Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - ACTIVITES DE PROXIMITE.

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > ACTIVITES DE PROXIMITE.

ACTIVITES DE PROXIMITE.

par LUDOVICUS, le 03/07/2018 à 19:43 - 381 visites

S.V.P.
J'aimerai connaitre des statistiques sur le nombre de commerces et artisanats dans la France actuelle ,par catégories.
Combien y a t il en France, par exemple , de maçons ou plutot entreprises de maçonnerie,de menuisiers,épiciers,boulangers ,bouchers,bistros,plombiers,fromagers,charpentiers,magasins de chaussures,magasins de vètements,restaurants.. et que sais je encore...c'est à dire tout ce qui constitue le tissu commercial de proximité, et que l'on trouve et trouvait, en particulier, dans toutes les villes petites ou moyennes.
Une comparaison ,avec la situation d'il y a cinquante ans, par exemple, m'intéresserait également.merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 04/07/2018 à 14:54

Bonjour,

L’Insee s’intéresse au nombre d'équipements et de services dans le domaine du commerce en 2016 et propose deux bases dénombrant les équipements dans le domaine du commerce, l'une au niveau communal (arrondissement municipal et commune), l'autre au niveau infracommunal (IRIS).

Par ailleurs, ce même institut consacre diverses études au commerce et à son évolution dont Les points de vente du commerce de détail et note que « Début 2015, la France compte 340 000 points de vente. Parmi eux, 295 000 ont été actifs toute l’année précédente et appartiennent à une entreprise du commerce de détail. En moyenne, en 2014, ces points de vente actifs réalisent un chiffre d’affaires de 1,1 million d’euros, emploient cinq personnes et occupent une superficie de 250 m². Sur cinq ans, la surface de vente totale du commerce de détail progresse de 9 %. Dans le même temps, le chiffre d’affaires en valeur s’accroît de 13 %. Au regard de l’évolution des prix, cependant, le volume d’activité par mètre carré serait en baisse ».

Vous pouvez également jeter un coup d’œil sur la situation des commerces en 2016.

Ces analyses sont compéltées par les chiffres divulgués sur le portail de l'économie et des finances qui comptabilise 782 201 entreprises en 2014 dans le secteur du commerce et 436 000 magasins de commerce de détail tout en relevant que " c'est l'équipement de la personne (habillement, chaussures, produits de beauté, bijouterie...) qui arrive en tête du nombre d'établissements".


Dans une étude antérieure, l’Insee remarquait qu’au « 1er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de « commerces de proximité ». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié des salariés du commerce en 2007 et se retrouvent en grand nombre dans les secteurs de l’alimentation spécialisée, de l’habillement et des magasins populaires. Dans l’urbain, ces commerces de proximité sont de taille plus petite que les autres points de vente ; ils emploient en moyenne 2,6 salariés. Leur nombre s’est accru entre 2002 et 2008. Au sein des entreprises qui ne possèdent qu’un point de vente, les commerces de proximité sont plus dynamiques que les autres ; leur chiffre d’affaires croît de 1,1 % en moyenne par an depuis 2001. Dans le rural, les commerces de proximité sont en légère diminution mais la moitié des communes rurales du territoire métropolitain en disposent. Dans l’Ouest de la France, l’équipement des communes en commerces de proximité est quasiment généralisé. Ce commerce de proximité est en revanche moins accessible dans les régions les plus montagneuses ».
Ces études présentent souvent des chiffres par secteur d’activité. Nous vous laissons donc les consulter et observer les évolutions par types de commerces.

Par ailleurs, les études suivantes vous permettront de faire des comparaisons.
Ainsi dans l’article Consommation de masse et grande distribution. Une révolution permanente (1957-2005) » , publié dans Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 2006/3 (no 91), Jean-Claude Daumas observe qu’en « 1950, à la veille de la révolution commerciale, l’appareil de distribution est figé dans des structures très traditionnelles. On compte alors 795 827 commerces, dont 375 850 dans la seule alimentation, l’écrasante majorité n’employant aucun salarié. De surcroît, les circuits commerciaux sont trop longs avec, en 1960, un intermédiaire pour six détaillants. Les techniques de vente sont très archaïques et l’épicier, souvent âgé, en blouse, le crayon sur l’oreille, n’offrant qu’un assortiment restreint, symbolise bien le non-renouvellement d’un petit commerce, dont la règle d’or est de vendre peu mais cher ».

Pour effectuer une comparaison des évolutions dans le temps, nous vous laissons lire :
Le commerce de détail de 1968 à 1978 par Joël Allain, Catherine Blum-Girardeau, Economie et Statistique Année 1980, 118 pp. 3-14
Le commerce en France de 1968 à 1972
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact