Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > orfèvres

orfèvres

par INTERESSUS, le 22/06/2018 à 18:51 - 270 visites

Bonjour,

Je suis en recherche des origines de la maison d'orfèvrerie ARTHAUD qui a été célèbre en son temps à Paris. Où pourrais-je obtenir ces renseignements et particulièrement d'où provenaient les sondateurs car il y eut des orfèvres de Mirecourt qui sont partis s'installer à Paris ainsi qu'à Toulouse.

Merci
Interessus

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 25/06/2018 à 14:03

Bonjour,

Malgré nos longues recherches nous n’avons rien trouvé de certain quant à l’origine de la fameuse maison parisienne.

Voici ce que nous avons trouvé : selon L’orfèvrerie française du XVIIIème siècle (Dont quelques extraits peuvent être consultés sur books.google.fr), on trouve, qu milieu du XVIIIème siècle, trois Arthaud orfèvres : François et Gabriel à Mirecourt, et Georges à Nancy – par ailleurs, dans l’ouvrage de Pierre Chevallier Les Ducs sous l’acacia ou les premiers pas de la Franc-Maçonnerie française 1725-1743, on parle d’un Jean-Louis Arthaud « reçu maître-orfèvre, vers 1709, à Mirecourt » ; en 1715 il « est allé s’installer orfèvre à Nancy (Meurthe-et-Moselle) » - on le retrouve ensuite à Lunéville, toujours en Meurthe-et-Moselle, en 1730. Il est fait mention de lui comme « orfèvre de Son Altesse le duc de Lorraine », et son fils Léopold, d’après la même source, a été « reçu en la Cour des Monnaies de Paris, comme Maître-orfèvre en vertu d’un arrêt du Conseil du 5 septembre 1731 ».

C’est sans doute le début de la conquête de l’orfèvrerie parisienne par les Arthaud de Lorraine – pourtant, si on trouve quelques sources sur Léopold, c’est moins en raison de son savoir-faire professionnel qu’en raison de sa qualité de précurseur de la franc-maçonnerie en France, et de ses problèmes avec la justice – il semble avoir trempé vers 1745 dans une affaire de rognage de monnaies (source : ordonnances.org) – sous l’ancien régime, ce crime était assimilé à la contrefaçon de monnaie et passible de la peine de mort !

Ensuite on perd leur trace : il n’y a pas d’Arthaud orfèvre à Paris au début du XIXème siècle, du moins si on se fie aux éditions de l’Almanach des commerçants de la ville de Paris (voir par exemple l’année 1820 sur gallica.bnf.fr)

De fait, c’est en 1864 que sera fondée la maison dont vous parlez. A ce moment-là, on n’en est plus à des pratiques artisanales d’ancien régime, c’est à une société anonyme qu’on a affaire – on trouve un exemple d’action émise par la société sur numistoria.com. Nous ne pouvons pas confirmer que les Arthaud parisiens sont issus de la famille lorraine, si elle est passée par Toulouse, etc. Il est possible que vous en appreniez plus par des recherches généalogiques. Certains sites comme guide-genealogie.com proposent des tutoriels. Mais il faut savoir que de nombreuses archives ont été détruites durant la période révolutionnaire.

Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact