Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Arbres remarquables à Lyon

Arbres remarquables à Lyon

par Moussetrefle, le 29/08/2018 à 21:41 - 547 visites

Bonjour,
Je suis attachée à la préservation de la nature en ville et en particulier à la présence des arbres. J'aimerais mieux connaître leurs caractéristiques dans notre ville de Lyon et pouvoir partager ses connaissances avec mon entourage.

J'aimerais savoir où se situe le plus vieil arbre de lyon, de quelle espèce est t-il et quel âge a-t-il? Je me doute qu'il sera au parc de la tête d'or mais il y en a-t-il un autre qui a été répertorié sur la ville?
J'aimerais aussi savoir si des arbres remarquables ont été répertoriés dans le 3e arrondissement, si oui combien, et de quelles espèces et où sont-ils placés.
Merci d'avance de votre éclairage sur le sujet
cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 04/09/2018 à 13:07

Réponse de la Documentation régionale

La gestion des arbres de Lyon : Ville de Lyon et Métropole

Pour en savoir plus sur la nature et les arbres à Lyon, vous trouverez sur internet et à la bibliothèque plusieurs sources de renseignement, aucun cependant ne nous apprend quel est l’arbre le plus vieux de Lyon. Il faut savoir que les arbres d’alignement (ceux que vous voyez le long des rues) ainsi que les arbres du parc de Parilly et du parc de Lacroix-Laval sont gérés par la Métropole de Lyon, tandis que les arbres des parcs et jardins publics (hormis les deux cités plus haut) sont gérés par la Ville de Lyon. Ces arbres ont fait l’objet d’inventaires exhaustifs, qui permettent d’en connaître notamment le diamètre ou la circonférence, la hauteur, l’état sanitaire et pour les plus jeunes, la date de plantation. Cette date n’est malheureusement pas renseignée (car non connue) pour les arbres anciens. Ces bases de données permettent la gestion du patrimoine arboré géré par ces collectivités et la programmation du renouvellement des arbres.

Vous pouvez accéder aux données de l’inventaire des arbres d’alignement de la Métropole de Lyon sur data.grandlyon.com.
Parmi les arbres les plus imposants répertoriés sur cette base et situés à Lyon (ce qui ne veut pas nécessairement dire les plus vieux), vous trouverez un platane à feuille d’érable, quai Paul Sédaillon, 276 cm de circonférence, un autre quai Jayr, 281 cm de circonférence, ou encore un marronnier d’Inde de 233 cm de circonférence place Sathonay. Vous pouvez utiliser la carte pour visualiser les données sur un arbre précis ou cliquer sur l'onglet "La donnée" pour avoir un extrait des données sous forme de liste. Vous pouvez également télécharger ces données sous plusieurs formats. Voir le tutoriel Comment visualiser des données par un flux WMS avec l’outil QGis.

Le Grand Lyon a créé son service Arbres et paysages en 1992 : lire l’Histoire du service arbres et paysage au Grand Lyon (2009) sur le site Millenaire 3.
La collectivité a élaboré une Charte de l’arbre qui donne des préconisations pour une meilleure gestion et une valorisation du patrimoine arboré au sein de la métropole. Elle compte en 2018 107 signataires, « acteurs publics, privés et associatifs, dont les missions, les actions ou les métiers sont en lien avec la question de la production et du développement de l’arbre en milieu urbain ».
On peut y lire que « l’espérance de vie des arbres en ville est généralement plus faible que celle qu’ils auraient dans leur environnement naturel, elle dépasse rarement 100 ans pour les arbres les plus âgés et se situe en moyenne à 50 ans. »

D’autres brochures grand public présentent le patrimoine arboré de la Métropole de Lyon et les problématiques qui l’entourent. Vous pouvez ainsi consulter :
Les arbres du Grand Lyon / Communauté urbaine de Lyon, Direction de la communication, 2005
L’arbre en ville / Grand Lyon la Métropole, 2016
Le blog du développement durable sur le territoire du Grand Lyon propose des petits guides de balade "Au fil des arbres" dans différents quartiers. On y trouve une présentation des différentes espèces présentes sur un itinéraire, un pictogramme indiquant s’ils sont gérés par le Grand Lyon, la Ville de Lyon ou s’il s’agit d’arbres privés. Malheureusement le 3e arrondissement n’est actuellement pas couvert.

La brochure L'arbre & la ville éditée par l’Agence d'urbanisme de la Communauté urbaine de Lyon, Comité consultatif d'urbanisme en 1998 a le mérite d’inclure une approche historique sur la végétalisation des villes et plus particulièrement de l’agglomération lyonnaise.

L’inventaire des arbres gérés par la Ville de Lyon n’est pas accessible au grand public. La problématique est identique à l’inventaire du Grand Lyon. L’inventaire de la Ville de Lyon comporte cependant une rubrique « vieil arbre ». Parmi les plus gros arbres répertoriés dans cette catégorie, notons un if commun, parc de la Cerisaie, 6m de hauteur mais 306 cm de diamètre (et non de circonférence), ou encore un cèdre de l’Atlas, Parc de la Chapelle, 202 cm de diamètre et 28 mètres de haut.
Les vieux arbres les plus imposants signalés par cette base de données dans le 3e arrondissement sont :
Robinier faux-acacia, Square Georges Bazin, 14 m de haut, diamètre 110 cm
Sophora du Japon, Espace Bara/avenue Lacassagne, 8 m de haut, diamètre 110 cm
Peuplier noir d'Italie, Square Alban Vistel, 20 m de haut, diamètre 97 cm
Platane à feuilles d'érable, Parc Paul Sisley, 27 m de haut, diamètre 95 cm

Les arbres au parc de la Tête d’Or, plus vieux de Lyon ?

Le parc de la Tête d’or a été ouvert en 1857. Cela donne une idée des arbres les plus anciens que l’on peut y trouver (à moins que certains arbres antérieurs à la création du parc n’aient persisté).

L’ouvrage Lyon : parc de la Tête d'Or (collection Les arbres vous guident) vous permet de découvrir des arbres emblématiques du parc, mais n’en donne pas l’âge.
Sur le web, un article des Têtards arboricoles s’intéresse à quelques arbres remarquables du parc.
Voir aussi Les mutations d’un parc urbain : la Tête d’Or, un article sur l’Influx où vous trouverez une importante bibliographie sur le parc et le jardin botanique.

La fin du XVIIIe siècle et le XIXe siècle sont des périodes importantes dans le développement urbain de Lyon. Construction de nouveaux quartiers, tracé de grandes artères, aménagement des quais, des places, plantation d’arbres d’alignement… Les arbres du parc de la tête d’or ne sont donc pas nécessairement les plus anciens, même si les conditions de vie difficiles d’un arbre en milieu urbain peuvent abréger fortement son existence. Ainsi les arbres de la place Carnot seraient bicentenaires, selon cette présentation de visites guidées proposées sur le site Lyon Nature dans des parcs et places de la ville. Nous vous conseillons d'ailleurs de suivre ces visites pour développer vos connaissances sur le sujet.

De plus, il faudrait prendre en compte les arbres situés sur des propriétés privées. Nous n’en connaissons pas d’inventaire. Le petit fascicule Arbres remarquables du Rhône publié en 2000 signale ainsi 4 platanes plantés en 1850, à l’angle de la rue Niepce et de la rue Chazière (accès privé) : « disposés en carré autour d’un abreuvoir, ces platanes n’ont jamais été taillés jusqu’en 1982 ».

Nous avons transmis votre question aux Espaces verts de la Ville de Lyon et au service Arbres et paysages du Grand Lyon et nous vous ferons parvenir leurs compléments d’information.

Dans l’attente, vous pouvez approfondir votre connaissance de la nature dans l’agglomération lyonnaise et de sa gestion grâce aux lectures suivantes :
Regards sur les milieux naturels § urbains de l'agglomération lyonnaise / Grand Lyon ; Société linnéenne de Lyon, 2012
Les infrastructures vertes à l'épreuve des plans d'urbanisme : l'agglomération lyonnaise, la construction d'une stratégie / Stéphane Autran ; [publié par le CERTU]
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact