Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Ouverture fenêtres et volets France / Angleterre

Ouverture fenêtres et volets France / Angleterre

par FloG, le 02/05/2019 à 10:19 - 807 visites

Bonjour,

J'ai remarqué que les anglais n'ont pas de volets à leurs fenêtres et ouvrent ces dernières vers l'extérieur.
En revanche, les français ont tous (ou presque) des volets et ouvrent leurs fenêtres vers l'intérieur.
Quelles sont les raisons expliquant ces différences?

Merci.

Bonne journée,


Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 06/05/2019 à 11:05

Bonjour,

Voici ce que dit le site futura-sciences.com à propos de la fenêtre dite « à l’anglaise » :

« On la retrouve plus souvent dans des pays nordiques ou en montagne, aux endroits où la chute de neige peut bloquer les ouvertures. L'ouverture vers l'extérieur permet également de profiter de toute la largeur du cadran, mais elle nécessite de se pencher pour l'ouvrir et la fermer. De plus, elle reste très exposée au vent, et sujette à des fermetures inopinées en raison de celui-ci. Comme tout battant vertical, ce type de fenêtre n'empêche pas l'intrusion d'éléments extérieurs, comme la pluie, qui peut facilement pénétrer. En hauteur, on lui privilégiera donc une fenêtre à battant vertical. »

De son côté, le site quelleenergie.fr liste les avantages et inconvénients de l’ouverture vers l’extérieur :

« La fenêtre à l’anglaise a plusieurs avantages, les plus importants sont :

Un important gain de place : en effet, comme les battants s'ouvrent vers l'extérieur, ils n'empiètent pas sur l'espace habitable de la pièce. Côté décoration intérieure, cela permet notamment de placer près des boiseries de la fenêtre, des tableaux, des cadres, des miroirs… On peut également disposer des meubles à proximité de cette fenêtre sans risquer d'être gêné quand elle est ouverte.

• Une étanchéité renforcée :
si les conditions climatiques sont mauvaises, le vent va pousser les battants contre le cadre. La jointure des deux éléments en est donc renforcée, ce qui est bénéfique pour l'étanchéité.

• Une ventilation optimale : une fois ouverte, la fenêtre à l'anglaise laisse passer une grande quantité d'air, assurant ainsi une ventilation et une aération optimales pour la pièce. En cas d'urgence (incendie, portes bloquées,…) et si on est en rez-de-chaussée, il est plus rapide et facile de quitter la pièce en passant par une fenêtre à l'anglaise.

[...]

A côté de ses avantages, la fenêtre à l’anglaise a aussi des inconvénients dont les plus importants sont :

• Une ouverture potentiellement difficile : quand on prévoit une fenêtre avec ouverture à l'anglaise, il faut s'assurer d'avoir une place suffisante à l'extérieur pour les battants. En effet, on doit pouvoir ouvrir la fenêtre sans risque pour les éventuels piétons quand le domicile se trouve en ville par exemple.

• Une manipulation potentiellement risquée : une fenêtre à l'anglaise implique de se pencher vers l'extérieur pour mouvoir les battants. Si ce n'est pas gênant en rez-de-chaussée, cela peut être dangereux à l'étage et incommoder des personnes sujettes au vertige ou ayant des problèmes de dos. Enfin, il faut considérer les conditions climatiques de la région où se situe le domicile ainsi que l'orientation de la façade sur laquelle est implantée la fenêtre à l'anglaise. Si cette façade est régulièrement exposée à des vents forts, le maniement des battants peut s'avérer difficile.

• Un besoin en entretien plus important : la fenêtre à l'anglaise demande un entretien régulier des charnières car elles sont plus exposées que dans un modèle à la française. »

Concernant l’absence des volets, nos recherches nous ont conduits à constater qu’encore une fois, nos amis britanniques partageaient cette particularité avec d’autres pays de l’Europe du nord, qui partagent avec la perfide Albion un climat peu clément. Selon lepetitjournal.com :

« En fait, cette particularité est présente dans la plupart des pays du nord de l'Europe (Pays-Bas, Suède, Norvège..). Cela correspond tout d'abord à un besoin de profiter au maximum de la lumière du soleil : en effet dans ces pays la luminosité est réduite suivant les saisons. Et cette absence de volets permet à la lumière de pénétrer plus facilement dans les habitations. S'il y avait des volets aux fenêtres, on peut aussi penser qu'il serait difficile de les ouvrir car la neige, qui tombe régulièrement en hiver, en bloquerait l'ouverture. Au contraire, en France et dans les pays du Sud, les volets servent aussi à se protéger de la chaleur et à garder la fraîcheur à l'intérieur de l'habitation. »

D’après aden-immo.com, l’Allemagne fait partie de ces pays moins exposés au soleil, mais aussi... au catholicisme :

« Dans le Sud et en Espagne par exemple, les volets ou rideaux fermés permettent d’empêcher la chaleur d’entrer dans l’appartement et ainsi de le garder frais. En Allemagne au contraire, les habitants sont loin de redouter les rayons du soleil ! L’absence de volets sert donc à laisser entrer la lumière au maximum. Une autre raison due au climat est la neige : elle pourrait en bloquer l’ouverture. Cependant, il existe une autre explication, culturelle cette fois, ou plutôt religieuse. Dans le Nord, la majorité de la population est protestante. Le protestantisme exige une vie droite, sans péché et transparente. De ne pas mettre de volets montre ainsi que l’on n’a rien à cacher et que l’on peut étaler toute sa vie sans secret devant Dieu et les hommes. »

C'est également ce qu'avance Régis Debray dans son ouvrage Le nouveau pouvoir [Livre] :

« Les pays issus de la Réforme ont un avantage sur leurs voisins, plus arriérés : ils ne mettent pas de volets aux fenêtres. La vertu cultive les maisons de verre, le vice, les maisons closes […]. Un citoyen digne de ce nom, dans ces contrées nordiques, ne traverse pas au rouge une rue déserte à trois heures du matin. Dans la demeure mal chauffée du pasteur, les descendants d’Adam et d’Ève ne trichent pas avec le fisc. On fait du piano et on lit la Bible le soir, à voix haute, en famille. »

Pour aller plus loin :

-Menuiserie - Evolution de la technique et des styles / [Livre] / Compagnons menuisiers du devoir

-Les menuiseries de fenêtres [Livre] : du Moyen Age à la révolution industrielle / Hugues Poulain

-Le décor intérieur dans l'architecture des demeures du XIIe au XXe siècle [Livre] / Dominique Letellier, Charlotte Olivier

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact