Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > LES SANCULOTIDES.

LES SANCULOTIDES.

par LUDOVICUS, le 18/09/2018 à 14:39 - 231 visites

Bonjour,
Il me semble me souvenir, que ces jours spéciaux du calendrier républicain, se situeraient quelques jours avant l'automne ......Y serions nous en ce mardi 18 IX 18 , et combien de jours sont concernés dans cette période charnière ? Enfin, quelle est l'origine de l'appellation des ces jours ? merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 19/09/2018 à 11:41

Bonjour,

Les sans-culottides (ou sanculotides, selon les versions) sont bien des jours spéciaux du calendrier républicain : ce sont les fêtes de fins d’années. L’année révolutionnaire étant composée de 12 mois de 3 « décades » (ensemble de dix jours remplaçant la semaine), et la terre s’obstinant pourtant à mettre environ 365 jours, 5 heures et 48 minutes à faire le tour du soleil, cinq jours furent ajoutés pour faire coïncider la vie civile avec l’astronomie :

« Les cinq jours restant pour completer l'année ordinaire, seront consacrés à des Fêtes nationales et Républicaines appelées les Sanculotides. Le Primedi de ces cinq jours, le Peuple français célébrera la Fête de la Vertu. Le Duodi, la Fête du Génie. Le Tridi, la Fête du Travail. Le quartidi, la Fête de l'Opinion. Le Quintidi, la Fête des Récompenses. La période de quatre ans est appelée La Franciade. On appelle Année Sextile, la dernière année qui termine cette période. Tous les quatre ans en mémoire de la Révolution, le jour intercalaire qui termine la Franciade, les Français célèbreront la Fête de la Révolution, elle est placée après les 5 Sanculotides et sera la 6me. »

(Source : univ-lyon1.fr)

Selon Le Grand Robert de la langue française, ces jours supplémentaires tient bien évidemment leur nom des « sans-culottes », « nom que se donnaient les révolutionnaires les plus ardents, sous la Révolution française », « parce que les hommes du peuple portaient alors le pantalon, tandis que la culotte passait pour aristocratique ».

L’existence de ces fêtes chômées fut critiquée quasi dès leur apparition, sous l’accusation de risquer de paralyser la production dans un moment de crise :

« Il est parvenu, depuis quelques jours, au Comité de Salut public diverses réclamations des ateliers d’armes et des ports de la République ; tandis que les administrateurs observent avec raison que la suspension, pendant cinq jours, des travaux utiles ç la défense de la patrie ferait un tort considérable aux ouvriers, les ouvriers, de leur côté, stipulent pour les intérêts de la République ; ils croient ne pouvoir célébrer plus dignement ses victoires qu’en préparant à nos soldats les moyens d’en remporter de nouvelles »

, dira le citoyen Thibeaudeau présentant un projet de décret de modification des jours de fêtes – qui sera d’ailleurs adopté par la Convention le 19 fructidor An II (5 septembre 1794).

(Source : Le calendrier républicain [Livre] : de sa création à sa disparition suivi d'une concordance avec le calendrier grégorien / Service des calculs et de mécanique céleste du Bureau des longitudes)

Il est assez ardu de convertir des dates entre les calendriers républicain et grégorien, notamment parce que le premier jour de l’année (le 1 vendémiaire, jour du raisin) coïncide avec l’équinoxe d’automne, qui se produit irrégulièrement entre le 20 et le 23 septembre. Nous avons donc choisi de faire confiance au site herodote.net, qui propose un convertisseur.

Ainsi, nous pouvons vous affirmer que le 18 septembre 2018, lorsque vous posâtes votre question, nous fêtions le 2 Sansculottide An CCXXVI. Ce jour tombait sans surprise un duodi, et nous fêtions le génie.

Salut et fraternité.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact