Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Etranges coïncidences

Etranges coïncidences

par Tjeri, le 28/06/2019 à 10:38 - 339 visites

Bonjour,

j'ai constaté, il y a déjà longtemps, que le blason de Marseille ressemblait beaucoup au drapeau finlandais: croix bleue sur fond blanc.
Et voici que je me rends compte que le blason de la ville portuaire voisine de Toulon ressemble à celui du pays voisin de la Finlande, la Suède: croix jaune sur fond bleu clair.
Est ce un hasard?

Avec mes remerciements anticipés pour votre réponse.


Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 01/07/2019 à 10:28

Bonjour,

La ressemblance relative entre le drapeau de la Finlande et le pavillon de Marseille est tout à fait accidentelle.

Le pavillon de Marseille, à croix d’azur sur fond d’argent, est un héritage médiéval, remontant à l’époque des croisades :

« Drapeau de la ville de Marseille : la première mention de l'emblème marseillais se trouve dans le Statut de la Ville datant de 1254 "de vexillo cum cruce communis Massilie portando in navibus et de alio vexillo". La seconde mention du drapeau marseillais est issu de la Convention de la Ville, signée en 1257 entre la commune et Charles d'Anjou comte de Provence, stipulant "que sur terre et sur mer, sur leurs nefs, galères et autres bâtiments, ils continueraient à porter le pavillon de leur commune à la manière accoutumée et que, seulement, le pavillon du seigneur comte serait placé à l'endroit le plus honorable". La plus ancienne référence et plus ancien dessin du drapeau, précisant la couleur de la croix de Marseille, date du XIVe siècle dans le Livre Rouge, manuscrit conservé aux Archives Municipales.

Quod quaelibet navis hominum Massilie portet et portare tenentur in nave vexillum communis Massilie cum cruce extensum in altum.

Origine du drapeau marseillais : le drapeau de la ville de Marseille est un des plus vieux drapeaux français et européens, il a la particularité d'avoir donné naissance au blason et non l'inverse, comme c'est souvent le cas (interrelations armoiries > drapeau). Le drapeau de Marseille, d'argent à la croix d'azur, vient des pavillons croisés. Au moyen-âge les ports et les bateaux qui desservaient la Terre-Sainte utilisaient des bannières et pavillons chargés d'une croix, symbole d'une place de sureté. Ainsi la croix se retrouve sur les armes et drapeaux des principaux ports provençaux et des grands ports méditerranéens. »

(Source : Société Vexillologique de l'Ouest)

Le choix du blanc et du bleu foncé par la Finlande s’inscrit dans une histoire beaucoup plus récente, celle de la lutte pour les indépendances au XIXe siècle :

« La Finlande, qui fit partie de la Suède du XIIe siècle à 1809, adopta après avoir gagné son indépendance un drapeau national copié sur le drapeau suédois. Plus d’un demi-siècle auparavant, alors que la Finlande était sous domination russe, les yacht-clubs finlandais avaient choisi des drapeaux semblables. […] Le premier à proposer le bleu et le blanc comme couleurs nationales de la Finlande fut le poète Zachris Topelius, en 1862. En 1863, le journal Helsinfors Dagblat suggéra que les drapeaux nationaux soient blancs avec une croix bleue.
Le bleu représente les milliers de lacs de la Finlande et son ciel limpide ; le blanc est le symbole de la neige qui recouvre le pays pendant les longs hivers. »

(Source : Encyclopédie mondiale des drapeaux [Livre] / Alfred Znamierowski ; trad. de l'anglais par Gisèle Pierson)

Le hasard a aussi présidé à la ressemblance entre le drapeau suédois et les armoiries de Toulon, « d'azur à une croix d'or. […] Ce blason est attesté depuis le XIV ème siècle. […] De 1816 à 1830, il fut ajouté dans le canton dextre de l'écu, un drapeau contourné d'argent à hampe d'or et en chef neuf fleurs de lis d'or sur champs d'argent. Pendant le second empire, le drapeau fut remplacé par un canton de gueules à une lettre N surmonté d'une étoile d'or et le chef fut supprimé. »

(Source : vexil.prov.free.fr)

Quelques compléments sur toulon.fr :

« La petite histoire… du blason de la ville

• En 1406 : de petits blasons noirs et blancs contenant une croix semblent tenir lieu de signature sur des registres de comptes de la commune.

• En 1553 : la ville de Toulon fait dessiner sur un registre de délibérations un Christ en croix entouré des blasons de Toulon et du roi de France.

Le blason de Toulon est alors composé d’un écu à la croix d’or, couleurs que nous lui connaissons aujourd’hui ».

Concernant le drapeau suédois, « Une explication historique, cette fois, fait remonter son origine au XIVe siècle, lorsque les drapeaux arborèrent pour la première fois les armes de la Suède : trois couronnes d’or sur champ bleu. La croix jaune apparaît deux siècles plus tard sur les bannières de guerre suédoises selon l’ordre du roi Jean III Vasa qui tente de rétablir le catholicisme. Il faudra attendre 1663, sous le règne de Gustave 1er, pour voir le drapeau à la croix jaune sur fond prendre sa forme définitive. L’adoption du drapeau n’est officialisée qu’à la séparation de la Suède et de la Norvège en 1905. »

(Source Les drapeaux [Livre] / Sylvie Bednar)

Il a tout de même une différence assez nette entre les blasons des deux villes provençales et les drapeaux des pays nordiques : ceux-ci sont orné d’une croix scandinave, très asymétrique.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact