Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > fleurs nues des vignes

fleurs nues des vignes

par fouèse, le 01/06/2018 à 15:46 - 568 visites

Bonjour à tous!
Le poème "MAI" appartenant au recueil d'Apollinaire "ALCOOLS" se termine par le vers :" Et les roseaux jaseurs et les fleurs nues des vignes ". Le qualificatif "nues " a-t-il une valeur uniquement et joliment poétique ou se réfère-t-il en outre à des caractéristiques physiques des fleurs de vigne ? Je dois signaler en toute franchise que ,n'en ayant jamais vu ,j'aurais tendance à me demander si la vigne a bien des fleurs, avant de me rappeler que puisqu'il y des fruits -les raisins- il y a obligatoirement des fleurs!!
Merci aux vendangeurs des savoirs!

Réponse du Guichet du savoir

par bml_litt, le 02/06/2018 à 17:34

Réponse du département Langues et Littératures :

Bonjour,

Voilà une question qui intéressera autant un amateur de poésie qu’un féru de botanique.
Lorsque dans son dernier vers Apollinaire écrit « les fleurs nues des vignes », à quoi fait-il référence ? S’agit-il seulement d’une particularité botanique, ou y a-t’ il un sens caché dans cette expression ?
Pour y répondre, en plus de s’intéresser à l’anatomie de la fleur de vigne, il est nécessaire de replacer cette dernière dans ce poème et dans son contexte d’écriture.

Un peu de botanique…

D’un point de vue botanique, vous avez entièrement raison ; s’il y a un fruit (le raisin), c’est qu’il y a eu fleur.
La floraison de la vigne a généralement lieu au mois de juin (fin mai dans un climat méditerranéen) et dure une dizaine de jours.
Vous dites ne pas avoir souvenir d’avoir vu de vigne en fleurs, peut-être est-ce simplement parce que la fleur de vigne ne ressemble pas aux autres fleurs. Là où nous sommes habitués à des fleurs avec d’importants pétales, il n’en est rien pour la vigne car cette dernière, une fois ouverte, n’a pas de pétale, mais seulement des organes reproducteurs :

Image

Est-ce cette absence de pétales qui a valu à la fleur de vigne d’être qualifiée de nue par Apollinaire ? Peut-être. Mais quelle raison a poussé le poète à choisir cette fleur-là pour son dernier vers ?

Une pincée de poésie…

Mai

Le mai le joli mai en barque sur le Rhin
Des dames regardaient du haut de la montagne
Vous êtes si jolies mais la barque s'éloigne
Qui donc a fait pleurer les saules riverains
Or des vergers fleuris se figeaient en arrière
Les pétales tombés des cerisiers de mai
Sont les ongles de celle que j'ai tant aimée
Les pétales flétris sont comme ses paupières
Sur le chemin du bord du fleuve lentement
Un ours un singe un chien menés par des tziganes
Suivaient une roulotte traînée par un âne
Tandis que s'éloignait dans les vignes rhénanes
Sur un fifre lointain un air de régiment
Le mai le joli mai a paré les ruines
De lierre de vigne vierge et de rosiers
Le vent du Rhin secoue sur le bord les osiers
Et les roseaux jaseurs et les fleurs nues des vignes
Apollinaire, Alcools

Mai est un poème qu’Apollinaire écrit en 1902 et qui revêt un caractère très personnel pour l’auteur. Dans ce texte, il évoque un amour perdu ; celui qui l’unissait à Annie Playden, une jeune femme avec laquelle il eût une idylle en Allemagne et qui prit fin lorsqu’Apollinaire dû repartir en France.
Le poème prend place au printemps, sur les rives du Rhin. La séparation, qui est symbolisée dans la première strophe par la barque qui s’éloigne, plonge le poète dans un profond désarroi que la nature vient représenter.
Là où le printemps est habituellement dépeint comme le moment du renouveau, ici, la nature est mortifère. Les saules pleurent, les vergers se figent, les pétales flétrissent, la nature est en ruine ou tout du moins ne s’épanouit pas comme elle le devrait au printemps, à l’image de son amour que l’éloignement vient achever.

Dans ce contexte, le choix de la fleur de vigne prend tout son sens. Elle est nue d’un point de vue botanique car elle n’a pas de pétales. Mais pour le poète, si la vigne est le symbole de son amour pour Annie Pleyden, la fleur nue représente l’impossibilité de voir leur amour se développer et porter ses fruits.


Pour aller plus loin sur le sujet :

Traité de la vigne : physiologie, terroir, culture sous la direction d'Alain Carbonneau

Quelle est donc cette fleur ? de Dietmar Aichele ; illustrations de Marianne Golte-Bechtle

Guillaume Apollinaire par Laurence Campa

Guillaume Apollinaire, "Alcools" par Didier Alexandre

Annie dans Alcools d’Apollinaire où il est là encore question d’Annie Pleyden


Sur ce, nous vous souhaitons pour cette année un très agréable centenaire Apollinaire.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact