Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Aide au retour!

Aide au retour!

par Gastaouaer, le 03/10/2004 à 16:27 - 4833 visites

Existe-t-il, une association d'aide au retour pour les Bretons exilés dans la région parisienne? ph34r.gif

Réponse de

par gds_bp, le 04/10/2004 à 15:12

Réponse du service Guichet du Savoir


Si vous avez le mal du pays et désirez vous réinstaller en Bretagne, il faut vous adresser à l'une des nombreuses associations des bretons de Paris, que vous trouverez sur les sites suivants :
- Anarvorig.com
- Gwalarn.org

Un peu d'histoire...
En 1911, la Bretagne a une jeunesse nombreuse, la population, rurale à 70 %, fortement marquée par l'emprise de la religion et des traditions, produisait beaucoup d'enfants, ( 27%° contre 19%° en France ).
Mais la Bretagne va connaître de véritables saignées. La Première guerre mondiale fauche 130 000 Bretons
L'exode rural ensuite va réduire la population bretonne. Les campagnes bretonnes sont surpeuplées. A la fin du XIXème siècle, les terres auparavant délaissées ( landes, terres humides ) ont été mises en valeur. Il n'y a plus de place pour de nouveaux bras dans l'agriculture. Les communes les plus pauvres connaissent leur maximum démographique dès le recensement de 1891. En 1911, 400 000 Bretons vivent déjà hors de Bretagne. Après 1918, l'exode rural se généralise dans toutes les campagnes bretonnes. Un tiers des migrants rejoignent les villes bretonnes. Les autres se dispersent en région parisienne, reprennent des fermes abandonnées en Aquitaine ou franchissent l'Atlantique. En 1946, La Bretagne compte 300000 habitants de moins qu'en 1911.
A partir de 1946, la population augmente à nouveau mais plus lentement que dans le reste de la France ( + 700 000 habitants entre 1946 et 1990)
Dans les années 70, cette vitalité continue de s'étioler. En 1975, le taux de natalité en Bretagne passe sous celui de la France
En 1995, la boucle est bouclée. Les femmes bretonnes ont désormais moins d'enfants en moyenne que les femmes françaises. ( 1,70 contre 1,72 ). Les naissances sont moins nombreuses que les décès dans deux départements.

source : Keltika
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact