Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Animal le plus rapide

Animal le plus rapide

par legamerdu85200, le 19/06/2018 à 15:50 - 306 visites

Quel est l'animal le plus rapide de tous les temps?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 20/06/2018 à 10:02

Bonjour,

Les animaux évoluent dans différents milieux : terrestre, marin, dans les airs. Les oiseaux sont de loin les plus rapides :

« dans une descente en piqué, où les oiseaux accélèrent en chutant pour attraper leurs proies, le faucon pèlerin serait le plus rapide. Sa vitesse maximale jamais enregistrée en piqué est de 389 km/h ! En moyenne, le faucon pèlerin plonge à 180 km/h, et plane avec une vitesse de 90 km/h.

L'aigle royal est un rapace capable de suivre de près le faucon pèlerin. En descente en piqué, sa vitesse maximale enregistrée est de 320 km/h, mais qui sait, il peut peut-être aller encore plus vite ! Par ailleurs, il est en moyenne plus rapide que le faucon lorsqu'il plonge. On estime qu'il pique en moyenne à 241 km/h.

Pour les autres oiseaux, il est difficile de dresser un classement, le manque de données fiables et la confusion entre les différentes espèces biaisent quelque peu la hiérarchisation. Les martinets épineux et noirs sont petits mais extrêmement rapides. Leur vitesse moyenne de vol est de l'ordre de 200 km/h, mais il n'est pas improbable que ce petit bolide soit encore plus rapide. Le faucon gerfaut est aussi un rapace rapide. Une équipe de recherche a enregistré un piqué à 209 km/h. Enfin, la frégate (à qui certains bateaux doivent leur nom) vole en moyenne à 153 km/h, mais serait aussi capable de piquer à la vitesse du faucon pèlerin. Difficile à prouver, mais ces oiseaux sont certainement les rois de la vitesse.
(source : futura-sciences.com)


Quand à des animaux disparus comme les dinosaures, il est impossible de mesurer leur vitesse de pointe comme on le ferait d’un guépard ou d’un springbok, toutefois certaines méthodes permettent de l’estimer :

« Évaluation de la vitesse des dinosaures : des méthodes différentes

Les deux approches de base pour estimer la vitesse des dinosaures sont :
• de comparer les vitesses connues d'animaux modernes de taille et de constitution physique similaires aux dinosaures ;
• de mesurer les distances entre les empreintes fossiles sur la piste et d'utiliser ces distances pour calculer la vitesse estimée.

La vitesse des dinosaures

L'estimation de la vitesse d'un dinosaure bipède moyen varie de 4 km/h à 6 km/h, et le pic de vitesse de 37 km/h à 88 km/h. Le chiffre le plus élevé (88,6 km/h) est la vitesse de pointe de l'animal terrestre le plus rapide actuellement, l'Antilope d'Amérique (Antilocapra americana), et il est très probablement élevé. »
Source : futura-sciences.com

Mais d’autres facteurs doivent être pris en compte. Des paléontologues ont ainsi estimé en 2017 que le T-Rex était incapable de courir, car au-delà d’une allure de 19 km/h, il se serait brisé les os :

« Il y a plusieurs décennies, les paléontologues se concentraient sur certaines parties du squelette du T-Rex pour estimer la vitesse de course du dinosaure. En comparant superficiellement les membres d'un tyrannosaure à ceux d'une autruche, par exemple, il était logique d'imaginer qu'un dinosaure de 12 mètres de long eut été rapide.

Grâce à l'avènement de modèles biomécaniques plus complexes, les scientifiques peuvent désormais obtenir une réponse plus précise.

« Il est nécessaire d'assembler tous les éléments afin d'obtenir une vue d'ensemble. Se focaliser uniquement sur la morphologie ne nous donnera aucune réponse », explique John Hutchinson, spécialiste en biomécanique évolutionniste au Royal Veterinary College de Londres, qui n'a pas participé à l'étude.

Le stress osseux a été l'un des nouveaux facteurs pris en compte dans les calculs. Lors de la course, un os ne peut supporter qu'un certain niveau de pression avant de se briser. William Sellers et son équipe ont mis au point ce nouveau modèle en tenant compte du poids total du corps d'un T-Rex (aux alentours de sept tonnes) et des propriétés mécaniques des os. »


Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact