Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Mise en ligne des archives du GEIPAN.
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=76459
Page 1 sur 1

Tucumcari [ 14/07/2018 à 19:40 ]

Bonjour cher Guichet du Savoir

Le Groupe d'étude et d'information sur les phénomènes aériens non identifiés a commencer à mettre en ligne ses archives sur les observations qu'il a collecté depuis environ 3 décennies voire plus.
Cette mise en ligne a commencé en mars 2007.

Serait-il possible d'avoir plusieurs références d'articles de journaux version papier qui ont parus en France à cette occasion.

En vous remerciant.

Réponse attendue le 18/07/2018 - 19:07


gds_db [ 16/07/2018 à 16:27 ]

Bonjour,

Voici quelques articles qui abordent la mise en ligne des archives officielles du Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés :

" La France est devenue, jeudi 22 mars, le premier pays au monde à mettre en ligne ses archives officielles sur les objets volants non identifiés ou ovnis, dans un exercice inédit de transparence qui vise à dissiper les accusations de dissimulation lancées par certains passionnés. La curiosité des internautes était telle que le site du Centre national d'études spatiales (CNES), qui réalise ce projet, était engorgé jeudi.
"C'est une première mondiale", a souligné Jacques Patenet, responsable du Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (Geipan) du Centre national d'études spatiales (CNES). [...]
Ces archives contiennent, pour l'heure, environ 400 dossiers, soit un quart des quelque 1 600 cas observés en France depuis les années 1950 (s'y ajoutent quelques cas plus anciens). [...]
Le site, facile d'utilisation, permet de faire des recherches par région (ou département), par date ou mots-clés. Il est aussi possible de sélectionner par catégorie de cas : "A" (élucidé et démontré), "B" (explication probable sans preuve formelle), "C" (insuffisance d'informations) et "D" (inexpliqué en dépit de témoignages solides et d'indices concrets, environ un quart des dossiers).
La numérisation a permis de regrouper, dans un même dossier, des témoignages jusqu'ici archivés séparément. Les 800 dépositions collectées le 5 novembre 1990, lors de la rentrée – prouvée – dans l'atmosphère d'un fragment de fusée, ont ainsi été rassemblés. Avec, pour conséquence, de faire remonter le pourcentage de dossiers non élucidés, jusqu'alors estimé à 14 %.
Chaque année, entre 50 et 100 cas sont signalés au CNES, dont environ 10 % font l'objet d'une enquête complémentaire. "Mais seuls quelques dizaines sur les trente dernières années méritent le nom d'ovnis", selon M. Patenet.
Le site du Geipan inaccessible
Surchargé par une quantité "incroyable" de requêtes, le site du Geipan devrait rester inaccessible jusqu'au lundi 26 mars "au plus tôt", s'excuse-t-on au Centre national d'études spatiales. "
source : La France met en ligne ses archives sur les ovnis / Le Monde.fr avec AFP - 23.03.2007

Autres articles :
- La France met en ligne ses archives sur les ovnis / L'Observateur - 23 mars 2007
- Les ovnis français débarquent sur Internet / MARC MENNESSIER - Le Figaro - 15/10/2007
- Ovnis : les archives sont ouvertes / Laurent Suply - Lefigaro.fr - 15/10/2007
- La France ouvre ses archives sur les ovnis / Libération et AFP - 22 mars 2007
- Des archives à explorer / LEXPRESS.fr - 21/03/2007
- Le premier site sérieux sur les ovnis pris d'assaut / Michel Valentin- Le Parisien - 23 mars 2007
- Ovnis : deux cas toujours inexpliqués / Louise Colcombet - Le Parisien - 21 avril 2007

Bonne journée.

Réponse attendue le 19/07/2018 - 16:07