Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Insolites > Les gros mots

Les gros mots

par Rosiel, le 21/10/2017 à 11:35 - 47 visites

Bonjour,

J'aurais aimé savoir d'où vient l'origine des 'gros mots' ? Pourquoi certains mots sont-ils interdits, vulgaires, inutilisables dans la vie de tous les jours... alors que certains mots désignant les mêmes choses sont tolérés dans le langage ?
Pourquoi mettre un tabou autour de simples mots ?

Merci d'avance pour votre éclairage,

Réponse du Guichet du savoir

par bml_litt, le 24/10/2017 à 11:24

Réponse du département Langues et Littératures :

Bonjour,

Est appelé gros mot un mot considéré comme vulgaire, grossier. Il en existe plusieurs catégories, le juron (brève exclamation, plus ou moins grossière, vulgaire ou blasphématoire), l’injure et l’insulte qui sont des paroles offensantes.
Est gros mot ce que les gens considèrent comme tel, c'est-à-dire tout ce qui relève d'un domaine tabou (religion, sexualité, fonction excrémentielle), et/ou passe pour injurieux.

« Le gros mot n’est pas toujours assimilable à l'injure et/ou au juron, il est en effet des injures qui ne sont pas des gros mots (par exemple pintade, panthère rosé), et, inversement, certains des mots considérés comme gros mots tels que branlette, pine ne sont par eux-mêmes ni des jurons, ni des injures. Aussi n'est-il pas étonnant que les dictionnaires contemporains aient une définition moins restrictive du gros mot en le définissant comme un mot grossier. Encore convient-il de savoir ce qu'il faut entendre par là.
Grossier est défini par « Qui offense la pudeur, qui est contraire aux bienséances » dans Le Petit Robert, qui indique par ailleurs comme synonyme « vulgaire », « trivial » et ce sont là précisément les marques d'usage qui accompagnent les gros mots dans les dictionnaires et non la mention « gros mot ». Nous voilà donc en dehors de la linguistique à strictement parler ! Dire qu'un gros mot est un mot qui heurte les bienséances, c'est dire en effet que ce qui est en cause, c'est non tant le signe par lui-même que son emploi. Un gros mot est un mot interdit, un mot à travers l'usage duquel se manifestent les tabous d'une société. La notion de gros mot est donc fondamentalement sociale et de ce fait susceptible de variation, variation selon les sociétés, le groupe social, variation dans le temps… »
Je vous invite à lire l'ouvrage Les gros mots de Catherine Rouayrenc qui explique très bien l’origine de l’utilisation des mots qu’on dit gros.
Et puis il existe de nombreux dictionnaires de gros mots dont par exemple celui de Robert Gordienne, Dictionnaire des mots qu’on dit gros, dans lequel vous trouverez toutes sortes de mots qui dans le langage courant n’ont pas vocation à être des gros mots mais qui selon le contexte et l’usage peuvent devenir grossiers.

Pour aller plus loin

"Racaille !", comme disait Racine : les gros mots des grands classiques par Christophe Belzunce

Le petit dico des insultes, gros mots et autres injures par Marc Lemonier

Dictionnaire des injures par Robert Edouard

Je vous invite aussi à consulter la réponse du Guichet du Savoir faite pour une question similaire il y a quelques années.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact