Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Monologue jeune fille

Monologue jeune fille

par Melomnty, le 17/01/2019 à 21:58 - 1009 visites

Bonjour,

Dans le cadre de mes cours je dois travailler un monologue,
J'ai 20 ans et ma prof veut absolument que j'en trouve un qui correspondent à mon âge et dont le personnage a du caractère
J'ai regardé ceux que vous avez mis en ligne mais il n'y en a pas beaucoup qui me correspondent, je voulais savoir si vous aviez d'autres idées

Merci beaucoup!

Réponse du Guichet du savoir

par bml_spec, le 18/01/2019 à 14:25

Réponse du département Arts vivants :

Bonjour,

Nous avons effectué une recherche sur Mascarille, base de connaissance sur le théâtre consultable en ligne à la Bibliothèque municipale de Lyon.

Ci-dessous les monologues pour jeunes filles ou jeunes femmes que nous avons sélectionnés :

Kinderzimmer / BOULAN Gilles / 1996
Évocation historique
Un coin de rivière, une famille heureuse, une journée de printemps 1944 à Oradour sur Glane...
Plus tard, une jeune fille allemande découvre, par hasard, avec l'uniforme de son père, le secret des silences épais qui déchirent les familles et nourrissent les angoisses.
Plus tard encore, jeune journaliste, elle se lance dans l'insupportable quête de la vérité.

Le sas / Michel Azama in Monologues pour femmes de Michel Azama, Koffi Kwahulé, Philippe Minyana / 2007
Depuis 16 ans, elle est enterrée vive dans ce monde de l’enfermement. Elle n’est pas une sainte, mais bien une meurtrière. A 23 ans, sa vie a basculée, elle a pris un fusil et elle a tiré les yeux fermés dans le dos de sa passion…
Cette nuit est sa dernière dans la cellule des « partantes ». Hargne, angoisse, hystérie, attendrissement, gamberge et surtout la peur, avant le face à face avec la « liberté ».

Clouée (au sol) / BRANT George / 2017
Comédie dramatique
Une pilote de chasse dans l’US Air Force, s’adresse à nous. Désormais elle pilote un drone. « On tue toujours, mais sans le ciel bleu qui va avec. Et on rentre à la maison tous les soirs. Et ça change tout. Et ça rend fou. » Écriture sèche et assez directe, sans pathos. On rentre bien dans la tête du personnage. On comprend ses problèmes. Le final est touchant : on ne sait pas si elle se suicide ou si elle est internée.

La poupée barbue / BVOUMA Edouard Elvis / 2018
Comédie dramatique
Une adolescente s'est enfuie du camp de réfugiés où elle avait été recueillie pour rejoindre le jeune soldat qui l'a enlevée. Mais celui-ci reste étrangement silencieux. En attendant son réveil, elle lui raconte sa vie, ses peurs et ses rêves brisés. Dans un contexte de guerre civile, elle a été enlevée et enrôlée dans un groupe rebelle. Victime d'un viol collectif de la part des combattants de l'ethnie rivale le jour de son enlèvement, puis devenue le jouet sexuel du commandant de "son" groupe, elle a accouché en cachette et a essayé de tuer cet enfant avant de s'enfuir. Maintenant que la guerre est finie, la seule personne sur qui elle a encore l'espoir de pouvoir compter, c'est ce jeune garçon qui l'avait enlevée.
La pièce fait suite à la pièce "A la guerre comme à la game boy.
Comme un contrechamp, c'est au tour de la jeune fille de se raconter.
Lauréat 2017 du prix RFI

Monologue / Ludovic Degroote / 2012
« Je m’appelle Godeleine Degroote, je suis morte dans un accident d’auto non loin de Folkestone en Angleterre le 8 août 1970. Aussitôt j’ai su que je ne serais pas seule à mourir, que je ne pouvais me détruire sans les autres, non par choix mais par amour, si on meurt à 18 ans on commence par la famille, alors j’ai commencé par ma famille. » (extrait)

Tulie, juste un peu plus loin / GONDRAN Fanny / 2000
Récit et Théâtre
En feuilletant un vieil album de photographies, une femme s'interroge fiévreusement sur la réalité des souvenirs qui lui reviennent, indirectement. Car ce n'est pas d'elle même qu'elle parle, mais d'un personnage étrange : Tulie, toujours décalée dans le souvenir, dans l'imaginaire de la jeune femme...
L'histoire de ces enfances/filles puis femmes, aïeules s'enchevêtre avec les sensations fiévreuses, les perceptions corporelles, la solitude, la désobéissance, la folie, la trahison...
Texte lauréat des Journées de Lyon des auteurs de Théâtre

Le Jour où Nina Simone a cessé de chanter / KACIMI Mohamed - AL-JOUNDI Darina / 2006
Quel est le prix de la liberté ?
Liberté sexuelle, amoureuse, politique, sociale ou religieuse…
Ce livre est bien plus qu’une confession, c’est l’histoire d’une rédemption, des retrouvailles avec la vie d’une jeune fille qui devient femme au voisinage de la folie et de la mort. Il touche au cœur, au plus profond des entrailles, là où l’émotion se libère par un tremblement, dit toute la vérité d’un être dans son immense fragilité et son irréductible force. La pièce commence le jour de la mort du père…

Chaîne de montage / LEBEAU Suzanne / 2014
En 1993, on retrouve le corps à moitié enterré d’une jeune fille violée et assassinée à Juàrez, au Mexique. Elle est la première victime d’une liste effroyable de centaines d’autres ouvrières mystérieusement tuées durant vingt ans. L’affaire n’a jamais été élucidée. Sans doute parce que les cibles sont des femmes, des prolétaires sans visage et sans voix. Elles sont les maillons interchangeables de cette chaîne de montage d’usines produisant vêtements et objets pour alimenter la surconsommation des Américains du Nord. À partir de ces événements classés dans la rubrique des faits divers et grâce à une écriture brute et poétique, une langue de l’urgence, Suzanne Lebeau lance un cri d’alarme pour que ces mortes ne restent plus ignorées. Son monologue pour une actrice ou pour un cœur se déroule comme une enquête. Il vise à une prise de conscience de toutes les chaînes concrètes ou symboliques qui entravent producteurs et consommateurs, liés par le cynisme du profit.

Sales gosses / MICHAILOV Mihaela / 2011
C’est ici l’histoire d’une petite fille rêveuse et ascolaire qui crée de petits animaux avec des élastiques et qui se retrouve punie par son professeur durant une leçon sur la démocratie. Elle est ensuite montrée en exemple pendant la récréation, puis torturée par ses camarades de classe.
Kaléidoscope du système éducatif, ce monologue, à l’humour mordant, enchevêtre les voix du parent, du bon élève, du mauvais élève, du professeur.
Ce texte a été conçu comme un monologue pour une comédienne qui interprète tous les personnages. La comédienne est, tour à tour, la petite fille, les enfants qui la battent, l’enseignante, les témoins et le narrateur.

Dialogue de sourdes / NAVARRE Yves / 1974
Comédie psychologique
Après une semaine de vacances, c'est la rentrée. Elle, jeune professeur de 30 ans se fait chahuter par sa classe de filles. Elle ne se laisse pas décontenancer...

Paradis Blues / PATEL Shenaz / 2009
Biographie théâtrale
Une femme parle. Une femme nous parle d'elle, droit dans les yeux. Et l'on n'ose plus détourner le regard. Parce que ce qu'elle nous dit d'elle, c'est intense et brûlant.
La pièce est largement inspirée de la vie de Miselaine Duval. L’auteur avait choisi de raconter l’itinéraire d’une jeune femme comme les autres : Mylène, une fille fragile qui cache au fond d’elle des rêves tout simples de bonheur.
Ce texte transcrit avec un sens aigu du détail les odeurs, les bruits et les couleurs de la vie à l’usine, du murmure des femmes, de la souffrance enfouie et de la folie. Un texte sensible, par un auteur à la plume délicate et exigeante, qui “écrit pour aller à la recherche du mystère qu’est chaque être humain dans une nouvelle poétique de l’intime”.

Blanche, Aurore, Céleste / RENAUDE Noëlle / 1994
"Son père frappa sa mère. Sa mère sauta sur le lit. Son père bourré de remords, sauta sur sa mère. Ils la conçurent. C'était le matin. Au chant du coq. Ils l'appelèrent Blanche, y accolèrent Aurore et ajoutèrent Céleste... Voilà pour la genèse. Pour le reste, Blanche, encombrée de cette vie qui lui a été confiée, la reconfie à Joujou, Jules, Mario, Paulo, Émile, Prosper, Eugène, Walter et Théodule... en s'essoufflant après le seul, l'unique, le véritable : le cousin navigateur qui porte en lui le trouble de la mer..."

Des bruits sans importance / SCHAPIRA Christiane / 2003
Un père et sa fille face à face. Il est couché, malade. Elle est debout, jeune, belle, insolente.
Une haine farouche les unit depuis longtemps. La jeune fille devine que sa vraie vie doit passer par la chute du père.
"... Il dormait quand je suis entrée dans la chambre. J'ai fermé la porte sans bruit derrière moi et je me suis accroupie. Je m'étais déchaussée par précaution et j'ai avancé comme ça à quatre pattes jusqu'au lit. Quand je suis arrivée tout près, j'ai levé la tête pour m'assurer qu'il dormait bien. Ses yeux étaient fermés, sa bouche entrouverte. Il respirait un peu fort et son haleine empestait à cause de tous les médicaments qu'il avale. Et du vin aussi. Je suis resté un moment immobile à l'observer. Il avait encore maigri. Ses joues étaient creusées. Ma mère n'avait pas eu le temps de le raser avant de partir et ses joues noircies lui donnaient un air sale dans tout ce blanc. Ses paupières ne cillaient pas. Il s'est soudain mis à ronfler. J'ai avancé doucement la main sous le lit en surveillant le ronflement. Il avait pris un rythme régulier. Mes mains touchaient des moutons, de la poussière, mais pas le portefeuille. Il avait dû le déplacer... "
Une de nos pièces coup de cœur !

Mademoiselle Else / SCHNITZLER Arthur / 1924
Pour sauver son père de la ruine et du déshonneur, et sur injonction de sa mère, Else ira solliciter l’aide d’un vieillard, le marchand d’art Dorsday, ancienne connaissance de la famille. Il voudra bien consentir à aider, si la jeune fille consent elle à se dévêtir devant lui… Quelques jours après, la jeune fille ira dans le hall bondé de l’hôtel où il réside et se dirigeant vers le vieillard ouvrira tout grand son manteau, avant de s’empoisonner…

Givrée / SERRES Karin / 2018
Comédie sociale
Givrée, Charlotte l’est devenue complètement, enfermée par mégarde dans la chambre froide du supermarché où elle travaille comme caissière. L’habituelle pause cigarette de la jeune fille accablée par l’été caniculaire se prolonge dans son refuge réfrigéré avec cette fraîcheur agréable puis peu à peu paralysante qui la fait délirer, seule dans son palais de glace réinventé. Un monologue qui explore les défenses imaginaires que l’on se crée lorsque le corps atteint ses limites.

Le testament de Vanda / Jean-Pierre Siméon / 2009
Long poème qui évoque les errances d’une jeune femme et de son bébé dans un centre de rétention. Elle a traversé la guerre, l’amour perdu, le viol, les frontières interdites, la misère, le rejet et décide d’en finir.

Lùisa in Musique brisée in Cinq pièces d’Amérique latine… / Daniel Veronese /1999
Lùisa parle sans fin à sa mère morte : “ Hier, maman, ma petite maman, preuve que Dieu existe, maman… j’ai ouvert ma valise, je ne sais pas pourquoi, sans m’en rendre compte, j’ai sorti ma petite veste verte, je me suis assise sur une chaise et j’ai commencé à la détricoter. Je ne sais pas pourquoi.”
Que se passe t-il donc dans la tête de cette drôle de Pénélope ?
Une de nos pièces coup de cœur !


Tous les résumés sont extraits de Mascarille - avec l'aimable autorisation d'Emile Zeizig.


A consulter également :
- Scènes à préparer pour concours d'entrée aux écoles dramatiques
- Recherche de pièces de théâtre en fonction du nombre de personnages
- Bibliographies thématiques de pièces pour adultes
- Recherche de pièces de théâtre enfant en fonction du nombre de personnages
- Bibliographies thématiques pour enfants et adolescents.

Nous espérons vous avoir aidé dans vos recherches et vous remercions pour votre confiance.

L’équipe du département Arts vivants

Image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact