Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > En cours > Alfred Théodore Courmes

Alfred Théodore Courmes

par frabercaru, le 16/05/2018 à 23:18 - 104 visites

Bonjour,

Je cherche des informations sur le fondateur du Domaine du Rayol proche de Saint Tropez.
Je sais qu'il s'agit d'Alfred Théodore Courmes, banquier ou financier.
Comment en savoir plus sur ce personnage?
Sa mort a-t'ellle été mystérieuse?

Son épouse aurait été représentée par un peintre célèbre, et ce tableau donné à un musée de la région. (un lien avec le peintre Alfred Courmes?)
En sauriez-vous plus?

Merci pour vos recherches précieuses !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 18/05/2018 à 17:07

Bonjour,

Nous n'avons malheureusement pas trouvé beaucoup d'éléments d'information sur Alfred Théodore Courmes et sur son épouse. Nous vous conseillons toutefois de contacter la Bibliothèque de Marseille qui, au titre du dépôt légal, conserve beaucoup plus de documentation que nous sur cette région.

Voici toutefois quelques éléments d'information trouvés sur internet :
" En 1909, un banquier quinquagénaire, Alfred-Théodore Courmes acheta vingt et un hectares en bordure de mer au Rayol.
Sur la propriété se trouve un vallon où plusieurs sources alimentent un ruisseau qui court jusqu'à la mer dans une anse dont la plage de sable fin est encadrée par deux pointes rocheuses. Sur son domaine, M. Courmes organisa le cadre d'une retraite paisible et aisée qu'il voulait vivre là en compagnie de sa jeune épouse de vingt ans.
Face à la mer, il fit construire une grande maison "à la modernité un peu lourde" d'où la vue sur la mer et les "Iles d'Or" est ravissante, une pergola, une maison de gardien, une petite ferme avec son potager et son verger confiés à un métayer, fit foncer trois puits, tracer des chemins et établir des cheminements plus secrets où il fait bon se promener. Selon la mode de l'époque, de nombreux végétaux exotiques furent plantés autour de la maison et des principaux aménagements. En 1926, une compagnie immobilière entreprit de créer de toute pièce la station du Rayol que ses promoteurs voulaient luxueuse. M. Courmes à qui la passion du jeu procurait quelques problèmes financiers en profita pour transformer sa grande maison en "Hôtel de la Mer" (qui sera en fait l'annexe de "la Réserve", bel hôtel dominant la plage du Rayol) et se fit construire plus à l'est "la Villa" qui devient sa résidence et devant laquelle il fit tracer un jardin "Art déco". De la Villa qui domine la mer, un chemin permet de rejoindre la plage et offre de belles vues sur le rivage rocheux en contre-bas.
En 1934, le krach boursier et des dettes de jeu poussèrent M. Courmes à se suicider en se jetant à la mer à Monaco. Sa veuve vécut au Domaine du Rayol jusqu'en 1939 et le mit alors en vente. "
source : La préservation du site, sa réhabilitation et l'aménagement d'un jardin austral au domaine du Rayol (VAR) par le Conservatoire du littoral / Le courrier de l'architecte

" En 1910, le banquier Alfred Théodore Courmes (1859-1934) achète de nombreux terrains au Rayol et y bâtit une demeure qui domine toute la Baie du Figuier (ou Baie de Fontarabie). C’est à lui que l’on doit également l’aménagement d’un magnifique jardin d’agrément organisé autour d’une pergola, où poussent palmiers, dattiers, eucalyptus, agaves et mimosas. A proximité, un potager et un verger s'étagent à flanc de coteaux, au-dessus d'une charmante petite ferme.
A partir de 1925, une compagnie immobilière aménage une station balnéaire au Rayol. Les Courmes vendent alors leur maison qui devient l’Hôtel de la Mer. De 1925 à 1927, à la demande de Madame Courmes, une seconde villa est construite à l’autre bout de la propriété, du nom du Rayolet, où le couple s’installe.
En janvier 1940, l’ensemble du Domaine est cédé au constructeur aéronautique Henri Potez qui s’y réfugie avec sa famille pendant la guerre. Cette période marque les heures de gloire du Domaine : les maisons sont remises à neuf, de nombreux domestiques assurent le service, tandis qu'une dizaine de jardiniers reprennent en main le jardin. Une majestueuse descente d'escalier est réalisée en dessous de la pergola. Les hostilités terminées, le Domaine du Rayol redevient une résidence d'été. A la fin des années 1960, faute de personnel et d'entretien, il est à l'abandon. Menacé par la spéculation immobilière, il est sauvé grâce à la mobilisation de nombreux défenseurs de l’environnement. "
source : http://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_1930

Il est qualifié d'explorateur colonial dans cette notice d'architecture.

Nous n'avons pas trouvé d'éléments d'information sur Thérèse Courmes, comme modèle de peintres. Encore une fois, la Bibliothèque de l'Alacazar pourra fort probablement vous en dire plus.

Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact