Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Se nourrir exclusivement de sucré

Se nourrir exclusivement de sucré

par Choucas, le 22/11/2018 à 20:22 - 1488 visites

Bonjour,

Je souhaiterais savoir : que se passerait-il pour le corps d'un humain qui ne se nourrirait que de nourriture sucrée (type biscuit, miel, chocolat, ...) ?

Merci de votre réponse.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 24/11/2018 à 14:46

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Dans le cas où un humain se nourrirait exclusivement d’aliments sucrés, des problèmes de santé surviendraient rapidement.

Dans le film Sugarland, le réalisateur Damon Gameau s’auto-administre un régime riche en sucre. En sucre pur, mais aussi en prenant des boissons light, des mueslis « santé », des smoothies et autres barres de céréales… dont les emballages sont recouverts d’allégations nutritionnelles « riche en fibres, pauvre en sel, sans sucre » qui poussent le consommateur à l’achat en lui donnant bonne conscience alors que ces produits se révèlent très caloriques. En peu de temps, les résultats sont catastrophiques : prise de poids, détérioration rapide du foie, fatigue, troubles de l’humeur…

Une détérioration du foie qui peut mener jusqu’à la fameuse maladie du foie gras humain autrement appelée Nash. Un processus décrypté dans le livre « Nash, la maladie de la malbouffe » du docteur Dominique Lannes, gastro-enterologue et hépatologue.


Vous trouverez ci-dessous un article de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) sur les problèmes de santé inhérents à une surconsommation de sucre :

Citer:
Glucose, galactose, fructose, saccharose, lactose, maltose… sont ce qu’on appelle couramment les sucres. Compte tenu des effets sur la santé que peut provoquer une consommation excessive de sucre, l’Anses recommande de ne pas consommer plus de 100 g de sucres par jour (hors lactose et galactose) et pas plus d’une boisson sucrée.

Les principaux sucres présents dans les aliments

Les principaux sucres que l’on retrouve dans les aliments consommés au quotidien sont le glucose, le fructose, le saccharose et le lactose.

Le glucose est présent dans la plupart des produits végétaux au goût sucré (fruits, miel, certains légumes) mais aussi à l’état libre dans les fluides biologiques (notamment le sang).

Le fructose est très répandu dans la nature, dans les fruits en particulier et dans beaucoup de légumes. Il est présent dans l’inuline de racines ou les tubercules de certaines plantes (artichaut, oignon, chicorée, topinambour).

Le saccharose (le « sucre de table » dans le langage courant) se compose d’une unité de glucose liée à une unité de fructose. Le saccharose est le sucre de référence pour définir le pouvoir sucrant des sucres, polyols et édulcorants intenses.

Le lactose et le galactose sont des sucres naturellement présents dans les produits laitiers.

Les sucres sont également présents dans les aliments sous d’autres appellations, telles que le sucre inverti, les sirops de glucose et de fructose, les jus concentrés et les sirops de fruits, les moûts, le miel, etc.

Le travail de l’Agence montre que la consommation de sucres au-delà de certaines quantités présente des risques pour la santé par des effets directs sur la prise de poids, l’augmentation de la triglycéridémie (taux de lipides dans le sang) et de l’uricémie (taux d’urée dans le sang), ainsi que par des effets indirects sur le diabète de type 2 et certains cancers, maladies qui constituent actuellement des enjeux de santé publique majeurs.

L'excès de sucre peut entraîner surpoids, obésité et maladies qui y sont associées, comme le diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires et certains cancers.

Concernant les risques sur la santé bucco-dentaire, l’Agence rappelle que la relation entre la consommation de sucres et la carie dentaire est aujourd’hui démontrée. Cette relation a amené l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à recommander d’éventuellement réduire l’apport en sucres à moins de 5% de la ration énergétique totale.

Les données disponibles analysées par l’Anses ne permettent pas de distinguer les effets sur la santé des sucres naturellement présents dans les aliments de ceux des sucres ajoutés.



Ses informations peuvent être résumées dans une image tirée d’un article sur le sucre du laboratoire nutergia :

Image


Vous pouvez aussi retrouver des informations détaillées avec des références sur des travaux de recherche avec un article de Wikipédia sur les effets du sucre sur la santé.

Nous vous conseillons, par ailleurs, la lecture de cet ouvrage : "Avec ou sans sucre : 90 clés pour comprendre le sucre " de Philippe Reiser

Un reportage disponible en replay de Cash investigation autour du "Sucre : comment l'industrie vous rend accros".



Et un petit clin d'oeil à Marry Poppins et sa petite ritournelle : "le petit sucre qui aide la médecine à couler..." :)



Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image & sur le magazine L’influx
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact