Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Aspirateur point noir

Aspirateur point noir

par Max12345, le 07/01/2019 à 23:10 - 334 visites

Bonsoir, je cherche quelques avis sur l'utilisation des aspirateurs point noir. est-ce bon de l'utiliser ?

Réponse de Max12345

par Max12345, le 07/01/2019 à 23:13

Je veux plus d'avis sur un aspirateur à point noir. J'ai trouvé quelques infos sur ce site mais un plus me fera vraiment plaisir

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 09/01/2019 à 16:23

Bonjour,

Tout tout tout vous serez tout sur les points noirs, les p’tits, les gros, ceux qui s’extirpent, ceux qui s’incrustent, les amicaux ou les malins …. Là, c’est notre partie chanson et en image cela donne quelque chose de peu appétissants :




[Youtube]cPoEXo-LgQw
[/Youtube]



Oui, les youtubeurs/ youtubeuses ont testé pour vous, gros plan à l’appui et âme sensibles s’abstenir, cet appareil … et le résultat ne semble pas être toujours probant !!
A l’issue du nettoyage, de grosses plaques rouges viennent parfois compléter votre collection de points noirs. Bon après vous pourrez toujours chanter en rouge et noir ...

Qu'en disent les spécialistes ?
Elle publie en 2017 un article « Faut-il se méfier de l’aspirateur à points noirs ? » à ce sujet :

« On l’a vu partout sur la toile, et il nous a donné envie de le tester. Mais l’aspirateur à points noirs est-il vraiment sans risque ? Avant de se lancer, on fait le point avec le docteur Isabelle Catoni, dermatologue esthétique.
Sur le papier, le gadget qui affole le Web ressemble à un accessoire beauté miraculeux. Sa promesse ? Aspirer en un seul passage les impuretés et le sébum qui obstruent les pores de la peau et créent les fameux « points noirs ».
(…)
L’aspirateur à points noirs est à utiliser avec parcimonie
Isabelle Catoni, dermatologue, comprend l’engouement que suscite cet outil : « pour nettoyer les pores une fois de temps en temps, c’est génial ». Attention toutefois : son utilisation doit rester ponctuelle !
« À long terme, c’est la garantie de développer des pores dilatés de Winer » prévient-elle. Cette pathologie de la peau, la dermatologue la connaît bien. « À force d’être vidés par des gestes physiques trop vigoureux, les pores se dilatent, et ne cessent de se re-remplir » explique-t-elle. Le résultat ? Des pores largement ouverts, qui ressemblent à des petits trous dans la peau… et des points noirs qui reviennent s’y loger en permanence. Et pour couronner le tout, le dégât est irrémédiable, à moins d’en passer par une intervention chirurgicale.
Est-ce qu’on doit jeter notre aspirateur à points noirs ?
Pas d’affolement : une utilisation ponctuelle (et raisonnable) de l’engin est tout à fait possible. Mais si l’on veut lutter contre un problème de points noirs récurrent, Isabelle Catoni est formelle : « La meilleure façon de vider et de resserrer les pores est de passer par des traitements professionnels.» Des procédés chauffants qui vont ouvrir et nettoyer les pores sans risque, notamment grâce au laser, et des peelings qui vont éliminer les cellules mortes et favoriser le renouvellement de la peau.

Plus récemment, dans Marie-Claire, Aurélie Sogny s’intéresse à l’aspirateur à points noirs

« En pratique, quelques jours avant l'extraction des points noirs, on prépare sa peau et on ramollit les comédons avec un soin à base d'acide salicylique ou glycolique. Autre option : le traditionnel bain de vapeur pour ouvrir les pores. Une fois mis en marche, il suffit de poser l'aspi' sur la peau et d'effectuer un léger mouvement de va-et-vient pendant quelques secondes. À ce moment, la machine est censée aspirer toutes les impuretés logées dans vos pores. Les fétichistes peuvent alors admirer les fruits de leur récolte restés... dans l'embout.

Est-ce que c'est dangereux ?
En soi, la machine n'est pas vraiment "dangereuse" puisque ce n'est pas un dispositif médical et que rien n'entre sous la peau. En revanche, c'est plutôt la façon dont on va s'en servir qui peut poser problème.
"Si l'on n'adapte pas correctement le degré d'aspiration au type de peau, on risque de provoquer des inflammations locales", prévient Valeria Romano. Une inflammation aigüe provoquera rougeurs et taches (notamment sur les peaux mattes ou foncées). Pire, à force de l'utiliser trop longtemps et souvent, on déclenchera une inflammation chronique avec dilatation des pores permanent à la clé. Tout l'effet inverse de ce que l'on veut en fait.

Rien ne sert d'en abuser en pensant redoubler son efficacité. Dans tous les cas, décaper sa peau n'a jamais été une solution miracle, bien au contraire ! Quelques modèles sont par exemple munis d'un embout "exfoliant", le plastique étant recouvert d'une sorte de matière type pierre-ponce. Mieux vaut faire sans. Aussi, l'experte préconise une utilisation ponctuelle et seulement en entretien (4 à 5 fois par an en complément de protocoles en cabinet ou institut) pour les personnes sujettes à un excès de sébum et qui doivent régulièrement débarrasser leur peau des cellules mortes.
Autre point d'alerte : tout comme les brosses nettoyantes pour le visage, on ne met pas un aspirateur à points noirs entre toutes les mains. À proscrire sur une peau sensible, réactive, ou eczémateuse, sous peine de déclencher une affection de la peau (dermatose). Le mieux est encore de consulter un spécialiste de la question (esthéticienne, médecin ou dermatologue esthétique) pour établir un bilan cutané et trouver la technique la mieux adaptée à son type de peau et à sa problématique ».

Si vous n’étiez pas découragé-e pour autant, guide-achat.net compare divers extracteurs de points noirs.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact