Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > grenouille

grenouille

par la mouette, le 03/03/2005 à 21:50 - 4071 visites

quelle est l'origine et la signification symbolique de "la pluie de grenouille" ?
dans quels écrits retrouve-t-on cette image et à quel sens est-elle associée ?

merci

Réponse de

par gds_bp, le 04/03/2005 à 16:16

Réponse du service Guichet du Savoir

Sirop de grenouille : "eau" (vieilli).
Dans la tradition folklorique, la grenouille est associée à l'eau, eau du ciel (pluie) ou boisson dépréciée.
Par extension : "Temps de grenouille" : temps pluvieux.
sources :
- Dictionnaire des expressions et locutions
- La symphonie animale : les animaux dans les expressions de la langue française

XIXe siècle - il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille : comptine d'enfants pour célébrer une averse particulièrement subite et forte.
source : Le Bouquet des expressions imagées

Chez les Mayas, un codex, représente Chaac, le dieu de la pluie, au centre des quatre secteurs qui organisent le monde et dans chacun des secteurs se trouvent quatre divinités - sortes de grenouilles - associées aux quatre points cardinaux.
source : Dictionnaire des symboles, des rites et des croyances


LES PLUIES DE CRAPAUDS
(D'après un article paru en 1836)

[i]Les pluies de crapauds ont été longtemps reléguées dans la même catégorie que les pluies de pierres. Comme la science n'était pas en état de rendre compte du phénomène, elle le niait. Infaillible manière de maintenir son privilège de compétence universelle !

Vainement des milliers de témoins affirmaient-ils avoir vu ces animaux tomber de l'atmosphère sous leurs yeux, en avoir reçu sur leurs figures, sur leurs chapeaux, ces témoins n'avaient pas mission d'observer, et il semblait que leur parole ne pût avoir aucune valeur authentique. Mais enfin la clameur est devenue si grande qu'il n'a plus été possible de l'étouffer, ou de refuser de l'entendre.

Le préjugé de la pluie de crapauds a donc à peu près reçu absolution : on n'ose plus nier la chose, mais il reste à éclaircir les circonstances, et à en étudier avec plus de soin le détail. Il paraît bien difficile que les œufs puissent être transportés dans l'atmosphère, et y éclore ; d'ailleurs, il pourrait se produire alors des pluies d'œufs, et c'est ce que l'on a jamais constaté. M. Ampère, qui regardait, sur la foi de tant de témoignages, le phénomène comme incontestable, en avait proposé à la Société des sciences naturelles une explication qui paraît assez plausible, et que des observations attentives, et sur la voie desquelles se trouvent les nombreuses personnes qui habitent la campagne, mettraient entièrement hors de doute.

Ce savant avait remarqué, et c'est ce que tous les promeneurs ont pu remarquer aussi, qu'à une époque déterminée, c'est-à-dire quand les crapauds ou les grenouilles viennent de perdre leurs queues, ces animaux éprouvent le besoin d'abandonner le lieu de leur naissance, et se mettent en effet a courir d'une manière vagabonde, et par très grandes masses, dans la campagne. Durant ces promenades, il serait très possible qu'un de ces coups de vent violents qui accompagnent les orages enlevât sur son passage une certaine quantité de ces faibles et légers animaux, pour les rejeter ensuite à un autre lieu plus ou moins éloigné.

On aurait ainsi une explication fort simple d'un phénomène qui est de nature à embarrasser les zoologistes, et au sujet duquel on a imaginé une multitude d'hypothèses fort difficiles à admettre. Pour résoudre la question, et donner pleine raison à ceux qui s'en sont fait les soutiens, il suffirait d'être amené par un heureux hasard à observer l'effet d'un coup de vent violent, dans un endroit découvert, sur une de ces petites armées de grenouilles voyageuses. Ce serait encore une de ces choses merveilleuses dont l'explication deviendrait toute naturelle et toute simple.
[...][/i]
source : La France pittoresque

Voir aussi : La foudre

Dans la Bible, on trouve le plus célèbre récit des dommages causés par les grenouilles : la 2e plaie d'Egypte envoyée par Dieu à Pharaon pour le contraindre à libérer les Hébreux.
[i]Le phénomène est moins surnaturel qu'on ne pourrait le penser. Les pluies de grenouilles qui se seraient abattues au cours des siècles sur des villes entières pourraient trouver une explication dans certaines fortes ondées de début de printemps.[...][/i]
Dans le livre La Grenouille : art, histoire, symbolisme vous trouverez de nombreuses autres informations sur le symbolisme de ce charmant petit animal.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact