Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > imagination

imagination

par THOT, le 08/09/2018 à 16:32 - 95 visites

Bonjour à toute l'équipe.

Que peut -on trouver de positif, de réjouissant dans la vue d'un crane, que peut inspirer sa vue en tant qu"élément de décors, ou simple bibelot ou image.

Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 11/09/2018 à 10:46

Bonjour,

Votre question nous laisse perplexe... et serions tentées de répondre que tous les goûts sont dans la nature !

Amateurs de vanités, adeptes du mouvement gothique ou wiccan, utilisateur de kapalas pour rituels tantriques, mexicain fêtant le jour des morts avec sa calavera, ou simple envie d'éloigner une belle-mère trop envahissante... diverses motivations peuvent conduire à adopter un crane comme élément de décoration. :P

Nous supposons que vous vous interrogez plutôt sur le sens des vanités. Voici quelques explications :

Les vanités invitent à méditer sur le caractère précaire et fugace de la place de l’homme sur terre. Nous sommes soumis à la fuite du temps et devons profiter du temps présent.

Retour sur l'histoire des vanités sur Copie double :

" Le principe des « Vanités » remonte à l'Antiquité. Ainsi lorsqu'un général romain défilait après une grande victoire, paradant devant le peuple lors d'une cérémonie de triomphe, un esclave se tenait debout derrière lui. Tandis que le général recevait les plus grands honneurs, se gonflait d'orgueil et de satisfaction, l'esclave brandissait une couronne de lauriers au-dessus de sa tête. Et il ne cessait de lui répéter à l'oreille : « Memento mori ! Memento mori ! ». Cela signifie : « Souviens-toi que tu es mortel, souviens-toi que tu vas mourir. ». Le général romain ne pouvait donc pas être trop prétentieux. Il était invité à profiter de ce triomphe mais aussi à se rappeler que sa joie ne pouvait être qu'éphémère et qu'après tout, il n'était qu'un homme, appelé à mourir un jour... En un mot, son orgueil était rabaissé.
Une invitation à profiter de la vie
Horace, un célèbre poète latin du Ier siècle avant Jésus-Christ écrit : « Mangeons, buvons et soyons joyeux, car nous mourrons demain ». Cette fois, on le comprend, il s'agit moins de modérer une tendance à la prétention que d'inviter chacun à profiter de la vie. En ce sens, la pensée d'Horace se rapproche du célèbre adage romain : « Carpe diem », c'est-à-dire « Cueille le jour » qu'on pourrait résumer ainsi : profite de la vie ! "

Nous vous renvoyons également à cette précédente réponse : crâne et vanité.
Quelques ouvrages sur les vanités dans l'art.

Nous vous invitons à aller visiter l'exposition « Même pas peur » à la Fondation Bemberg de Toulouse qui prendra fin le 30 septembre.

En espérant avoir apporté quelques éléments de réponse à votre interrogation...
Sans plus d'indications sur le contexte de votre rencontre avec ce crane décoratif, nous ne pourrons vous en dire davantage.

Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact