Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Merci

Merci

par cannelle26, le 18/01/2019 à 19:08 - 205 visites

Bonsoir,
Je suis en classe de 2nd et je me pose des question sur mon parcours d'orientation. Depuis le CE2 je souhaite devenir spationaute mais je ne sais pas vers quelles études me diriger, vers quelles école aller et avec la réforme du BAC 2021 quelles options choisir. J'ai donc plusieurs questions à vous poser:

1) Si je choisi les options maths, physiques et histoires géo et sciences politique pourrais je quand même me diriger vers une école d’ingénieur malgré que je ne choisis pas l'option science de l'ingénieur?

2) Vers quelle école d’ingénieur me diriger?

3)Étant passionnée d'avion et d’aérospatiale je souhaite obtenir une formation de pilote dans l'armée de l'air pour pouvoir intégrer le métier de spationaute car je pense qu'il sera plus facile pour le devenir, est ce un choix judicieux si oui vers quel formation aller?

4) Concernant les études post bac je me demandais si il y avait des écoles en Allemagne a Cologne vu que le "centre spatiale" s'y trouve, je pense que l'enseignement serait de grande qualité êtes vous d'accord ou non et que me conseilleriez vous?

Je vous remercie d'avoir pris en compte mes questions et de bien vouloir y répondre.
Bonne soirée
Cannelle26

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 21/01/2019 à 14:25

Bonjour,

Voici ce qu’on lit dans la fiche métier « astronaute » sur le site etudiant.aujourdhui.fr/ :

« Pour espérer effectuer des vols spatiaux, il faut avant tout avoir une tête bien faite. En effet, les connaissances scientifiques du candidat astronaute constituent le principal critère de recrutement des agences spatiales. En plus de disposer d’un solide bagage théorique, vous devrez également présenter d’importantes aptitudes techniques puisque les astronautes sont souvent amenés à réaliser des manipulations et à intervenir sur des systèmes mécaniques. En outre, l’omniprésence de matériels numériques suppose que vous soyez particulièrement familiarisé avec la pratique informatique. Bien entendu, vous devrez au minimum parler couramment l’anglais, même si le fait d'être polyglotte est un atout supplémentaire pour être retenu. D’autre part, les missions spatiales requièrent une condition physique irréprochable, voire supérieure à la moyenne. En effet, les vols en orbite contraignent terriblement les organismes. Le travail physique est donc une donnée essentielle de la profession. Sur le plan psychologique, vous devez présenter une importante force de caractère pour faire face aux périodes de stress auxquelles vous serez soumis. Vous devez également posséder des qualités relationnelles car les astronautes travaillent toujours en équipe. »

Concernant la formation, une autre page d’onisep.fr prévient :

« Ne pas faire de plans sur la comète, il n'y a pas d'école d'astronautes. Chaque "agence" (chaque organisation qui envoie des astronautes dans l'espace) forme ses astronautes. C'est l'Agence spatiale européenne qui est chargée de les sélectionner, à Cologne, en Allemagne. Au départ, il faut être spécialiste dans un domaine scientifique, l'astronomie, le pilotage, la biologie, etc.

Hormis le fait d’être très doué en maths, le poste d'astronaute nécessite aussi d’avoir une santé de fer car il faudra subir un entraînement très dur, où l'on va tester la résistance physique (la force du corps dans des conditions difficiles), la résistance psychologique (la force du mental).
Rêve fou mais réalité pour une poignée d’humains, s’il faut avoir les pieds bien sur terre pour devenir astronaute, rien n’empêche de garder la tête dans les étoiles !
»


Il n’existe donc pas actuellement de formation pour devenir spationaute, ni à Cologne, ni ailleurs
. Le métier requiert des compétences scientifiques, physiques, linguistiques si variées qu’il est difficile de vous suggérer une formation-type ; en complément des études scientifiques, une formation de pilote de chasse est une voie, pour laquelle seul le bac est requis, après quoi la formation est assurée par l’armée de l’air au cours d’un cursus de quatre ans, après 17 mois de formation militaire initiale.

(Source : devenir-aviateur.fr)

Encore faut-il que soit organisée une campagne de recrutement pendant que vous avez l’âge requis pour postuler (entre 27 et 37 ans), car selon le Centre national d’études spatiales, « En 30 ans, l’Agence spatiale européenne (ESA) n’a recruté que 23 candidats : trois en 1978, six en 1991, huit en 1998, et six en 2009. »

Concernant spécifiquement votre question sur les écoles d’ingénieur, selon le principe de la nouvelle formule du bac qui prévaudra en 2021, rien ne s’oppose à ce que vous choisissiez maths et physique, histoire ou autre, bien au contraire ! - selon grandes-ecoles.studyrama.com.

« Pour intégrer une école d’ingénieurs, mieux vaut ne pas faire l’impasse sur les matières scientifiques que sont les mathématiques et la physique-chimie. Devenir ingénieur suppose en effet de suivre des sciences fondamentales, mais cela ne suffit pas. Montrez que vous avez une ouverture au monde en dehors des sciences. Rien ne vous interdit de choisir un enseignement de sciences de la vie, d’informatique ou même d’économie. Imaginons un instant que « vous souhaitiez faire carrière comme ingénieur numérique dans le domaine de la santé, cela peut être utile. Si vous souhaitez travailler plus tard dans la finance, une formation scientifique alliée à des enseignements d’économie l’est tout autant. L’essentiel est d’avoir les fondamentaux et de choisir des enseignements de spécialité en fonction de vos affinités de votre avenir professionnel », explique Dieudonné Abboud, directeur de l’ISEP. Et pourquoi pas choisir des enseignements d’art ? « Un ingénieur a besoin de ce contact avec le monde, parce que l’on ne fait pas de l’informatique pour de l’informatique pour les autres. Que l’on est fait le biologie, des arts plastiques, cela est toujours intéressant en terme de profil », commente Louis Jouanny, directeur général de l’ESIEA.
Selon l’orientation que vous prendrez après le bac, certains enseignements sont incontournables, telle que la spécialité "numérique et sciences informatiques" (un nouvel enseignement instauré avec la réforme du bac) si vous comptez rejoindre une école à dominante numérique et informatique, la spécialité "sciences de la vie et de la Terre" pour les écoles agronomiques. « L’enseignement optionnel de mathématiques expertes en terminale leur donnera les meilleures bases pour réussir leur intégration en école d’ingénieurs post-bac ou en prépa », conseille Joël Courtois, directeur de l’EPITA.
»

L’éventail des compétences demandées fait que nous ne pouvons pas vous conseiller une école d’ingénieur ou une autre. Vous pouvez toutefois consulter la page du site studyrama.com consacrées aux écoles spécialisées dans l’aéronautique, ou vous renseigner directement sur l’ipsa, « école d’ingénieur aéronautique et spatial, ou sur les écoles d’ingénieur physique et mathématiques

Tout en gardant une activité sportive régulière !

Pour compléter ce panorama, nous vous invitons à lire l’article de lemonde.fr intitulé « comment devenir astronaute ? », et, parce qu’un témoignage vaut mieux qu’un long discours, l’hilarante bande dessinée de Marion Montaigne, Dans la combi de Thomas Pesquet.

Bon courage et bon vol !

Réponse de cannelle26

par cannelle26, le 21/01/2019 à 19:11

Bonsoir,
Merci beaucoup pour votre réponse qui fut très complète et qui a su m'aider pour mes projets d'orientation.
Cannelle26
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact