Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Travail de salarié avant le service militaire et retraite

Travail de salarié avant le service militaire et retraite

par INTERESSUS, le 03/12/2018 à 10:16 - 173 visites

Bonjour,

Je me suis laissé dire par une personne ayant effectué son service militaire dans le cadre de la coopération technique que son temps de conscription avait été inclus dans ses années de travail pour le calcul de sa retraite.
Je doute que pour moi le fait d'avoir travaillé comme salarié avant d'effectuer 16 mois de service militaire pourrait compter pour ma retraite ?
Je suis dubitatif.

Merci et meilleures salutations

Interessus

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 04/12/2018 à 09:56

Bonjour,

Le service militaire est effectivement pris en compte dans le calcul de la retraite. Voici ce que nous apprend le site de l’assurance retraite :

« Quelle prise en compte des périodes d'inactivité professionnelle ?

Les périodes de chômage, maladie, maternité, congé parental, invalidité, prise en charge d'un adulte handicapé et de service militaire vous permettent de valider des trimestres et servent au calcul de votre retraite. Mais ce calcul tient également compte des meilleures années de salaire. Une interruption de travail peut donc avoir une incidence sur cette dimension "salaires".
De plus, contrairement à des trimestres cotisés, ces périodes ne sont pas toujours prises en compte pour le droit à certains dispositifs de retraite, notamment les retraites anticipées. Renseignez-vous sur le sujet en fonction de votre cas.

Le service national

Vous avez effectué votre service miliaire ou service national ? Cette période compte pour votre retraite.

Qu’appelle-t-on service national ?

Le service national comprend notamment :
• les périodes de service militaire ;
• les périodes de volontariat international d'au moins 6 mois ;
• les périodes accomplies par les objecteurs de conscience dans une formation civile assurant un travail d’intérêt général.

Les règles de validation

Ces périodes sont validées à raison d’un trimestre par période de 90 jours d’incorporation, avec un maximum de 4 trimestres par année civile.
Pour valider ces périodes, vous devez avoir cotisé avant ou après votre service national.
Ces périodes sont prises en compte soit :
• par votre premier régime de retraite après la période de service ;
• par le régime où vous avez la plus longue durée d'assurance si vous avez relevé de plusieurs régimes de retraite ;
• par le régime spécial si vous avez appartenu à un régime spécial de retraite.

A noter

Lors du calcul de votre retraite, si votre période de service national n’apparait pas sur votre relevé de carrière, vous devrez fournir une copie de votre "état signalétique et des services" pour le mettre à jour. Si vous avez été objecteur de conscience, d'autres justificatifs seront à fournir lors de la régularisation de votre carrière. »


Ajoutons qu’avec la réforme des retraites ce mode de calcul va changer :

« Aujourd'hui, la période passée sous les drapeaux est prise en compte indirectement dans le calcul de la retraite. 90 jours de service militaire ouvrent droit à ce qu'on appelle un "trimestre assimilé". Ce système permet aux personnes qui ont passé un an sous les drapeaux de ne pas "perdre" une année par rapport à ceux qui n’ont pas eu à l’effectuer et ont donc pu cotiser pendant cette période. Il permet d’ajouter au moins quatre trimestres au total de ceux qu'il faut accumuler pour bénéficier d'une retraite à taux plein (166, soit 41 ans et six mois aujourd'hui). Le fait de ne pas avoir perçu de salaire pendant son service militaire n'est ainsi pas pénalisant pour le calcul de la retraite de base puisque seules sont pris en compte, les 25 meilleures années pour les salariés du secteur public ou les six derniers mois pour les fonctionnaires.

Près de 3 millions de Français concernés

Pour les retraites complémentaires, déjà calculées aujourd'hui en fonction de l'accumulation de points, la situation est différente. L’Ircantec, caisse de retraite des agents contractuels de la fonction publique, fait bénéficier de la validation gratuite du service militaire si l’assuré a exercé pendant au moins un an comme agent de la fonction publique. L’Arrco (caisse des salariés du secteur privé), de son côté, ne prend en compte le service militaire dans son calcul des points que si celui-ci a duré plus d’un an. Hors, à partir de 1970, la durée normale du service militaire ne dépassait pas douze mois et il faut donc avoir fait un service prolongé pour en bénéficier. Les autres caisses de retraite complémentaire n'offrent aucun point aux salariés qui ont fait leur service militaire.
La réforme des retraites prévoit, elle, d'appliquer un décompte par points à tous ceux qui prendront leur retraite à compter de 2025. Les premiers concernés sont les salariés nés en 1963. Et pour eux, comme pour tous ceux qui, nés avant 1979, ont connu le service militaire obligatoire, le mystère reste entier quant à la façon dont sera pris en compte le temps qu'ils auront passé sous les drapeaux. Au total près de trois millions de Français sont concernés. »
Source : Réforme des retraites: les salariés ayant fait leur service militaire perdront-ils au change? bfmtv.com


Pour en savoir plus sur la prise en compte de votre service militaire dans le calcul de votre retraite, en fonction de votre situation personnelle, nous vous laissons prendre contact avec l’assurance retraite.


Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact