Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > L'intoxication au cyanure

L'intoxication au cyanure

par lilouth, le 18/11/2017 à 15:27 - 753 visites

Comment l'homme ingère t'il du cyanure? et comment une fois ingérer prend t'il la place de l'oxygène dans les poumons? Enfin, une fois dans les poumons commet ce composé chimique peut il être mortel?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 20/11/2017 à 15:12

Bonjour,

L’ingestion est l’une des manières dont peut survenir une intoxication au cyanure. Elle est susceptible de se produire suite à l'ingestion de certaines plantes comme l'amande amère, le manioc, les haricots de Java ; les noyaux d'abricots, de prunes, de cerises.
Mais l'ère industrielle a entraîné un accroissement important de l'utilisation des sels de cyanure notamment en métallurgie. Enfin, l'utilisation de plus en plus répandue de matériaux synthétiques et de polymères a entraîné un risque accru d'exposition au cyanure à la
suite de combustion de ces produits.
Source : Bulletin d'information toxicologique

« L'intoxication par le cyanure peut être aiguë ou chronique et peut survenir dans diverses circonstances :

• Intoxication aiguë
o Exposition accidentelle en milieu de travail;
o Incendie;
o Ingestion volontaire

• Intoxication chronique
o Ingestion de plantes cyanogènes (ex. le manioc);
o Exposition occupationnelle »
Source : Institut national de santé publique du Québec

« Une intoxication au cyanure peut survenir par exposition à des fumées d’incendie dans un espace clos, par inhalation, par ingestion ou par contact cutané. Les sources d’intoxication au cyanure comprennent l’acide cyanhydrique et les sels de cyanure, les substances cyanogènes, y compris les plantes cyanogènes, les nitriles aliphatiques, ou l’exposition prolongée au nitroprussiate de sodium. »
Source : Ansm

« Le cyanure se fixe sur le fer présent dans l’hémoglobine, et bloque ce dernier à l’état ferrique, par conséquent entraînant un mauvais fonctionnement du système respiratoire.
Notre corps possède des défenses naturelles contre le cyanure. Il s’agit d’une sorte d’enzyme qui peut transformer le cyanure en thiocyanate, un composé peu toxique. La vitamine B12 sous la forme d’hydroxycolabamine influence vraisemblablement la conversion du cyanure en thiocyanate. Ainsi, le cyanure est détoxiqué dans l’organisme (via les reins, le pancréas et la glande thyroïdienne) . Cette conversion représente la voie métabolique la plus importante (80%). Ce thiocyanate est ensuite éliminé par les voies urinaires.
Cette transformation salvatrice ne peut s’effectuer pour des dosages inférieurs à 250 milligrammes : au-delà de cette dose, le corps est comme submergé et son aptitude à le changer en thiocyanate s’en trouve paralysée. »
Source : crime-expertise.org

« L’action toxique de l’acide cyanhydrique et des cyanures est due à l’inhibition du cytochrome oxydase mitochondriale par liaison avec le fer trivalent, empêchant alors l’utilisation par la cellule de l’oxygène apporté par le sang. Certaines cellules, dont les cellules nerveuses situées au niveau de la base du bulbe où se trouve le centre respiratoire, sont particulièrement sensibles à cette action. »
Source : Ansm


Des explications plus détaillées sur le mécanisme d’action toxique du cyanure sont fournies sur le site analytical toxicology.


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact