Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > FOOT CHINOIS ET INDIEN.

FOOT CHINOIS ET INDIEN.

par LUDOVICUS, le 19/06/2018 à 06:54 - 832 visites

S.V.P.
Même si je ne suis pas un "mordu" de foot, cet évènement sportif mondial,tout comme les JO m'intéresse tout de même quelque peu.
Mais une question que je me pose depuis le début de la compétition : La chine et l'Inde, qui ont retrouvé leur rang mondial ,au plus haut niveau, dans le domaine sportif en général, semblent être les grands absents de cette Coupe du Monde de Foot 2018 en Russie !!
D'ailleurs , ce sport , quasi universel désormais, est il existant ou représenté dans ces pays , ainsi que dans cette partie du Monde ? mais les japonais et Coréens , eux sont bien présents. A moins qu'ils n'aient pas été qualifiés, ce qui est finalement, le lot de la plupart des pays du monde,puisqu'il n'en reste que 32, au départ ! merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 19/06/2018 à 18:00

Bonjour,

La Chine a effectivement été éliminée en septembre 2017 et pour l'heure le football est beaucoup moins populaire en Inde que le criquet !
Voici quelques extraits d'articles qui pourront vous intéresser :

" Une fois encore, la Chine n'a pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde cet été, et ne disputera donc pas son deuxième tournoi après celui de 2002. Néanmoins, plus de 100 000 fans chinois sont attendus en Russie, alors que le championnat national, la Chinese Super League, est en trêve durant le Mondial. Le pays s'éveille encore doucement au football, même si selon Pascal Boniface, le directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), dans une tribune au Parisien, «la Chine organisera probablement la Coupe du monde 2030 et a pour objectif de la remporter avant 2050». En attendant d'avoir une équipe nationale digne de ce nom, la Chine a l'occasion de vibrer cet été pour huit stars évoluant dans son Championnat. "
source : Avec ses stars, la Chine est bien présente à la Coupe du monde / Nathan Gourdol - L'équipe - lundi 18 juin 2018
Lire aussi : La Chine n’est pas au Mondial de football, ses marques oui / Simon Leplâtre - Le Monde - 13/06/2018

" La Chine souhaite assouvir son rêve d'un Mondial
Entraîneurs médiocres, manque de passion, argent mal investi La Chine, éliminée de la course au Mondial 2018, a encore du chemin à faire avant de réaliser son rêve de Coupe du monde.
La sélection nationale, dirigée par l'Italien Marcello Lippi depuis fin 2016, a battu mardi le Qatar 2-1 lors du dernier match des qualifications zone Asie, un résultat néanmoins insuffisant pour accrocher une place de barragiste.
« Lippi aurait dû venir plus tôt ! », ont réagi de nombreux supporters sur les réseaux sociaux, vantant son bilan positif de 3 victoires, 2 nuls, 1 défaite (3 autres défaites et 1 nul sont au crédit de son prédécesseur chinois Gao Hongbo) et les « progrès notables » de ces derniers mois finalement insuffisants.
« Le problème numéro un en Chine, c'est l'entraînement. Ce qu'enseignent les entraîneurs chinois n'est pas compétitif à l'international. Ils ont besoin d'être formés », juge Mads Davidsen, directeur technique du Shanghai SIPG, club de l'élite où évoluent les stars brésiliennes Oscar et Hulk.
Le président chinois Xi Jinping, amateur de ballon rond, espère pourtant que son pays puisse un jour organiser puis remporter une Coupe du monde. « C'est un rêve pour de nombreux Chinois. Nous espérons qu'il puisse se réaliser le plus rapidement possible », a commenté en juin le ministère des Affaires étrangères. "
source : Les Chinois ont encore du chemin à parcourir pour atteindre leur objectif / Le Populaire du Centre - dimanche 10 septembre 2017

" Quand vous parlez sport avec un Indien, la conversation roule plus facilement sur le cricket que sur le foot. À Chennai, au coeur de la quatrième plus grande ville d'Inde - environ 8 millions d'habitants - et comme sur la quasi-totalité du territoire indien, la batte est plus populaire que le ballon rond. Pourtant, petit à petit, le football fait son trou au point d'accueillir jusqu'à la fin du mois la Coupe du monde des moins de 17 ans - du 6 au 29 octobre.
Pour la Fédération internationale de football empêtrée dans les affaires (lire notre encadré), le sous-continent est une future terre de conquête. Pas si artificielle que ça lorsqu'on se promène dans les rues de Chennai, où il n'est plus rare de croiser des groupes d'enfants taquinant le ballon rond. Un engouement nouveau qui est à mettre, en partie, au crédit de l'Indian Super League, lancée en 2014, compétition basée sur un système de franchises, ce qui signifie que les clubs payent une licence - entre 2 et 3 millions d'euros - pour y accéder. Elle constitue l'un des deux championnats de football indien, en concurrence avec l'I-League. [...]
Une autre étape a également été franchie en rallongeant la durée de l'ISL, la faisant passer de deux mois à cinq mois de championnat pour la prochaine saison qui démarre en novembre, lui donnant ainsi une plus grande crédibilité. Une première étape portée par les principaux investisseurs de l'ISL : de grands groupes industriels et des stars de Bollywood pour l'essentiel. La venue d'anciennes gloires du football n'était que la première phase du projet, permettant à l'Inde de se mettre sous le feu des projecteurs. Maintenant que l'intérêt du public commence à poindre, les responsables du football indien cherchent à améliorer la formation de leurs jeunes espoirs locaux. Des talents qui ne devraient pas manquer d'abonder au sein d'une population de 1,3 milliard d'habitants. Même si, il ne faut pas se leurrer, « le football ne remplacera pas le cricket, tacle Mohammed Shuaib. J'ai beau être devenu un fan de ce sport, je préfère encore le cricket »...
source : Et Inde, et deux, mais pas encore trois-zéro.../ Victor Weulersse l'Humanité - Sports, lundi 16 octobre 2017

" Après des années à sombrer, l'Inde connaît donc autre chose, même si elle n'est pas près de goûter à la Coupe du monde. Le deuxième pays le plus peuplé de la planète (1,3 milliard d'habitants, derrière la Chine) progresse peu à peu dans le football, mais il ne faut pour l'instant y voir aucun lien avec sa démographie. « L'Uruguay compte moins de quatre millions d'habitants et réussit à aller en demi-finales de la Coupe du monde , souligne Constantine. Réfléchir en termes de potentiel de population n'est pas la bonne manière. La question est : sur ce 1,3 milliard, combien jouent au foot ? » [...]
Alors que le pays accueille jusqu'à la fin du mois la Coupe du monde des moins de 17 ans, le déclic du football serait en train de se produire au royaume du cricket. L'Indian Super League, le Championnat créé il y a trois ans avec la participation d'anciennes gloires, y a un peu contribué."
source : L'été du football indien À l'heure où s'arrachent les dernières places pour la Coupe du monde, le deuxième pays le plus peuplé de la planète est éliminé depuis longtemps. Mais il progresse et vise aujourd'hui un exploit. / DAVID FIOUX - L'Équipe - mercredi 11 octobre 2017

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact