Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Hydratation

Hydratation

par camathou, le 08/08/2018 à 09:26 - 224 visites

Bonjour,

Si l'on immerge dans l'eau le corps d'une personne mais qu'on l'empêche de boire cette personne peut-elle mourir de déshydratation ? Si oui combien de temps cela prendrait par rapport à un corps au sec ?

Merci beaucoup

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 09/08/2018 à 10:14

Bonjour,

Commençons par nous demander comment notre corps absorbe l’eau dans des conditions normales.

Quand nous buvons, l’eau ne met que quelques minutes pour atteindre les cellules du corps : elle descend en quelques secondes dans l’œsophage, et séjourne au maximum une dizaine de minutes dans l’estomac avant de passer dans l’intestin grêle. Elle traverse alors la paroi de l’intestin grêle pour aller dans le sang, qui distribue cette eau à l’ensemble de nos organes, qui l’utilisent puis la rejettent à nouveau dans le sang. Elle est ensuite rejetée par la transpiration (qui sert à réguler la température du corps), par la respiration et par les excrétions (urine et fèces).



« la quantité globale d’eau nécessaire à un adulte de taille moyenne, vivant en région tempérée et ne fournissant pas d’effort physique particulier, est d’environ 2,5 litres par jour dont environ 1 litre est apporté par les aliments et 1,5 litre par les boissons. Sans apport d’eau d’aucune sorte, il ne peut vivre plus de deux ou trois jours ; s’il boit sans manger, il peut survivre environ quarante jours, à condition de ne fournir aucun effort. »
Source : cnrs.fr

Le corps humain peut-il absorber l’eau par la peau ?

La peau humaine se déshydrate à hauteur de 800 à 1000 ml par jour par le biais de la perspiration et de la sudation. En revanche, contrairement à la peau des amphibiens, elle n’absorbe pas l’eau, du moins pas directement : « l'intervention d'un mélange corps gras/eau dispersée (on dit émulsionnée) rend possible cette opération par un phénomène proche de celui de la capillarité (effet de mouillage amélioré). L'hydratation d'une peau sèche pourra ainsi s'accomplir. »
Source : cnrs.fr

Même dans ce cas, cette absorption permet d’hydrater les cellules de la peau, mais pas de « boire », dans le sens où l’hydratation se limite aux cellules cutanées sans s’étendre aux autres organes du corps.

Dans le cas de figure que vous décrivez, maintenir le corps dans l’eau aura peut-être une incidence partielle sur la transpiration (qui dépend de la chaleur et de l’activité physique), mais le corps continuera à se déshydrater normalement via l’urine et la respiration.


Il est donc indispensable de boire et de manger pour renouveler l’eau de notre corps.


Au vu de tous ces éléments, il nous semble que dans la situation que vous décrivez l’espérance de vie de la personne est essentiellement la même que si son corps était hors de l’eau…

Par ailleurs, notons que l’immersion prolongée a des effets dévastateurs sur la peau des mains et des pieds, qui est plus épaisse que sur les autres parties du corps et couverte de couches de cellules mortes (couche cornée) qui se gorgent d’eau et gonflent. Fragilisée, la peau peut se fissurer, ouvrant des plaies vulnérables aux infections…

Après dix jours d’immersion, même protégés par des gants de plongée, vos doigts ressembleraient à ceux-ci :

Pièce jointe:
Tim-Yarrow.jpg
Tim-Yarrow.jpg [ 18.24 Kio | Consulté 213 fois ]

Source de l’image : ubergizmo.com


Bonne journée… et ne restez pas trop longtemps dans la piscine !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact