Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Cathédrale St Jean

Cathédrale St Jean

par dlyon, le 11/12/2017 à 14:40 - 1247 visites

bonjour,

En quel siècle/année la Primatiale/Cathédrale St Jean à Lyon est-elle devenue Cathédrale ?
Quelle est la 1ere Cathédrale de France ?
Je vous remercie.
Très cordialement.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 12/12/2017 à 18:08

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Dans l’avant-propos du livre Lyon, Primatiale des Gaules le cardinal Philippe Barbarin précise qu’une cathédrale est un prestigieux édifice qui tire son nom de l’un de ses éléments, la cathèdre, ce siège où l’évêque prend place, non pas pour s’asseoir ou se reposer, mais d’abord pour enseigner. La cathèdre est inscrite dans la pierre, au fond de l’abside, la partie la plus ancienne de l’édifice. Elle est inamovible, large, avec de puissants accoudoirs, sûre de traverser les siècles et de défier les modes. Elle était dominée par un baldaquin qu’on a préféré enlever, pour ne laisser apparaître que les sobres rainures et sculptures de pierre qui indiquent son importance.

L’ article sur wikipedia mentionne que le nom de « cathédrale », c'est-à-dire église de l'évêque, ne commence à être donné qu'au Xe siècle. Avant, si l'église d'un diocèse possède une prééminence particulière, les termes utilisés sont plutôt « domus divina » ou « maxima ecclesia ». C'est le cas à Lyon, qui est une des premières villes de Gaule équipées d'un tel édifice, avec Trèves, Tours, Auxerre ou Clermont.

Le document Lyon. La cathédrale Saint-Jean-Baptiste nous donne ces précisions :
Dans l’Antiquité tardive (IV-Ve siècles), les villes épiscopales étaient dotées non pas d’une cathédrale comme aujourd’hui, mais d’un groupe cathédral, composé de deux églises, souvent côte à côte, et d’un baptistère. A Lyon, la cathédrale « liturgique » est devenue l’actuelle primatiale Saint-Jean, tandis que le baptistère, dédié à Saint Etienne, a été transformé en église, donnée aux chanoines au IXe siècle par l’évêque Leidrade....
Dès le XII siècle, le chantier de la cathédrale s’est ouvert au cœur du quartier canonial, vaste ensemble de bâtiments où vivaient la communauté des chanoines mais aussi son personnel administratif, ses hommes de loi, ses hommes d’armes, des valets, des artisans. La construction de la nouvelle cathédrale est à ranger dans la catégorie des chantiers dits « homotopiques » le nouvel édifice remplace l’ancien sur le même site ; la vieille église est d’abord enveloppée par la nouvelle, puis détruite par tranche ; la finalité de cette méthode est de conserver sur place un lieu de culte utilisable pendant la durée des travaux qui peuvent dépasser le siècle…


Nous avons contacté la sacristie de la Cathédrale Saint Jean. La personne nous ayant répondu nous a confirmé que dès sa construction (XIIe siècle) le bâtiment fut considéré comme cathédrale, avec la réalisation de la cathèdre se trouvant au fond de l’abside, la partie la plus ancienne de l’édifice.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 13/12/2017 à 10:45

Bonjour,

Votre question est bien plus complexe qu’elle ne le paraît et il sera difficile de vous répondre de manière affirmative. Pour bien cerner le problème, revenons sur ce qu’est une cathédrale :

« Le mot même n'a pas été employé avant l'époque carolingienne. Aux premiers siècles, l'évêque célébrait les offices dans la domus ecclesiae, une maison privée mise à sa disposition. Après l'édit de Milan, proclamé en 313 par l'empereur Constantin et reconnaissant officiellement la religion chrétienne dans l'empire romain, la fonction de l'évêque s'est solennisée et des constructions ont été entreprises pour lui, son clergé et ses fidèles. L'ensemble formait le groupe épiscopal et comprenait la demeure du pasteur (palais épiscopal), son église (église mère du diocèse, future cathédrale), un édifice réservé aux catéchumènes et un baptistère ».
Source : universalis.fr consultable en ligne à distance pour les abonnés BML.

De même qu’Alain Tallon et Catherine Vincent rappellent dans Histoire du christianisme en France: Des Gaules à l'époque contemporaine : « au IV e siècle, se mettent en place à l’intérieur des villes (et non à l’extérieur comme on l’a longtemps cru) des « groupes épiscopaux » comprenant une, deux voire trois églises, un baptistère et la demeure de l’évêque ».

Ce n’est donc qu’à l’époque carolingienne que l’on parle de « cathédrale » et ce même si des édifices plus anciens pouvaient être entendus comme cathédrale. Il en est ainsi de la cathédrale Saint-Front dont la construction remonte aux IV et V e siècles et qui fut successivement une église, une abbaye avant de prendre le titre de cathédrale au XVIe siècle.

Notons aussi que « Les édifices les plus importants élevés dans ces âges reculés furent bâtis avec des matériaux fragiles, ce qui nous explique les nombreux incendies qui détruisaient si fréquemment els église les plus grandes ; ce qui nous explique pourquoi les monuments de la première période romano-byzantine sont si rares en France …».
Source : Les Plus Belles Cathédrales de France par Jean Jacques Bourassé.

Tel est le cas de la cathédrale Saint-Pierre D’Angoulême qui fut construite au cours du IVe siècle mais dont l’édifice disparut au moment de la prise d’Angoulême par Clovis, lorsque celui-ci chassa les Wisigoths, après la victoire de Vouillé, près de Poitiers, en 507.

L’ouvrage de Michel Chevalier, La France des cathédrales: du IVe au XXe siècle, que nous ne possédons pas, devrait apporter de plus amples explications et présenter les cathédrales les plus anciennes.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact