Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Exclusion des illettrés de l'échange avec l'administration

Exclusion des illettrés de l'échange avec l'administration

par Fabrice Epelboin, le 31/10/2018 à 14:51 - 225 visites

Bonjour,

j'aimerais savoir à quel moment il est devenu impossible d'interagir avec l'administration française sans avoir besoin de maitriser la lecture et l'écriture.

A quel moment les illettrés ont été exclus de - si ce n'est la communauté nationale - du moins la République.

Cordialement,

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 05/11/2018 à 09:43

Bonjour,

Voici ce que nous lisons dans un article du BBF en 1986 :

« En difficulté face à l’écrit

Il y a toujours eu des gens qui ont des difficultés face à l’écrit. Mais les changements intervenus dans notre société industrielle, en accélérant les mutations technologiques du monde du travail, ont donné plus d’acuité aux problèmes des illettrés.
Il y a trente ans, les difficultés face à l’écrit n’empêchaient personne de travailler et d’être inséré dans la société. Un mécanicien pouvait ne pas savoir lire, écrire ni compter, mais très bien réparer une voiture. De nos jours, il lui faut accomplir un minimum de tâches administratives : ne serait-ce que remplir un bordereau avec le numéro d’immatriculation de la voiture et le nom de son propriétaire. C’est un type de tâche auquel il n’a pas été préparé et, compte tenu de ses difficultés, il se retrouvera exclu du monde du travail alors qu’il possède un réel savoir-faire. Il en va de même pour un nombre croissant de personnes qui exerçaient un emploi et qui aujourd’hui sont progressivement marginalisées et exclues.

Les mouvements d’éducation populaire ont très vite tenté d’alerter les différentes administrations. Il y a quelque dix ans, ils n’ont pas été entendus. En 1979, au questionnaire de la CEE sur l’analphabétisme, la France avait répondu qu’il n’en existait pas dans notre pays.
En 1983, prêtant enfin attention aux demandes réitérées des organismes qui travaillent sur le terrain, le gouvernement a créé un petit groupe de réflexion sur ce problème au ministère des Affaires sociales. Ses travaux ont abouti à la rédaction d’un rapport, Des illettrés en France, et à la création d’un groupe interministériel, chargé de mettre en œuvre une politique de lutte contre l’illettrisme.
Le GPLI (Groupe permanent de lutte contre l’illettrisme) a été constitué en octobre 1984. »


Ce serait donc à une période située entre les années 50 et les années 70 que l’écrit commence à prendre une place de plus en plus importante dans les tâches quotidiennes (monde du travail, démarches administratives…), d'où des difficultés croissantes pour les personnes les moins à l’aise avec l’écrit. L’observation de ce phénomène amène à la création en 1981 du mot illettrisme par ATD Quart Monde :

« Le mot illettrisme est un néologisme créé en 1981 par ATD Quart Monde afin de désigner les personnes ayant une connaissance insuffisante de l'écrit, bien qu’ayant été scolarisées dans notre pays. Auparavant, la définition de l'UNESCO de l'analphabétisme ne permettait pas de faire cette distinction.
860 millions d’hommes et de femmes sont, dans le monde, confrontés à l’incapacité de lire et d’écrire, privés des plus simples compétences de base. Les pays industrialisés, où la scolarité est obligatoire, ne sont pas épargnés.
Pour qualifier cette situation, qui touche tous les âges de la vie, et la distinguer de celle de personnes qui ne sont jamais allés à l’école, la France a donc choisi le terme d’illettrisme. Un mot dur, qui suscite la réaction, l’indignation, mais qui est encore aujourd’hui nécessaire pour que ceux qui y sont confrontés ne soient pas oubliés, car ils ont pour caractéristique de chercher à cacher une situation trop souvent synonyme d’échec. Pourtant faire face aux situations de la vie quotidienne sans avoir recours à l’écrit exige beaucoup de courage et de volonté, et la mise en place d’habiles stratégies de contournement. »
Source : Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact