; en vivant et en voyant les hommes, il faut que le cœur se brise ou se bronze » et qu’il s’agit chez Balzac d’une réminiscence de lecture : le romancier, qui aima toujours jouer avec les mots fut frappé par la formule, la retint et l’utilisa ».

Dans La maison du chat qui pelote, suivi de le Bal de Sceaux, la vendetta, la Bourse de Honoré de Balzac, la note 73 mentionne bien que Balzac cite une Maxime de Chamfort » en vivant et en voyant les hommes, il faut que le cœur se brise ou se bronze ».
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact