Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Le Patrimoine Rural

Le Patrimoine Rural

par Endymionn, le 14/06/2018 à 09:34 - 277 visites

Bonjour,

Dans le cadre d’une recherche concernant le patrimoine, je fais face à une difficulté. Je fais de la recherche sur le patrimoine vigneron. Ce type de patrimoine regroupe divers éléments à la fois historique, culturels, paysagers, technique et scientifique, relatifs aux savoir-faire et aux traditions populaires.

Je cherche à savoir dans ces recherches quel terme générique peut être attribué à ce type de patrimoine :
Est-ce qu’il s’agit de « Patrimoine Rural » ou de « Patrimoine Agricole » ?

Ces deux notions sont proches quoi qu’il existe certaines différences, lesquelles je n’arrive pas à identifier. Il semblerait qu’en France l’utilisation de « Patrimoine Agricole » fasse école alors qu’au Québec par exemple on parle plutôt de « Patrimoine Rural ».

Ma question est la suivante : Comment se définissent les notions de « patrimoine agricole » et de « patrimoine rural ». S’agit-il uniquement d’une différence lexicale ou des nuances s’observent dans leur définition ?

Dans cette optique de recherche sur le patrimoine rural, est-ce que vous disposez d’articles, d’ouvrages ou de références à ce sujet qui me permettraient de définir la notion. Je suis également à la recherche d’articles, ouvrages et références afin de répondre à la question des enjeux et acteurs de la conservation et la valorisation de ce type de patrimoine Rural ou Agricole.

En vous remerciant d’avance, mille fois,

Cordialement,

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 15/06/2018 à 16:02

Bonjour,

Le « Guide européen d’observation du patrimoine rural – CEMAT » apporte la définition suivante du patrimoine rural :

" Jusqu’à ces toutes dernières années, une définition très restrictive était donnée du patrimoine rural considéré comme comprenant les édifices associés à l’exploitation agricole et surtout le « petit patrimoine rural » comme les lavoirs, les moulins ou les chapelles. Aujourd’hui les aménageurs donnent au patrimoine une définition plus large, il comprend l’ensemble des éléments matériels ou immatériels qui témoignent des relations particulières qu’une communauté humaine a instaurées au cours de l’histoire avec un territoire.

LE PATRIMOINE MATÉRIEL
Ce patrimoine est le plus facile à localiser. Il se compose de différents éléments :
les paysages, car ils sont le résultat d’une action séculaire de l’homme sur le milieu ;
les biens immobiliers qui sont aussi bien les bâtiments d’exploitation agricole que ceux liés à l’artisanat, l’industrie, la villégiature ou la vie collective et qui témoignent d’activités spécifiques ou tout simplement d’un style architectural ;
les biens mobiliers qui relèvent aussi bien d’usages domestiques (les meubles de styles régionaux) que religieux (le mobilier des églises, des chapelles) ou festifs (chars de carnaval, emblèmes villageois ou corporatifs) ;
les produits qui résultent d’une adaptation aux conditions locales et à des traditions de culture, d’élevage, de transformation et de préparation.
Ce sont aussi bien des variétés végétales (plantes, fruits, légumes, etc.), des races animales locales que des produits plus élaborés (vins, fromages, charcuteries, etc.).

LE PATRIMOINE IMMATÉRIEL
Ce patrimoine se compose d’un ensemble de biens immatériels qui sont indissociables du patrimoine matériel :
des techniques et des savoir-faire qui ont permis la création des paysages, la construction de maisons, la fabrication du mobilier, l’élaboration de produits de terroirs ;
des parlers locaux, des musiques, une littérature orale issus de traditions non écrites. Ces modes d’expression témoignent d’une inscription particulière de la communauté sur son territoire et plus généralement d’une façon particulière d’être ensemble. On inclut ici les contes et légendes qui mettent en scène des individus ou des sites qui font partie
de l’histoire locale ainsi que les noms des lieux (toponymes) qui reflètent des usages ou des représentations particulières ;
des modes de sociabilité et des formes particulières d’organisation sociale comme certaines coutumes ainsi que des fêtes (calendaires, agricoles, etc.).

Tous ces éléments constituent un patrimoine vivant. Les différents acteurs du monde rural, en désignant et en s’appropriant ces éléments, leur confèrent un sens pour la collectivité et leur valeur patrimoniale. "

Cette définition semble correspondre à ce que vous nous décrivez... La notion de patrimoine agricole semble moins usitée.
Elle l'est principalement dans le cadre du SIPAM.

Pour aller plus loin :
- Une politique pour le patrimoine culturel rural / CHIVA Isac, BONNAIN Rolande, CHEVALLIER Denis
- Réflexions et propositions pour une politique nationale du patrimoine (Etat, collectivités territoriales et secteur privé) / BADY Jean-Pierre, SANSON Marc
- Landscape and rural heritage : Paysage et patrimoine rural
- Vincent Jean-Marie, « Conservation du patrimoine rural et politique qualitative de l'habitat », Pour, 2007/3 (N° 195), p. 111-117.
- Quand le patrimoine fait vivre les territoires / Centre national de la fonction publique territoriale ; Fédération des parcs naturels régionaux de France ; Ministère de la culture
- Pays d'art et d'histoire et pôles d'économie du patrimoine : la valorisation du patrimoine dans le développement local / éd. Datar ; Direction de l'architecture et du patrimoine

Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact