Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Insolites > Végétarisme Hitler

Végétarisme Hitler

par Choucas, le 20/09/2016 à 18:10 - 1683 visites

Bonjour,

J'ai appris il y a peu qu'Adolf Hitler était végétarien.
Tout d'abord : Pouvez-vous me confirmer la véracité de cette information?
Ensuite: Est-ce que les raisons de son végétarisme sont connues ?

Merci par avance de votre réponse à ces questions.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 23/09/2016 à 16:06

Bonjour,
En effet, une rapide recherche préalable sur le moteur de recherche le plus utilisé au monde nous a permis de nous rendre compte que « la toile » bruisse de ce débat !

Pourquoi un tel intérêt pour cette question en apparence anodine et mineure dans les faits et gestes du dictateur ? Bon, il est vrai que concernant Adolph Hitler, tout est sujet à débats et à études :
Un article de Slate.fr s’étonne ainsi que sur la page Wikipedia consacrée à Hitler, les sujets brûlants de discussion tournent autour du chien d’Hitler, des enfants d’Hitler, des femmes d’Hitler…
…Toute information par ailleurs immédiatement utilisée, parfois de façon fort cavalière, pour expliquer ses actions politiques et stratégiques.

Mais concernant le prétendu végétarisme d’Hitler, la discussion revêt un enjeu particulier, notamment pour les défenseurs de la cause végétarienne, à qui l’on lance régulièrement l’argument fallacieux suivant - sous forme de syllogisme spécieux : Hitler était végétarien, Hitler était un nazi, donc les végétariens sont des nazis…
C’est bien ce contre quoi fulmine l’article « Mythe #3: Hitler était végétarien »du site antispéciste La Carotte Masquée : « Je crois sincèrement que si cette remarque revient sans cesse, c’est que primo il entretient, véhicule et renforce le mythe que “les défenseurs des animaux préfèrent les animaux aux humains”, voire “détestent les humains”. Il faudrait forcément choisir entre la cause humaine et la cause animale ».
Il est bien vrai que procéder à une telle reductio ad hitlerum dans une discussion sur les pratiques alimentaires peut avoir quelque chose de franchement agaçant…
Un seul exemple suffit pour illustrer ce procès en nazisme des végétariens. Le Figaro a repris en 2013 une dépéche AFP indiquant qu’ « une fédération italienne d'éleveurs, commerçants et propriétaires d'animaux, FederFauna, a décidé de décerner un anti-prix, qu'elle a choisi d'appeler "Prix Hitler", aux défenseurs des droits des animaux [ …] Ce 'prix' vise "à condamner ceux qui violent les droits de l'Homme au nom de ceux des animaux". "Hitler était un végétarien en faveur de l'amour pour les animaux mais il a condamné au four des hommes, des femmes et des enfants, non seulement juifs, mais aussi roms, homosexuels et tant d'autres personnes qui ne se soumettaient pas à son idéologie et à son régime", a déclaré, selon le site, l'acteur et metteur en scène d'origine juive Massimo Emilio Gobbi qui remettra ce prix le 24 novembre prochain ».

Mais alors, qu’en est-il du végétarisme d’Hitler ? Commençons pas un de ses proches collaborateurs, Albert Speer, architecte et ministre du IIIème Reich ; lequel évoque plusieurs fois dans son autobiographie Au cœur du troisième Reich le régime végétarien du « fürher ».
Selon l’historien François Kersaudy, dans Les Secrets du 3ème Reich, « Depuis 1931, il est devenu végétarien ». Plus loin il ajoute même « strictement végétarien » !
De son côté, Ian Kershaw, historien britannique spécialiste du nazisme, dont la biographie d’Hitler a fait date raconte l’anecdote suivante :
« Albert Krebs rapporta ainsi une scène de l’année 1932 […]Du couloir de l’élégant Hotel Atlantik de Hambourg, il entendit Hitler crier d’une voix plaintive : « ma soupe, [je veux] ma soupe ! ». Quelques minutes plus tard, il le retrouva assis, le dos voûté, à une table ronde, et avalant sa soupe de légumes à grands bruits […] » Hitler « demanda au Gauleiter (Albert Krebs) sidéré ce qu’il pensait d’un régime végétarien. Sans attendre sa réponse et conformément à son personnage, Hitler se lança alors dans un interminable discours sur le végétarisme […] A l’en croire, Hitler expliqua ensuite que toute une série de symptômes inquiétants – accès de transpiration, tension nerveuse, tremblement des muscles, crampes d’estomac –l’avaient persuadé de devenir végétarien ».
Kershaw précise dans une note associée à ce paragraphe : le conseille économique d’Hitler, le général Otto Wagener « affirme qu’Hitler ne cessa de manger de la viande qu’après la mort de Geli Raubal (une nièce du dictateur) ».

Le paragraphe et la note de Kershaw nous livrent deux informations précieuses :
1- Hitler ne devint « végétarien » que pour des raisons de santé personnelle, nullement dans un souci de défendre la cause animale. Il semblerait même qu’à son arrivée au pouvoir il fit interdire les associations végétariennes (ce qu'évoquent un entrefilet du Point, mais aussi le site libérationanimale.com).
2- Kershaw indique qu’Hitler cessa « de manger de la viande », ce qui n’en fait donc pas un végétarien selon la définition exacte de ce terme ! Un végétarien ne mange aucune chair animale. Ce qui implique de ne pas manger de poisson. Or, comme l’évoque un article du Monde, le plat préféré d’Hitler aurait été la truite au beurre…
En somme, selon la conception courante (et erronée), Hitler aurait été végétarien en cessant de manger de la viande, mais s’il on est précis, il n’en fut rien, puisqu’il continua à manger de la chair animale, en l’occurrence du poisson. D'aucuns auraient dit qu'il était pesco-végétarien… Mais dans les années 30-40, ces subtilités n'avaient pas cours !

Bonnes lectures.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact